Cité 19, tome 1 - Ville Noire de Stéphane Michaka

Editions : Pocket Jeunesse
Auteur : Stéphane Michaka
Parution : 15 Octobre 2015



Résumé :
Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suit l’homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt ! Pour Faustine, c’est le début d’une série d’aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l’Histoire.

Mon avis : 
Faustine habite à Paris. C’est une personne qui se cherche, une adolescente dans toute sa splendeur. =D Elle apprend la mort de son père et doit aller identifier le corps. Pour elle, ce n’est pas son père. Alors, Faustine va chercher la vérité !

J'ai vraiment eu du mal avec l'écriture aux  premières pages  puis je l'ai apprivoisé. Oui, oui ça s’apprivoise. En plus, Faustine me gonflait énormément au début. J'avais envie de la secouer et de lui montrer la vérité de ses soi-disant amis. Quand elle va aux XIXe qu'est-ce que ça lui fait du bien. C'était beaucoup mieux. Au fur et à mesure on se questionne sur elle. Est-ce qu'il y a un truc qui cloche ? La réaction quand elle arrive dans le passé est réaliste. =P

Il y a deux parties. La première met du temps à se mettre en place. En fait, c'est le roman. Beh oui car ça fait partie du roman. Ha ha ! Ok, j’arrête. =P On apprend à connaitre Faustine mais surtout sa personnalité. Sa vie bascule (yeaaaaaah) à la mort de son père (pas cool). Dès qu’elle arrive au XIXe siècle, on se dit « youpiiiiiiiiiii », les choses sérieuses commencent. Il faut un peu attendre quand même tout en gardant à l’esprit  l’idée que ça bouge. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises. *-*
120 pages lues et j'avais vraiment du mal. C’était fastidieux. Pour vous dire ça m'endormait et un livre qui m'endort c'est rare. J'ai trouvé ça long le début et pas assez entraînant. Loooooooooong. *ronfle*  Mouhahahahaha !
Il y a une certaine évolution de Faustine. La fin de la première partie est entraînante ! L’histoire commence sérieusement ! Faustine s'en sort bien au XIXe siècle. Moi incapable. =P Il y avait une petite larme, des sourires mais surtout le côté thriller prenant.

Faustine c'est quelqu'un qui se cherche mais aller dans le XIXe siècle va la pousser à se trouver et à se poser beaucoup de questions. Une tête à claque au début qui évolue.

On m'a dit que la deuxième partie était plus intéressante et cette personne n'a pas tort. Je me disais qu'il y avait des trucs qui clochaient et beh j'ai une partie de ma réponse. Peut-être à cause de la couverture, le début de la Tour Eiffel me laissait perplexe. Oops.
D'autres personnages vont apparaître et la jalousie va pointer le bout de son nez avec arrogance. Ils y étaient déjà mais je levais souvent les yeux au ciel dans ma tête. 
Comme je le disais une première partie qui commence très lentement et on ne sait pas où on va. C'était horrible pour moi. Je me suis accrochée et du coup je ne le regrette pas. L'histoire devient intéressante quand Faustine plonge dans le XIXe siècle et encore on se pose des questions. Puis BADABOOM la seconde partie est arrivée. Mon rythme de lecture a augmenté. Plus on s'approche de la fin plus j'étais inquiète, plus je voulais savoir, plus mes yeux sont devenus gros. Où l'auteur veut nous emmener ? Des personnages apparaissent pour le meilleur et pour le pire. Grâce à eux on va savoir. Faustine va évoluer. Je l'ai trouvé différente entre les deux époques. Un peu comme deux personnalités. Un peu hein ! =P

Il y a beaucoup de mystères qui planent. Qui est au courant de … ? Nan, vous ne saurez pas !
En parcourant le roman on se pose des questions sur l'histoire. J'avoue que je ne m'attendais pas à ceci. Le côté science-fiction est prenant. Je suis restée bête face à une révélation. Une touche sombre qui renforce l'histoire et donne du peps. Une « course » pour trouver un tueur. Enfin, « l'Histoire » qu'on découvre. J’aurais aimé un chouille plus historique. 



Ce premier tome est vraiment mal parti mais au fur et à mesure qu’on s’approche de la vérité, l’histoire devient intéressante et entraînante. Les pages défilaient beaucoup plus en découvrant cet univers. Maintenant la suite !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy