L'Ouroboros d'Argent, de Ophélie Bruneau


Editions : Chat Noir
Collection : Féline
Auteur : Ophélie Bruneau
Couverture : Fleurine Rétoré
Parution : Juin 2013



Résumé :
Axel est généreux. Axel est amoureux. Axel est trop gentil. Aujourd'hui, il doit traverser la France pour acheminer un héritage.Célia est fière. Célia est implacable. Célia est un loup-garou. Aujourd'hui, secondée par deux jeunes de sa meute, elle doit retrouver l'objet responsable d'une vieille malédiction. 
À la croisée des chemins, le piège se referme dans le Massif Central. Prête à tout pour mener à bien sa mission, Célia n'hésitera pas à détruire la vie d'Axel s'il le faut. Le jeune homme a de la résistance à revendre et des amis prêts à l'aider. Pourtant, cette fois, il pourrait bien finir broyé au nom de l'Ouroboros d'argent. 
L'artefact vaut-il seulement tous ces sacrifices ?


Mon avis : 
Il me fallait une lecture tranquillou et j’ai jeté mon dévolu sur L’Ouroboros d’Argent. Une agréable lecture parsemée d’inquiétude pour nos personnages.

C’est un livre doux mais pas totalement. Une course à l’artefact bien sympathique se passant au XXIe siècle, rempli de magie, de loup-garous, pour briser un « sort » et encore bien malgré eux certaines personnes sont embrigadées dedans.

J’ai bien aimé les différents caractères de tous les personnages. C’est diversifié. Le fait qu’on a plusieurs point de vue, du coup, met l’intrigue plus en profondeur sans rentrer dans les détails barbants. Nous apprenons les caractères de chacun. J’ai trouvé que les intrigues étaient bien traités sauf une car, on ne peut pas savoir sauf demander aux intéressés mais c’est mon côté curieux qui parle.
Le personnage que je me suis le plus attachée est Capucine. Cette jeune femme adorable, prend de l’assurance au fur et à mesure. J’étais vraiment contente qu’on voit ailleurs qu’autre Alex et Célia, ceux cités dans le résumé. Je ne m’y attendais pas et pour le coup, une sacrée surprise bienvenue. J’ai souri quand elle s’affirmait et prend de « l’audace » et j’étais intriguée par sa particularité. Une jeune femme qui manque de confiance et qui prend son destin en main.
Célia est colérique, et j’avais envie de l’étrangler comme pas possible jusqu’au point final et encore. J’avais envie de lui dire ses quatre vérités. Vous savez, les  « héroïnes » et moi, c’est de sacrée histoire d’amour (ironique), et beh celle-là ne fait pas exception. Ce personnage féminin principal m’a fait sacrément enrager et ça a taché l’image des loups. Hé hé hé ! Claudio est un peu protecteur envers Célia, il l’aime beaucoup. Quel idiot. =P
Alex est un jeune homme amoureux. On va découvrir son passé et ce qu’il « cache ». Il grogne quand il le veut et a du courage pour ne pas tuer Célia. =P Julie, sa petit amie, est une humaine qui a la joie de vivre, aventureuse et courageuse. Dérénik, celui-là quel mystère ! Il est mimi ! =P
J’ai beaucoup aimé Léonie, cette femme joyeuse, elle m’a donné souvent le sourire. Mention spéciale à « mon petit loup ». =D

Tout doucement on fait la connaissance de ce monde sans rentrer dans les détails, on apprend le passé de certains protagonistes et on cherche le mystère derrière tout ça. Ophélie Bruneau a une écriture fluide et agréable, j’ai un peu dévoré son roman. Heureusement que j’ai La dernière Fée de Bourbon dans ma PAL.  Bref, j’ai beaucoup aimé,  les pages se tournaient toutes seules. Je voulais savoir la suite des événements, il y a des rebondissements, tout ce qu’il faut pour pimenter un peu l’histoire et j’avais une envie de dérouiller Célia. Oui, oui elle m’a gonflé la choupette.
Les loups garous de ce monde sont différents de ce que j’ai lu, enfin le fonctionnement, du peu qu’on sait, ça ne me plait pas du tout. =P Il peut y avoir le même ailleurs bien évidemment mais ça me grrrr aussi. N’empêche une pratique m’a retourné l’estomac mais reste dans l’esprit de la marche à suivre des meutes de cet univers. =D
Pour revenir à l’histoire, cette « chasse au trésor » à l’artefact n’est pas aussi aventureuse qu’une chasse au trésor comme Sydney Fox mais elle peut l’être à sa manière. Cet objet qui n’a rien demandé est recherché et va créer une pagaille et heureusement que les différents dominants des meutes concernés peuvent être courtois. Autour de cet objet, les secrets vont être dévoilés et  les personnages vont se montrer en l’espace d’un week end. Il y a tout de même un rythme haletant en lisant le roman, il y a des retournements de situations et des mystères qui pimentent tout cela.


J’ai passé un très bon moment avec ce roman et j’en redemandais encore même si c’était terminé. =(

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy