13 Reasons Why, de Jay Asher


Editions : Albin Michel
Collection : Litt'
Auteur : Jay Asher
Parution : 29 Mars 2017 (réédition série TV)


Coup de cœur  !

Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle.

Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…





C’est un roman fort, puissant qui nous prend aux tripes dès la première page. 
Hannah Baker s’est suicidée. Derrière elle, elle a laissé 13 cassettes (K7) en expliquant son geste et pourquoi elle en est arrivée jusque-là. Clay Jensen va les entendre en essayant de comprendre, d’y voir plus clair mais surtout il va découvrir qui elle était.  

Alors Hannah, pourquoi tu t’es suicidée ? Pourquoi avoir enregistré ces cassettes ?
Une vengeance d’outre-tombe ? Terrible nan ?



Que dire… que dire… c’est un roman qui m’a retourné, chamboulé. Entre passé et présent, entre pensée de Hannah et pensée de Clay, petit à petit on essaye de comprendre dans cette panoplie d’émotions, de mots, de mystère, de suspense, de lire au travers des lignes.

Énormément de thèmes sont traités dans ce roman. Chaque mot a une conséquence, c’est vrai que parfois nous n’imaginons pas que ça aille aussi loin. Un effet domino, destructeur est en marche et nous, en lisant, en sachant qu’elle est déjà morte, impuissants nous sommes. On en envie d’aider, de tendre la main, d’hurler de désespoir et de rage, d’étrangler certaines personnes mais impuissants nous sommes. Tu espères mais tu sais. 
Je disais qu’il y a beaucoup de sujets traités, en finesse, en douceur mais complètement bouleversant, d’une justesse avec des scènes d’une réalité et d’une psychologie. Piouf !
Ce livre aborde le harcèlement scolaire, vous savez cette chose qui est terrible et qui peut être fatale (oui, je sais comme ici xD). Le harcèlement détruit et personne ne fait rien. Le sexisme complète ce tableau pas très joyeux. Un sujet plus grave est présent également (je ne dis pas que les deux autres ne sont pas graves !), le viol. Je pense à une scène en particulier, elle est phénoménale et renvoie à un autre problème, la victime. Ce dernier point n’est pas le problème en soi, juste qu’il ne faut pas confondre victime et coupable. Beaucoup de questions viennent mais la réponse sera ? Non.


La structure du roman n’est pas commune et nous sommes encore plus dedans. En écoutant (en lisant) les paroles d’Hannah et en rajoutant ceux de Clay, ça apporte une ampleur, une petite profondeur. Ne vous attendez pas à quelque chose de plus approfondie, qui va très loin. C’est dans un sens brut, on pose les faits. Sauf qu’en dessous c’est émotionnel et surtout de prendre conscience d’énormément d’éléments et d’idées, thèmes dégagés/abordés.
En lisant, avec cette structure qui est assez logique, avouons-le, j’imaginais très bien les scènes, de même que le passé et le présent sont intrinsèquement liés. J’oubliais qu’Hannah était morte mais après, je me disais, que c’était trop tard, on ne peut pas la sauver, elle est morte. J’étais tellement dedans que parfois le passé et le présent se mélangeait, enfin la narration de Clay et de Hannah. ;) Heureusement que j’ai repris mes pensées en main. 😜 Devant cette impuissance à rien faire, à part lire, à part essayer de comprendre, à part « me parler », j’étais complètement bouleversée par ce récit.

« 13 reasons why » est un roman haletant, entouré de mystère avec énormément de suspense. C’est addictif, fait d’une façon intelligente et parfaitement maîtrisée. Ce n’est pas trop justement, même si il manque des révélations et qu’ils restent des questions sans réponses, je trouve que ce roman touche bien les sujets. C’est vrai que c’est à développer mais c’est surtout une réflexion sur la solitude, les rumeurs, les agressions, le harcèlement, le viol et par-dessus tout, sortir de notre cocon pour regarder ce qu’il se passe autour et de ne pas mettre des œillères pour rester tranquille. En gros, faut bouger. 


Clay va se questionner pour savoir s’il fait partie des raisons qui ont poussé Hannah au suicide. Son monde va être chamboulé car rien ne sera plus jamais comme avant. C’est un adolescent qui va se rendre compte de que chaque action a des conséquences. Il change, il évolue. Il prend conscience « des stupidités ». Un jeune homme dévasté, déstabilisé par ce qu’il entend.
Hannah, parlons d’Hannah. Celle qui s’est suicidée. Celle qui a tenté puis abandonné. Celle qui demandait de l’amitié. Celle qui lançait un appel à l’aide. Une jeune femme joyeuse, pleine de vie qui va se tourner vers la destruction suite à un effet domino où chaque élément va avoir des réactions. Un effet domino qui va être dévastateur. Elle a du courage, une force mais ça ne sera pas suffisant. Le manque de confiance sera la première fissure puis les ravages qui la changeront et qui va la pousser jusqu’au bout. Elle est déterminée, fait face mais aussi analyse, se connait, et sait.
Il y a d'autres personnages, ils ne sont pas trop développés, juste assez pour l'histoire, pour savoir qui ils sont et ce qu'ils ont fait. 


En fermant ce livre, j’ai envie d’ouvrir les yeux mais surtout c’est sur une note d’espoir que ce bijou nous parle. Un livre qui résonnera toujours en moi. En parcourant les pages, je lisais les larmes aux yeux jusqu’à ce qu’elles coulent. C’est une boule émotionnelle que j’ai eu. J’avais souvent le souffle retenu devant ces mystères et ce suspense. En fermant le livre, il y aura des questions sans réponses mais on peut tout imaginer. J’aurais aimé vraiment une suite. Même en fermant le roman, je suis satisfaire de cette fin mais ma curiosité l’emportera toujours.  😜


Le suicide est un sujet tabou et il ne devrait pas.
La détresse d’une personne ne doit jamais être ignorée.
N’oubliez jamais, ouvrez les yeux.
Ne restez pas dans le noir.



C’est un roman bouleversant que nous écrit Jay Asher. Nous sommes happés dès le départ dans cette histoire qui aborde énormément de sujets délicats pour la société. C’est un roman qui fait réfléchir et qui doit être mis dans toutes les mains. Je suis passée par toutes les émotions et je ne regrette absolument pas. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy