La dernière nymphe, tome 1 - Bellezza de Marjorie Burbaud


Editions : Rebelle
Collection : Lune de Sang
Auteur : Marjorie Burbaud
Couverture : ?
Parution : Février 2017

Coup de cœur  ! 

Enza Vergara est l’ennemi public numéro 1 des vampires. Pour cause, elle est la dernière nymphe de New York. Alors qu’elle se pensait encore à l’abri des Agents tueurs de nymphes du pays, elle se retrouve au beau milieu de la traque la plus importante du siècle. Une lutte sans merci s’engage alors entre Enza et l’Agent tueur engagé pour lui arracher les ailes et la réduire en cendres, la menant tout droit au sein d’un conflit aussi vieux que la vie elle-même. Pourtant, pour survivre, Enza n’a d’autre choix que de révéler au monde les pouvoirs ténébreux que les nymphes recèlent… À la nuit tombée, au fond de ruelles sombres et sordides, ce ne sont plus les vampires qui font la loi… Mais les nymphes.

Merci aux éditions Rebelle de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Ça a été très dur de lâcher le roman pour faire autre chose (à part lire le tome 4 de Meg Corbyn, il venait juste de sortir ! mais après je lorgnais ce roman), je n’ai pas pu lâcher ce premier tome !

Enza Vergara est la dernière nymphe de New-York. En rencontrant le meilleur tueur de nymphes, l’agent Callaghan, Eidon de son prénom, elle sait que sa vie ne sera plus jamais la même. L’amour, la trahison, la haine attendent sur son chemin.

C’est vrai que le résumé me tentait et j’avais un peu peur également. Dès que j’ai commencé à lire, ma peur s’est envolée et je n’arrivais vraiment pas à lâcher ce roman. Ouais, je sais je me répète, mais que voulez-vous, c’est super prenant.
Déjà, je découvrais ce monde et j’étais captivée. L’autrice a mis des créatures légendaires à son point de vue et c’est un univers original. En tout cas, je n’en avais pas encore lu ni vu. C’est un monde assez unique, et en plus il se passe dans le nôtre. Les nymphes sont les prédatrices, en haut de la chaîne alimentaire mais suite à un événement qu’on découvre dans le roman (ouf !), elles sont devenues les proies et doivent se cacher pour survivre. Enza, depuis qu’elle est née, fuit mais un jour, elle va devoir y faire face. BOUYA !

L’histoire a une base dans ce roman. N’empêche je me méfie beaucoup de certains personnages et surtout de certains liens. Ha ha ! Je divague là, l’histoire est très prenante et entraînante. En plus, l’écriture de Marjorie Burbaud est super fluide. Nous avons deux points de vue où nous voyons des différences entre les personnalités et même le style d’écriture. Je le précise car c’est super important. Quand vous lirez vous comprendrez, une nette distinction entre les deux. Vu les deux personnalités, c’est logique même. 😜
Bref, l’histoire se met doucement en place. La course poursuite frénétique s’accélère de plus en plus. On essaye de comprendre ce monde même si il est relativement simple pour le moment. En tout cas, ça marche. J’étais complètement à fond dedans. Les événements s’enchaînent et les retournements de situations se poursuivent. Je suis contente d’avoir deviné quelques éléments mais le ¾ est passé au travers. Au fur et à mesure un puzzle se met en place. Des personnages arrivent petit à petit. Ils sont surprenants, prévisibles et même imprévisibles. Ha ha !
Les découvertes sont nombreuses mais comme je le disais, tout à limite un lien. Beaucoup de sentiments et d’émotions vont ressortir. L’amitié, les trahisons, l’amour, la haine sont au rendez-vous. J’ai été très étonnée, j’ai souri, ri et eu une peur terrible à certains passages. 

Enza est une jeune femme en fuite, vu qu’être une nymphe est synonyme de « mourir ». Elle était dans son petit cocon mais tout va voler en éclat. N’est-ce pas ! C’est une jeune femme avec du caractère et un peu « peureuse ». Elle va se surprendre et son instinct va se réveiller. Elle va s’affirmer, mieux s’accepter et également douter. 
La psychologie de Callaghan est absolument divine. C’est un gros connard mais un connard qu’on aime bien (enfin à certains moments). Bon, ce qu’il fait n’est absolument pas excusable/pardonnable mais je trouve qu’avec Enza ils forment un sacré duo. C’est un être qui va être perdu, déstabilisé et tiraillé entre son instinct et son devoir. Et cette fin ! Maille, psychologiquement elle est phénoménale et bouleversante. Je crois même que je retenais ma respiration ! C’est tellement intense. *-* 😍
Une relation entre amour et haine, des sentiments contradictoires et complètements captivants. Ils se ressemblent et se complètent étrangement.
Évidemment y a d’autres personnages. Évidemment ils vont vous surprendre et renforcer nos protagonistes. Il y a beaucoup de seconds personnages mystérieux, énigmatiques et parfois naturels. =)



C’est un excellent premier tome qui met la base de l’histoire. Nous sommes entraînés de A à Z. Les personnages sont nombreux mais seuls deux points de vue, nos protagonistes, où la haine et l’amour règnent. Une histoire originale et complètement prenante ! La suite, vite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy