Gardiens des Cités Perdues, T2 - Exil de Shannon Messenger

Editions : Lumen
Auteur : Shannon Messenger
Couverture : Jason Chan
Parution : 28 Août 2015

Demi coup de cœur
Saga Coup de cœur

Résumé :
Télépathe depuis l'enfance, Sophie a découvert qu'elle devait ses pouvoirs à son héritage elfique. La jeune fille vit désormais au manoir de Havenfield, où elle a trouvé sa place auprès de ses deux parents adoptifs, même s'il lui reste beaucoup à apprendre pour s'intégrer au monde des Cités perdues. Elle fait une découverte unique le jour où elle croise le chemin de Silveny, la seule alicorne femelle connue, et se retrouve aussitôt chargée de l'éducation de l'animal, dont l'apparition représente un signe d'espoir pour tous les elfes. Mais les ravisseurs de Sophie complotent toujours dans l'ombre, et de nouveaux messages du mystérieux Cygne Noir viennent compliquer le mystère. Tandis que la tension monte, la jeune prodige se retrouve contrainte de prendre un risque immense pour protéger l'un de ses proches d'une mort certaine... 
Deuxième tome de la série Gardiens des Cités perdues, Exil pousse Sophie à explorer les recoins les plus sombres d'un univers baigné de magie et bourré de trouvailles rafraîchissantes. Retrouvez la plume vive et endiablée de Shannon Messenger, plus ensorcelante que jamais !


Mon avis :
Ce deuxième volet est tout aussi génial que le premier. Je l’ai DÉVORÉ en une seule journée. 
Sophie aide Grady à trouver un Squash. A la place, elle va faire une découverte, elle va trouver une alicorne (mi pégase, mi licorne). Oui, oui ça existe ! *-* Hiiii
J’avais hâte de connaitre les aventures de miss Sophie. Comment va-t-elle ? Est-ce qu’on va découvrir des secrets ? Ding ! Ding !
Comme le nom de ce tome l’indique, on va découvrir cet endroit que beaucoup de monde craint : l’Exil. Mentionné dans le tome 1 comme, je dirais, l’endroit à éviter, si on ne veut pas être un « mort vivant » ou piégé en devenir fou.

L’enthousiasme que j’avais dans le 1 n’était pas là. J’ai retrouvé la nostalgie du 1 au bout d’un moment. Ce deuxième est, techniquement, plus sombre. On apprend d’avantage, on sait plus mais pas encore, c’est en surface.
Les émotions ont fait le yoyo ! Les aventures de Sophie dans ce deuxième volet nous apprend pas mal de chose et des questions ont fusé à tue-tête !
Oui, oui, nos sentiments n’ont pas été épargnés mais surtout ceux de notre héroïne. Vu des événements, Sophie change, évolue. Mais également s’affirme un peu plus. Je n’oublie pas son âge mais c’est difficile car elle est plus mature que ses compatriotes. =P  J’avais eu envie un peu de tuer Fitz. Je crois, entre tous, on n’a pas fini de rigoler  et d’avoir des aventures palpitantes.
L’histoire concernant Sophie avance, avance. On a des indices au compte-goutte mais vraiment. Des énigmes arrivent et sont résolues à moitié, beh oui il faut en garder pour les tomes suivants.
Apprendre plus sur Grady et Edaline et un mystère sur Jolie m’a vraiment plu car ça filtre le brouillard autour d’eux. On va s’apercevoir que les sentiments se sont développés et devenus plus fort dans cette petite famille.
Keefe ! Oh là là ! Celui-là ma parole ! Le connaitre et même sa présence apportent quelque chose à l’histoire, au récit. Un souffle et de bonnes parties de rires avec ce personnage. Certains passages sans lui, sont tout aussi mémorables. J’avais déjà craqué pour lui, je l’adore mais dans ce tome, maille maille ! J’en pouvais plus ! Le rire absolu ! =D
L’alicorne, Sylveny est une créature, un personnage à part entière dans le roman. Miss paillette (surnom donné par Keefe) rend chèvre la plupart des gens en fait c’est principalement Sophie. Elle apporte quelque chose et des secrets indirectement. Leur relation est unique, nous apprend beaucoup et Sophie change.

Les mystères sont toujours là et pour notre plus grand malheur. Oui, on veut savoir mais on commence à percer l’histoire des Gardiens des cités perdues.
J’ai beaucoup plus apprécié à ma deuxième lecture. Oui je l’ai lu deux fois en l’espace de quelques mois. A ma première lecture je n’avais vraiment retrouvé plein pot la magie de cet univers mais la seconde fois, le plaisir que j’avais ressenti dans le premier est réapparu.  *-*

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy