Holomorphose, tome 1 - Blasphème de Jean Vigne


Editions : Chat Noir
Collection : Féline
Auteur : Jean Vigne
Couverture : Mina M
Parution : Septembre 2016
« En ce bas monde, nous avons tous un fardeau à porter. Il semblerait que nous ayons trouvé le nôtre. À nous de faire en sorte qu’il ne devienne pas celui de l’humanité tout entière. »

Depuis son récent déménagement à Grenoble, Solana est devenue une ado solitaire, sans ami ni attache. Son année de terminale s’avère compliquée, entre un père absent, une mère détachée et une bande de jeunes qui l’a prise pour cible. Difficile de faire pire … et pourtant. La destruction semble s’installer dans les parages, chez Solana plus exactement, qui bientôt ne peut plus bouger le petit doigt sans déclencher une catastrophe. Les cadavres se multiplient en ville, les portes de l’apocalypse sont sur le point de s’ouvrir et Solana pourrait bien en être la clef.



Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai vu que c’était l’auteur Jean Vigne, je ne me suis pas trop posée de question puisque j’avais adoré « Néachronical » (à lire soit dit en passant ! *-*). 
Je me demandais si ce n’était pas une histoire de démon… Dans tous les cas, je ne vais pas spoiler pour vous laisser découvrir le roman.

Difficile d’écrire un avis sans spoiler surtout que c’est concentré sur certains gros points.
Dès le début nous sommes dedans. On alterne entre deux endroits et ça nous permet d’en apprendre davantage tout en se questionnant sur le comment du pourquoi. Oui je sais je suis flou mais une fois ce tome 1 lu, ça fera ding ding dans la tête. =) 

Solana, notre héroïne, a un jour un gros problème de taille. Elle vient d’emménager à Grenoble, n’a personne, ses parents ne sont pas tellement présents et elle doit faire face à du harcèlement. Elle n’a pas de chance. Pour le pire, sa vie va changer et Grenoble ne sera plus jamais la même. ;) Tan tan taaaan ! BOOM BOOM 

Ce tome 1 met les bases de l’histoire. On a beaucoup de choses, de petites révélations mais on attend la grande révélation. Je me demande ce que ça va être. Le temps que l’histoire se mette en place tout en nous titillant. Il y a beaucoup de personnages, et ce n’est pas pour nous déplaire. On ne suit pas que Solana. Les autres apportent du piment, des questions, des interrogations et pourquoi ce personnage est là d’ailleurs ?! =O OOOOOOOOOOOOOH ! Les différents points de vue enrichissent le récit et nous lecteur on n’en redemande. Nan mais sérieux avec ce qu’il se passe parfois ça ne me dérangeait absolument de ne pas suivre que Solana. L’auteur dose bien le temps des personnages, on redemande de suivre certains, on enchaîne les pages pour en connaître d’autres et de découvrir les secrets. *-*

Au début, j’étais dans une période sans et je me suis arrêtée au bout de 50 pages alors que j’aimais. Quelques jours plus tard, pensant toujours à « Holomorphose » et l’envie de lire, hop j’ai continué et je n’ai pas arrêté. Il faut le temps de poser la psychologie de Solana, l’environnement et les autres personnages. Ensuite, ensuite sans même LA révélation qu’on attend, les évènements s’enchaînent et les retournements sont présents. Parfois, on a quelques doutes ! 
C’est simple sans de gros bonds pour une période. Pourtant, je me demandais : « Qu’est-ce qui arrive à Solana ? Tsss y a quelque chose qui cloche ! », ça n’arrêtait pas…
Petit à petit les pages défilaient à une vitesse ! Je ne voulais pas m’arrêter ! pas du tout. Ce n’est pas grand mais petit sauf qu’à partir d’une certaine page, les choses bougent et avancent. On rit, on sourit, on pleure. Roooh que c’est nul (de pleurer) puis la « lumière fut »  à tous les étages du cerveau. Je gardais espoir et ouiiiiiiiiiii. Bref.
En plus, des personnages arrivent mais whaouu wahouuu, j’étais une gamine devant la Papa Noyel alors que là il ne fallait pas. u_u  Si vous les rencontrez, vous me comprendrez. =P 
Comme je le disais, c’est un peu plat en action, le temps (d’un endroit hein !) de mettre en place la psychologie de Solana, le début du puzzle de l’histoire. En parallèle nous voyons ailleurs, et là, ça chauffe. Ca rajoute du piment au départ et le stimule pour la suite. Ça nous permet de comprendre comment on en arrive là. Enfin pas totalement car il y a énormément de questions mais juste le commencement. J’adorais lire cette partie ! 
Nous sommes surpris assez souvent. On ne laisse aller dans le roman et j’étais à fond derrière Solana. Qu’est-ce qui cloche dedans ?  Pourquoi y a ça ? POURQUOIIIII ! Ah oui, révélation de fin ! *-*OH PU-TAIN est sorti tout seul. 

Solana est une jeune fille timide sans confiance en elle. Au fur et à mesure de ce qui lui arrive, elle va prendre peu à peu confiance sans pour autant ne pas oublier une partie d’elle-même. 
Les autres personnages sont nombreux et diversifiés, il y a de forts caractères, des chochottes (une scène *smouack*), certains sont fascinants, adorables, attachants et d’autres surnaturels. Je voulais mettre un mot mais ça mettrait la voie sur des personnages. Vous aurez le ding ding à la vue d’un nom. Vii ! =D *yeux suspicieux* 



Un premier tome en douceur qui monte en tension au fur et à mesure des pages. L’histoire met du temps à se mettre en place pour laisser la psychologie et les petites bases en premier. En même temps, des scènes nous poussent à continuer pour ne plus s’arrêter avant le point final. Des personnages charismatiques, nombreux avec différentes personnalités.  Et cette fin-là, la suite se fait désirer,  ça va être EXPLOSIF !  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy