Eros Automaton, de Clémence Godefroy

Editions : Chat Noir
Collection : Black Steam
Auteur : Clémence Godefroy
Couverture : Cécile Guillot / Photo :Vladimir Nikulin
Parution : Avril 2016



Résumé :
Quand le Palais des Expositions de Parisore accueille le Salon Galien d’Automatie, c’est toute la capitale qui vit à l’heure des automates, quitte à chambouler quelques destins au passage.
Un attentat en plein concours de modélisation met l’inspecteur Balthazar Bouquet sur la piste d’une mystérieuse organisation pro-humaine alors même que sa sœur Adélaïde devient une célébrité dans le monde de l’automatie. Quant à Agathe Lepique, couturière timide et amie de toujours des Bouquet, elle voit sa vie transformée lorsqu’elle est embauchée dans l'atelier d'Edgar Weyland, un ingénieur de génie aussi énigmatique que séduisant. Son projet: créer la femme parfaite pour jouer le premier rôle dans un opéra romantique...
Des salles de bal étincelantes aux bas-fonds de la ville, Balthazar et Agathe vont découvrir à leurs dépens que l’amour, la vengeance et la haine ne sont pas réservés qu’aux êtres de chair et de sang.

Roman faisant suite à la nouvelle "Le Toquant" de l'anthologie Montres Enchantées.


Mon avis :
La couverture est raffinée et donne dans la douceur et un côté espiègle. =P Roooh j’adore ! Ça vous donne le ton du roman. 
Oui, j’ai parlé en premier de la couverture mais elle est tellement chouette, comprenez. =P Alors je ne m’attendais pas à ça. Dès le chapitre 1 on a des surprises ! =D Il y a des histoires d’automates et une intrigue policière.
Agathe et sa meilleure amie sont dans un salon d’automate puis BADABOOM !

Je ne vous dis pas plus sur l’intrigue car quand j’ai lu le résumé pour moi c’était il y a un moment et quand j’ai essayé de le relire, le point A au point B  n’était pas en marche. Essayer car en fait, je n’ai pas vraiment lu, sauf quand j’ai fini de lire le chapitre 1 que j’ai un peu relu ce début de quatrième de couverture. J’arrête le blabla et je commence les choses sérieuses. MOUHAHAHA !

L’histoire est douce mais en même temps explosive, c’est le cas de le dire. Hé hé hé ! Comment dire, nous suivons deux personnages totalement différents. En premier il y a Agathe, elle a des principes et n’est pas comme sa meilleure amie (elles sont différentes). Elle évolue doucement mais surement. Je n’arrive pas à trouver les termes exacts mais elle est innocente en étant aventureuse mais également peureuse et polie. =P
Balthazar est différent d’Agathe et son point de vue va éclairer beaucoup notre lanterne. J’avais autant envie de continuer des deux côtés. C’est un homme qui aime beaucoup sa famille mais que son métier a altéré sa façon de communiquer avec sa famille. Enfin, je veux dire qu’il les aime mais il a certains problèmes pour en parler. Et il est intègre. Je n’en dévoile pas plus.
Y a bien d’autres personnages autour qui vont les aider mais le choix de mettre ces deux-là qu’on suit est vraiment agréable et génial. C’est un contraste en tout en fait. Chacun évolue de leur côté mais j’ai bien aimé une distinction entre les deux, c’est comme ça que je l’ai perçu. 

Certaines réactions m’ont fait mourir de rire, il y a de quoi d’ailleurs mais d’autres j’étais vraiment inquiète. L’auteur ne traîne pas même si on s’étonne au début, on se prend dans le jeu et à la fin, c’est un avantage pour le roman. Ça ne traîne pas et pourtant on a nos réponses. =)
Nous sommes dans un monde alternatif au notre, il lui ressemble et pourtant, on est dans un autre. J’adore le steampunk et être au côté des automates m’a vraiment plu. Il y en a souvent dans les autres romans mais on est moins dans ce monde-là. Ici, les automates côtoient énormément nos héros. Mais en plus de l’intrigue qui se déroule et qu’on aperçoit à la fin du chapitre 1, c’est plus profond. Au-delà, il y a les sentiments de nos personnages qui rentrent en jeu. Apprendre de leur entourage, se poser des questions sur la vie et j’arrive à voir un écho bizarre sur notre société. =) 
Je suis restée bête sur une révélation et j’imaginais la tête d’Agathe. OH BON SANG, c’est génial ! Ha ha ha ha !
Pour l’histoire, je vais revenir un peu là-dessus, est intrigante et entraînante. 

A la page 33, il y a deux romances cités mais est-ce que les noms sont inventés ou pas ? Car une des deux me parle donc, je suis curieuse. =P
Eros Automaton, j'ai bien aimé cette intrigue entraînante où le monde des automates nous ouvre les portes. On rajoute une petite enquête, une romance et le tour est joué.

Le choix des personnages qu’on suit est un sacré bonus pour le roman. L’intrigue est entraînante tout comme les petites histoires d’à côté. Les personnages évoluent, apprennent tout en restant butés. Bon, le sourire au coin est souvent voire tout le temps. =P 

Commentaires

  1. Je l'ajoute à ma wish list, j'adore la couverture et le résumé ! Ta chronique me donne totalement envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy