Camden, T1 - Un murmure de Voix de Pauline Andreani

Editions : Petit Caveau
Collection : Gothique
Auteur : Pauline Andreani
Couverture : Nicolas Jamonneau
Parution : 16 Février 2016


Résumé :
Je m’appelle Humphrey. Simplement Humphrey. Ce soir-là, j’ai perdu mon travail en voulant sauver un ahuri qui prétendait pouvoir communiquer avec l’au-delà. Par curiosité, je l’ai ensuite suivi dans l’une de ses aventures, et devinez quoi ? Le gamin disait vrai.

La famille Flemington, s’étant vue affligée de la disparition de leur fils et de la mort de leur bonne, ne se doute pas que cette dernière est bien présente, ni qu’elle sait ce qui est arrivé à leur bambin. . 


Mon avis :
Je n’étais pas complètement dedans car quand je l’ai lu mon cerveau n’enregistrait pas tout. C’était difficile de suivre, je revenais parfois un peu en arrière pour que ma tête enregistre. Ce n’est pas la faute de l’histoire mais moi. =)

Nous suivons Humphrey qui fait la rencontre de Camden, un médium. Humphrey ne croit pas aux « fantômes » et pourtant, il va suivre Camden.
C’est une histoire facile et simple ainsi qu’entraînante et intéressante. Ça m’a poussé à continuer comme j’avais deux de tensions. Elle n’est pas très compliquée mais il y a plein de petits rebondissements. Boom. Boom. Boom. C’est agréable, ça détend. Je me suis laissée emporter tout de même par cette découverte.

Les personnages sont attachants même si on a envie d’en secouer un. Ils ont chacun une particularité mais on fait leur connaissance, un peu en « surface ». =)
Humphrey est un homme qui apprend, qui y va et aussi a peur. J’aime bien certaines de ses réactions. =P
Camden est un adolescent, un jeune homme, je n’ai pas très bien compris ce fait. Enfin, bref, il veut aider son prochain et les fantômes. Il a une façon bien à lui pour les « contacts avec les fantômes ». Puis, il y a Nigel, mhhh celui-là, il a un certain ego. Oui, oui mais il se montre sous plusieurs jours. ;) 

On enchaîne les rebondissements, on est surpris. J’ai bien rigolé malgré l’atmosphère « angoissante ». On fait la découverte des personnages, du monde et ça change de ce que j’ai lu. Ça fait un bon moment que je n’ai pas lu ce genre de livre et je me suis pris plaisir à lire l’histoire. Cette dernière est efficace car on veut savoir ce qu’il se passe et si ils vont trouver le petit garçon disparu. En plus, cette époque n’est pas courante dans le fantastique, en tout cas, je ne m’en souviens pas. Cette touche surnaturelle est plaisante et l’écriture de Pauline Andreani est fluide. En commençant le roman, je ne m’attendais pas à ça et ce fut une agréable surprise. 
Il y a des illustrations dedans et c’est vraiment un plus. Des péripéties qui se succèdent dans un « huit clos »/des zones, où nous suivons les personnages et évidemment découvrir la vérité et ces mystères. 

La couverture est magnifique et mystérieuse, un peu sombre et colle au roman. Elle est signée Nicolas Jamonneau. =) 



Ce premier tome est une mise en bouche de l’univers. Cette histoire est intéressante, simple et entraînante. Les personnages sont attachants, complexes et monsieur-madame tout le monde. Hâte de lire le prochain tome.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy