Lucie, de Alick


Editions : Rebelle
Collection : Sans Visage
Auteur : Alick
Couverture : Karen M
Parution : Septembre 2016
Un jeune étudiant en informatique est retrouvé mort chez lui, dans un quartier résidentiel calme et sans histoire, massacré par un tueur à la furie sans limite. Quand le capitaine Amaury MOSCARET hérite de l’affaire, il est loin de se douter que l’enquête le conduira à Lucie GOULARD, portée disparue qui vient de regagner le domicile familial après 5 ans d’absence. Mais où était-elle, et que s’est-il passé durant ces cinq années...?


Merci aux éditions  Rebelle de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Le capitaine Amaury Moscaret arrive sur une scène de crime assez frappante et épouvantable. Parallèlement Lucie Goulard revient auprès de sa famille après 5 ans de disparition. Ou était-elle ? Quel est le lien entre l'affaire et la disparue ? 

J’ai vraiment eu un début difficile avec ce roman. L’histoire m’intriguait avec son côté mystérieux et je voulais connaitre le lien, malheureusement je trouvais les personnages un peu clichés. J’ai mis du temps à le finir et je dois dire, après la pause de plusieurs mois, j’étais un peu plus dedans. En même temps, ça commençait vraiment à devenir intéressant. 😜

Je dois dire que la scène de crime est vraiment intéressante et abominable. Du coup, j’étais dedans au départ. Néanmoins, je trouvais  simple et courant les personnages et l’histoire de fond. Les 160 premières pages, j’ai eu un mal fou à les lire. C’est vrai qu’il y a la présentation de tous nos protagonistes. Ces premières pages, des éléments me titillaient. Je m’obligeais à lire ce récit, parce qu’il y avait un petit quelque chose dans l’histoire qui me donnait envie d’avancer.

Après les mois d’attente et un peu de forcing de mon moi intérieur, j’ai enfin fini « Lucie ».  Cette pause à beaucoup servie où c’était insupportable au départ, je cassais moins les personnages et l’histoire. J’étais un peu plus dedans, c’est plus prenant, plus entraînant. J’entrais mieux dans l’enquête, en même temps passer un cap, les révélations et les indices étaient plus présents. 

Comme j’ai eu du mal à lire le roman, j’ai feuilleté les pages pour voir si l’histoire et le dénouement allaient me titiller. Attention, j’ai bien tout lu. En gros, j’ai regardé la fin mais incompréhensible même en lisant tout. 😜
J’ai trouvé l’histoire assez sympa, prenante. On ne sait pas trop ce qu’il va arriver. Il y avait de la tension, des émotions. Sauf, que j’ai l’impression que ce n’est pas fini. Le fait de regarder un peu le roman m’a permis de voir mieux certains détails et ceux qui apparaissent et disparaissent me donnent le sourire. N’empêche cette fin incompréhensible reste assez bizarre. Cet épilogue m’énerve un peu. Je ne le comprends pas en fait et c’est ce qui m’énerve le plus. 
La trame est prenante malgré ma difficulté à lire le roman. Elle est intrigante et nous fait questionner sur la psychologie humaine. C'est rigolo car en débutant la lecture j'ai eu des cours qui parlaient des thèmes annoncés dedans. Vais pas spoiler moi ! 
Des passages étaient laborieux, d’autres beaucoup moins. C’est assez psychologique également. Il y a des choix que je ne comprends. Néanmoins, nous sentons qu’il y a de la recherche avec les termes exacts, les mots techniques. J’avais l’impression de ne pas être perdue et de m’intégrer un peu mieux dans l’histoire. J’ai appris beaucoup de choses même si j’en ai oublié. 😜

Il y a beaucoup de personnages et en parler avec exactitude est assez problématique vu le nombre. Ils sont très diversifiés pour compléter le roman même si certains sont un peu clichés. 😜 Des personnages qui vont devoir faire des choix face à l’ampleur de ce crime assez ignoble. La recherche de la vérité, ou sa protection est mis en avant à travers les protagonistes. Ils sont aussi trompeurs, manipulateurs ou encore familles, amis, secrets  et enquêteurs dans l’âme. L’amitié est vraiment présente, ça mettait une touche de sourire face aux dégâts qui se passent. 😜
Les protagonistes nous dévoilent aussi leurs vies privées plus ou moins pour certains. J’ai vraiment apprécié, grâce à ça, nous les connaissons mieux et on les humanise. Ils ne sont pas que inspecteurs/enquêteurs, ce n’est pas juste des inconnus car la psychologie hors cadre du travail était le bienvenue. 
La psychologie d’ailleurs nous la rencontrons un peu tout le temps tant dans les personnages que l’histoire. J’ai beaucoup aimé cet aspect même si vers la fin, j’aurais voulu plus. =) C’est assez terrifiant pour des aspects sécuritaires ou encore judiciaires.

Sinon, j’aime beaucoup la couverture ! Hé hé !




Après un début laborieux et trop long ainsi qu’une pause de plusieurs mois, j’étais mieux dedans. L’histoire est classique mais prenante. Les recherches pour ce roman nous permettent de mieux comprendre le récit et d’être davantage à l’intérieur. Les personnages sont assez différents pour mieux compléter le récit. Un début difficile mais une histoire sympathique avec quelques frayeurs. Et néanmoins une impression de non finie subsiste.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy