Driven, T1 - Driven de Kay Bromberg

Editions : Hugo Roman
Collection : New Romance
Auteur : Kay Bromberg
Couverture : 
© A. Green/Corbis
Parution : 1 Octobre 2015


Résumé :
Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres….


Mon avis :
J’ai entendu du bien de cette saga et j’ai décidé de me lancer aussi. Je trouve que ce premier tome n’est pas extra. Je me suis un peu ennuyée même si ça se lit facilement malgré l’écriture pas terrible.

Rylee est une jeune femme qui travaille dans une boite pour aider des orphelins. Elle va rencontrer un jour Colton Donovan et il ne va pas la lâcher facilement. Une arrogance monstre. *lève les yeux*

Je ne sais pas vraiment quoi dire. L’histoire a l’air vraiment intéressante, il y des petits détails qui nous titillent et nous poussent à continuer de lire. Comme je le disais, ça se lit très facilement mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de répétitions.

Rylee Thomas (ooooh que j’aime ce prénom) est une jeune femme qui a du mal avec ses sentiments, on va savoir et on se doute. J’ai eu le cœur serré. Elle va se révéler tout en changeant de personnalité. Fin’ pour moi en tout cas et j’ai trouvé ça dommage, qu’elle ne reste pas elle-même. Je ne dis pas qu’il ne faut pas changer, hein, mais je trouve ça dommage pour certaines choses. Elle va avancer dans la vie. Ça ne va pas sans dire, qu’elle ne m’a pas énervé de temps en temps comme Colton d’ailleurs. Ca ne serait pas moi. =P Elle va entamer un chemin de reconstruction de soi et on a envie qu’elle y parvienne.
Colton est un pilote de course. Arrogant. Il a une aura mystérieuse et il change souvent d’humeur. On va comprendre pourquoi au fur et à mesure de notre lecture. Il cache quelque chose. Il aime dominer et en plusieurs moments j’avais envie de lui donner une claque, principalement au début. Il est réfractaire, hésitant et il a peur. Je n’en dis pas plus. =P Les périodes de douceur qu’il montre nous apprend davantage qu’il veut nous le faire croire. Oui, IL, lui  Colton. =P
Personnellement, je n’ai pas trouvé d’alchimie entre les deux protagonistes. Il manquait un petit quelque chose ou bien c’est l’écriture qui a buggé chez moi. =P  Une attraction oui, en même temps, comment ne pas louper ça alors que c’est dit tout le temps ? =P
La meilleure amie de Rylee, Haddie est un peu idiote sur certains points. En tout cas, elle conseille mal je trouve. =P Une phrase mémorable et qui va me rester pendant des années est la « salope qui est en toi ». Comprendra qui pourra. Cette phrase correspond bien à la meilleure amie. x) Je levais les yeux et je rigolais en même temps.

J’ai vraiment aimé le foyer avec les petits et les adolescents. C’est quand même un livre qui apporte son lot d’émotions, des moments où on a le sourire et qu’on a envie d’aider des personnages. J’ai bien aimé ces petits.
C’est psychologique sans l’être. Il y a une petite base mais ce n’est toujours pas ça. J’aime beaucoup quand c’est psychologique dans les romans. Ici, il y a une petite touche. Dommage. =P
Heureusement que la relation entre Rylee et Colton évolue un peu mais parfois, je me posais des questions niveau « romance ». Comme c’est le tout début, nous avons la nouveauté entre deux « inconnus », la base de l’histoire et l’évolution des personnages. On apprend à se connaitre, à essayer de surmonter des choses. Mais il y a vraiment un manque de, je ne sais quoi, pour être meilleur.
J’ai l’impression qu’on voulait nous donner des impressions, des sentiments ou des affirmations mais chez moi, ça n’a pas marché. Vraiment pas. Parfois, oui quand c’était vraiment touchant mais d’autres fois, il y a trop. Et c’est bien connu le trop tue le trop. =D Oui, je sais, ça ne veut quasiment rien dire. =P
Il y a une tension sexuelle tout le long du roman jusqu’à que parfois je m’ennuyais et les pensées de Rylee, enfin sa voix, bref, se transformait dans ma tête par une voix niaise. Oui, je vous jure.  La « tension » aurait pu être mieux mais ici, je n’ai pas trop accroché. C’est tout le long et j’avais l’impression de lire tout le temps la même chose sauf quand l’histoire avançait.  Repetito, repetita. BLABLABLA. Oops.
Il y a un brouillard autour des personnages. Le passé hante tout le monde et ça m’énervait qu’on ne savait pas tout, de suite. =( Je voulais à tout prix savoir et ça nous tient dans l’histoire.

Si vous n’aimez pas les choses un peu vulgaire, passez votre chemin. De pire en pire au fur et à mesure dans la trilogie.

Ils sont attachants dans les moments les plus vulnérables mais souvent j'avais envie, en tout cas, un peu de les frapper l'un contre l'autre. L'histoire est pourtant sympa mais la tension sexuelle et les répétitions gâchent un peu le tout. No alchimie. =D La fin nous pousse à nous jeter sur le tome 2 et ma curiosité l’a emportée.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy