Charley Davidson, tome 9 - Neuf tomes et des poussières de Darynda Jones


Editions : Milady
Collection : Bit-Lit
Auteur : Darynda Jones
Parution : 21 Octobre 2016

Coup de cœur  !


** Ne pas lire le résumé si vous n'avez pas lu les précédents tomes **
VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI. 

Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m’en souviens pas… Oh, et je peux voir les morts. 
Plus bizarre encore, tous ceux qui m’entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses, surtout ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer et qui ment comme il respire. Mais je suis décidée à découvrir la vérité, quitte à devoir lui passer sur le corps…


ENFIN LE TOME 9 !!! *-*
Après ce cliffhanger dans le dernier tome, j’avais vite envie de retrouver tout le monde surtout Charley. Je vais essayer de ne pas trop spoiler mais ça va être super dur pour le coup.

J’ai senti que ce tome rendait hommage d’une certaine manière à Charley. J’aimerai qu’il n’y ait pas de longueurs pour les suites et je me demandais comment l’autrice va tourner tout ça.  Hommage car il y avait une certaine atmosphère pendant tout le roman. Puis, c’est Charley dans toute sa splendeur. 

On retrouve une Charley perdue mais complètement elle-même. Je n’ai pas arrêté de rire. Du début à la fin. De A à  Z. 
On retrouve une Charley comme on aime avec ses pensées couillonnes, des phrases sorties de nulle part pour notre plaisir. Je n’arrêtais pas. J’en avais les larmes aux yeux. Charley sortait des phrases rien à voir avec le scregneugneu ou la choucroute (comme vous préférez) et j’en redemandais. J’en voulais encore et encore. En gros, on n’arrête pas de rire ! *-*
On retrouve notre Charley. 



Pour l’histoire, c’est la continuité des précédents tomes. Comment les proches de Charley vont-ils faire ? Gemma, concernant sa sœur, la psychologie elle ne la connait pas. hou hou. Pour les autres, j’avais le sourire aux lèvres. Et Reyes, lui, couillon, je voulais le secouer pour qu’il se bouge. 
Des personnages qu’on ne connaissait pas font leur apparition. Ils m’ont touchée. J’ai adoré apprendre à les connaitre. Je me posais quelques questions sur eux et j’étais ravie d’avoir quelques réponses. C’était plaisant, calme et interrogatif ainsi que « stressant » surtout concernant une personne. =D
Evidemment, Charley sans café et sans enquête ce n’est pas Charley. Il y a une enquête avec une enquêtrice un peu fofolle (misstinguette/Charley) et on en apprend un peu plus à l’endroit qu’ils sont. Pour une fois que ça se passe en extérieur. =P J’ai bien aimé ce tome. C’est doux et en même y une petite peur qui s’installe. Ça part également dans tous les sens avec Charley, elle passe du coq à l’âne. =P Il y a un certain rythme avec des petits booms. Ce n’est pas rocambolesque néanmoins on adore. On ne s’ennuie pas. 
Les pages défilaient sans qu’on s’aperçoive de la fin. Je ne voulais pas quitter ce monde. C’était un plaisir de retrouver les personnages. GAGA pendant tout le roman. Oui, oui ! Mes condoléances. =D
Par contre, en s’approchant de la fin, j’ai reçu une brique sur la tête – littéralement. J’ai pleuré, je ne m’y attendais absolument pas.  =( Bouuuuuuh *snif* Je hais Darynda Jones pour ça ! 


ON A ENFIN DES RÉPONSES mais toujours autant de questions ! Les dernières phrases, j’ai lu 1 fois, 2 fois et même 3 fois pour voir si j’avais bien compris. Et oui oui ! Je crois que je ne m’en remets pas vraiment. Du coup, est-ce que les choses sérieuses vont vraiment commencer ? Ce tome 9, est-ce un hommage à la Charley des débuts ?  Ou je me fourvoie carrément et l’autrice va nous sortir encore plein, plein de révélations avant d’attaquer les choses sérieuses ? En tout cas, il y a encore beaucoup de révélations, je pense et certaines qu’on ne va pas voir venir. 



Un tome 9 rocambolesque dans les pensées de Charley mais un peu moins pour l’histoire. Un plaisir de rire, limite à chaque page. J’ai pleuré de rire. L’histoire arrive doucement mais sans une peur pour plusieurs personnages. Des révélations où les gros yeux arrivent, une brique sur la tête et j’en redemande ! Vivement la suite ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy