The Irregular at Magic High School, tome 1 - Enrôlement de Tsutomu Salo


Editions : Ofelbe
Auteur : Tsutomu Salo
Couverture/illustrations : Kana Ishida
Parution : 27 Octobre 2016

En 2095, trente ans après l'intervention des magiciens qui mirent fin à la Troisième Guerre mondiale, la magie, autrefois fruit des mythes et légendes, est devenue une technologie courante tout comme les pouvoirs qu'elle procure. Tatsuya Shiba et sa jeune soeur Miyuki ont tous deux rejoint la plus prestigieuse de toutes les écoles de magie, mais si l'un est relégué au rang des élèves les moins doués, l'autre est considérée comme un véritable prodige. Alors qu'il ne rêvent que d'une scolarité sans histoire, les conspirations et les menaces pesant sur l'académie les forceront à agir !




Merci à Ofelbe éditions de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’avais super hâte de découvrir la Light Novel après avoir vu l’anime. Ce dernier m’a beaucoup aidé pour visualiser certains points du roman. J’y reviens plus tard.

L’histoire se passe dans le futur où la magie a été découverte sous les traits de la technologie au siècle passé. J’ai l’impression qu’il n’y a pas que de la technologie… =P 
Tatsuya Shiba et Miyuki sont frère et sœur. Ils vont rentrer au Premier Lycée. C’est notre monde mais différemment, avec de « nouvelle » discrimination, ça se ressent au lycée avec les Premier Cursus et Second Cursus déjà. La vie simple n’est pas d’actualité pour nos deux personnages. =)

J’ai vraiment du mal au niveau technique du roman. Piouuuf. Cet univers est un peu compliqué mais fascinant. Ce premier tome (qui est composé de deux tomes dans la version originale) est un avant-goût de la suite (avantage d’avoir vu l’anime, hé hé). Nous avons quelques informations sur les personnages et beaucoup sur les techniques. On se perd très, très facilement. @_@  Heureusement qu’il y avait quelques petites répétitions pour que mon cerveau comprennent mieux ! =P Fastidieux mais après une relecture et une nouvelle concentration, mon cerveau répondait présent malgré souvent le bouton enfoncé sur off. =D

Tatusya m’a rendu comme ça : @_@. Il est difficile à cerner, un peu timide mais il a un certain charisme. Il n’aime pas trop se dévoiler et il en impose un peu. Heureusement qu’on le suit. Concernant sa magie, j’ai un peu de mal. Ha ha, vu les techniques c’est normal ! Il est également carré sur certaines idées si puis-je dire… mmmh mmmh Il est d’une logique parfois. Raaah !
Des personnages hauts en couleur. Il y en a beaucoup et ils me régalent pour certains. J’avais une certaine crainte et un dégoût « glaucasse » sur la relation entre le frère et la sœur. Ici, ça ne parait pas incestueux (dans l’anime, pour la sœur… no comment..). Ha ha. Ne vous inquiétez pas, c’est assez dérangeant mais c’est vrai qu’à part quelques doutes pour le moment, il n’y a pas grand-chose. Juste deux personnes qui tiennent l’une à l’autre et qui ont des secrets. Miyuki est une jeune fille avec un tempérament sous une apparence douce et bien élevée. ;)
Les autres personnages donc sont géniaux. Je vous jure, une petite bande se forme (Erika, Mizuki, Leo…), en entraînant des interrogations sur eux ainsi que les personnes appartenant au Conseil des élèves. Attention aux apparences et à ceux nature peintures. =D 


C’est un premier tome qui nous fait découvrir les personnages et l’univers. Toutes les explications cassent un peu l’ambiance mais nous permet de visualiser un peu mieux tout ce qui est technologie et magie. Une intrigue se développe petit à petit. Ça met du piment dans la vie des lycéens et dans notre récit. Plus on avance et plus on découvre un peu plus sur tout ce petit monde. Il y a des éléments qui nous font questionner. C’est assez tranquille avec juste ce qu’il faut pour nous tenir. Dans ce premier tome, le point fort ce sont les personnages. Les aventures de ces lycéens se poursuivent de pages en pages, passant de problèmes de discrimination, d’adolescents à quelques idées plus adultes, des problèmes bien plus loin que le lycée voire même au-delà. Le ressenti est au fil des pages, quand les informations tombent, nous titillent et que ça carbure vers la fin de plus en plus. C’est un monde tinté de violence et ce n’est pas pour nous déplaire. On peut dire que parfois c’est un peu gros pour des lycéens et pour un roman de ce genre-là, sauf que ça marche du tonnerre malgré ce premier tome qui pose les bases et les techniques assez fastidieuses. (OUI JE REPETE HA HA !)




Les explications techniques sont assez barbantes quand on ne comprend pas mais ça nous intrigue davantage ce fonctionnement de magie. L’auteur crée un univers assez unique, fascinant avec des personnages hauts en couleur qui nous poussent à tourner les pages et à connaitre plus d’aventure à la limite du « rocambolesque ».


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy