Rédemption, partie 1 de Enel Tismaé


Editions : Sharon Kena
Collection : Bit-Lit
Autrice : Enel Tismaé
Couverture : Enel Tismaé
Parution : 13 Décembre 2016


Irina vit à Grawindall, bled paumé des États-Unis peuplé de vampires, loups-garous et sorcières, mais néanmoins tranquille.
Jusqu'à ce que Théobald, un terrifiant vampire, arrive et commence à tuer.
Après le tort causé à sa famille par ce monstre sans cœur, Irina quitte la ville et change radicalement d’existence.
Elle s’entraîne avec acharnement pour retrouver Théobald et se venger. Il devient alors la proie, lui qui, jusqu'à maintenant, avait toujours joué le rôle du chasseur.
Mais quand tous deux se retrouvent enfin, c’est un homme différent qu’Irina découvrira.
Elle, qui croyait tout savoir sur son passé, sa famille, son ennemi, devra faire face à des secrets qui pourraient bien changer le cours de sa vie.


J’avais hâte de commencer ce roman après avoir lu un extrait sur le site de l’autrice ! 


J’ai eu quelques problèmes en lisant ce roman.  J’ai bien aimé l’histoire mais des petites choses m’ont chiffonnée.  Avant tout, la famille des anciens là, me fait penser à la famille Mikaelson, les Originels. Il y a des petites similitudes auxquelles j’avais déjà pensées en allant sur le lien des présentations des personnages sur le site de l’autrice. Bref, on y pense mais c’est très différent. N’empêche, ça m’a fait sourire. J’adore les Originels.  Hé hé !



Tsss, je parie que vous voulez connaître un peu l’histoire : Irina est une jeune femme qui vit dans une ville remplie de vampires, loup-garous et sorcières. Tout ce petit monde vit en paix mais les choses dégénèrent un peu quand Théobalt, ce vampire arrive en ville. Irina va voir sa vie un peu changée voire même chamboulée!



En débutant, je trouve que ce n’est pas naturel. Je ne sais pas comment expliquer, ça se lit facilement et tout mais il manque quelque chose pour que l’histoire soit plus naturelle. Raaah chest compliqué de mettre en mots certaines sensations ! En lisant un résumé, j’imaginais un peu autre chose surtout pour les caractères des personnages. Je suis déçue de la cruauté au départ mais après je me suis prise dans le jeu. J’ai juste quelques problèmes que j’explique en dessous. Peut-être qu’il y a trop d’importance sur cette famille. Le fait que j’imaginais autre chose joue dans un sens, je me dis « tout ça pour ça ». 

L’écriture d’Enel Tismaé est différente par rapport aux deux autres romans que j’ai lus de cette autrice. On dirait qu’elle s’adapte en fonction de son univers, ou/et des personnages. Juste qu’il y a quelque chose qui me chiffonnait pendant tout le roman. Une impression que ce n’est pas naturel. Ce que je veux dire, c’est que les caractères des personnages ne sont pas spontanés. On dirait, qu’on se fait avoir, que c’est trop gros. Après j’aime bien mais Théobalt j’imaginais autre chose en tout cas au début et Irina m’agaçait avec son caractère alors que j’aime d’habitude. Je ne sais pas, une impression que c’est exagéré et que c’est faux. Vraiment dur de mettre des mots sur ce qu’on ressent.


Comme le roman est coupé en deux, on le sent. L’histoire se met en place tout doucement sans pour autant ne pas avoir d’éléments qui nous titillent. Y en a, et le relationnel entre personnages nous happent également. J’ai beaucoup souri et quelques fois ri des joutes verbales entre Irina et Théobalt. 

L’histoire est classique mais entraînante. Même si j’ai cette impression bizarre, je n’ai pas envie de quitter les personnages. Heureusement que j’ai le tome 2 sous la main. =) Y a beaucoup de personnages certains sont moins travaillés que d’autres, toutefois faut laisser le temps d’apprendre à les connaître. 


Irina est fougueuse et casse bonbon. C’est action, réaction. Elle rétorque beaucoup et parfois (au début surtout) ça fait faux. Je sais j’insiste mais ça m’énerve !  Elle va apprendre à accepter certains sentiments par exemple. Elle est vive, et chiante, et a un caractère de merde. J’aime beaucoup ce genre de personnage sauf que ça n’a pas trop fonctionné ici avec moi. Irina m’agace un peu parfois mais j’aime bien certaines de ses réparties ! x)

Théobalt, est moins cruel que ce que je pensais. Ce qui est dommage ce n’est pas plus mis en avant. C’est une personne qui a souffert (j’avais envie de tuer une personne d’ailleurs) et il se venge un peu puisque il ne connaît que cette méthode. Il « s’humanise » petit à petit et j’aime beaucoup son sourire. C’est con, mais j’imagine à chaque fois la scène et du coup, ça me fait sourire. 
Angela est une jeune femme qui a un caractère et n’hésite pas à sortir ses griffes pour protéger les personnes qu’elle aime. Y a d’autres comme Gabriel que j’adooore ! 


Du coup l’histoire est prenante. On apprend un peu plus sur cette famille puissante et sur Irina. Ça nous tient jusqu’à la dernière page. Cette première partie n’est pas autant concentrée sur la famille et le passé mais surtout sur la relation qu’entretiennent Irina et Théobalt. J’ai beaucoup ri. xD Nous avons quelques informations et j’aime beaucoup ! Ne vous attendez pas à énormément de chahut et de gros rebondissements, juste des informations nécessaires pour nous tenir et des scènes sur des courts événements car c’est plus tourné vers les relations que les rebondissements/retournements/scènes d’actions. 






Cette première partie met en avant la relation d’Irina et Théobalt ainsi qu’une mise en bouche de l’histoire. L’univers est posé et nous n’avons pas envie de quitter ce monde. Il y a des scènes qui passent vite mais ce n’est pas gênant puisque c’est ce qui est tout autour l’important. Je n’ai pas envie de quitter ces personnages alors zouuu la suite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy