Anges d'Apocalypse, T5 - La Caresse des Aurores de Stéphane Soutoul


Editions : Rebelle
Collection : Lune de Sang
Auteur : Stéphane Soutoul
Couverture : Miesis - Sylvie Veyres
Parution : 10 Octobre 2015


** Ne pas lire le résumé si vous n'avez pas lu les précédents tomes. =) **

Résumé :
Certaines personnes ont un mauvais karma, les veinardes : le mien est carrément tragique ! Et vous savez quoi ? J’ai l’intime conviction que le pire reste encore à venir.
Une hécatombe est à deux doigts de dévaster les rues de Toronto. Mes sœurs et moi sommes les seules en mesure de stopper la créature qui éradique toute vie sur son passage, tu parles d’une corvée !
Desmond, quant à lui, s’apprête à livrer un duel contre le plus maléfique des sorciers. Il va affronter la mort pour que notre couple ait une chance de s’épanouir, mais un avenir commun avec l’homme que j’aime est-il seulement possible ?
La vérité, c’est que je suis prête à tout sacrifier pour sauver les êtres chers à mon cœur. Je crains toutefois que cette résolution m’oblige à choisir entre Nathan et la sauvegarde de l’humanité. Mes deux identités vont-elles réchapper aux dangers qui les cernent de toutes parts ?

Saga doudou & coup de cœur


Mon avis :
C’est le dernier tome. Je répète c’est le dernier tome !!!! SACRILEGE ! Je peux bouder ? Hein ? *-*
Avant de le commencer, je le contemplais dans le train au retour des Halliennales. Je le fixais beaucoup et j’avais peur de le lire, de voir comment ça se termine et si j’allais tuer l’auteur. C’est connu, Stéphane Soutoul est auteur-sadique. Est-ce que les Cavaliers allaient s’en sortir ? Et Sam dans tout ça ? Et.. et… et… ? Tellement de questions que j’étais fébrile en le commençant. =P Puis, je me suis jetée dans les flammes de l’Enfer ! Mouhahahaha ! *-*

Le dernier tome est à l’image de la saga : doux et explosif ainsi que beaucoup d’humour.
Je ne sais pas comment le dire mais il représente en entier la saga ce tome. L’humour, l’espoir, la peur, le désespoir et la romance sont bien mis en avant. Le seul truc que je regrette c’est que l’adrénaline est peu présente.
Le danger est à la porte et la surprise à la fin du tome 4... maille maille je voulais la suite et je l’ai ENFIN ! Youpiya !
J’ouvre et que vois-je ?! un « précédemment dans Anges Apocalypse ». Mon moi série TV a tourné à l’américaine avec ce titre en anglais. =P C’te classe ! En plus, il y a beaucoup de références cinématographiques. Joie ! ♥
En commençant le premier chapitre, l’atmosphère est lourde. Vous savez imaginer, la veille d’une guerre quand tout le monde se regarde et se pose des questions, j’étais dans le même état. L’image n’est pas joyeuse, je l’avoue mais c’était mon ressenti pour le premier « challenge/duel » avant les péripéties qui nous attendaient. *bruit de tambour* BAM … BAM … BAM …

C’est vrai que je m’attendais à beaucoup d’adrénaline avec ce dernier volet mais j’étais agréablement surprise par la façon comment l’auteur a clôturé sa saga. Il a réussi avec brio à retranscrire toute la saga dans ce seul volume, les sensations que j’ai eues, les émotions qui me sont apparues et les révélations enfin venues !
Je ne veux pas spoiler, c’est une de mes premières sagas de chez Rebelle Editions et francophones et j’y tiens particulièrement à ces anges féminines et dangereuses.
L’humour était le bienvenu, j’ai explosé de rire et Syldia reste toujours égale à elle-même. Elle a quand même changé, évolué et plus muri et heureusement d’ailleurs, sinon je l’aurai étranglé. Mais j’aime, j’adooore son tempérament. Elle m’avait manqué même tous les personnages.
C’est le cœur serré que je quitte Syldia/Sam, Raven, Desmond, Nathan, Jillian, Eve,  Elizeanne, Nolhan, Lorna…
Chacun apporte quelque chose, aide l’héroïne, évolue au fil des tomes surtout une Raven flamboyante. Ils ont chacun une particularité. On les a adorés. On les a détestés. On les n’aime ! ♥

Tout doucement mais surement on se rapproche de la fin de cette aventure. Mes émotions ont fait le yoyo et mon cœur a souffert en attendant ce final et je suis assez contente du résultat. Si ça s’était fini différemment, je pense que ça ne m’aurait pas plu. Bref, revenons à mon petit cœur. =P Tout le long du roman j’avais une peur énorme de savoir comment ça allait se terminer mais en avançant, j’ai eu souvent le sourire… et des grimaces.  Pour alléger cette atmosphère « d’avant-guerre », la romance est mise en avant, mon cœur fondait et on sait ENFIN quelque chose ! Alléluia ! Une question que je me posais dès le début. x) Ha ha vous ne serez pas ! Toc ! Bim ! Boom ! Plouf !
Je suis contente d’avoir connu tout ce petit monde, j’ai manqué plus d’un battement, mon souffle s’est coupé plusieurs fois et je souriais bêtement. Les Cavaliers de l’Apocalypse sont magnifiques et nous surprennent encore. L’auteur m’a surpris plus d’une fois en lisant. Je n’ai pas pu retenir mes larmes un moment donné, c’était tellement triste, j’avais la boule au ventre. Je pleurais tellement que j’ai dû essuyer mes yeux pour continuer à lire ! Les yeux plein de larmes, ce n’est pas évident pour lire. =P Ce passage est tristement beau et tellement retranscrit et bien écrit.
Les retournements de situations nous plaquent contre un mur. Il y a tout de même, un rythme de plus en plus intense.
L’histoire se clôture, celle qui plane dès le premier tome. On fait le tour de tout dans le tome 5, on sait des choses, il n’y a pas vraiment de révélations car le choc est passé avant, mais ce sont les événements qui nous illuminent. Les péripéties qui nous emportent doucement mais fatalement à un final. Et à la fin… =(
Les deux côtés de l’alter ego de notre héroïne, se rapprochent irréversiblement. Les deux se confondent, se fondent dans le roman. Au tout début de la saga, on aurait pu croire un peu à deux personnalités mais en avançant la frontière devient floue, très floue.
L’ambiance « stressante » qui s’emplie en tournant les pages, s’apaise avec des moments de tendresses, de romantisme. Une douceur accueillante dans les heures sombres. L’humour de notre cher Syldia/Sam m’avait manqué et même dans les périodes noires, j’explosais de rire. On ne va pas se refaire, hein !

Un dernier mot pour l’ensemble de la saga. Il faut s’accrocher jusqu’à l’ultime page tellement que ça nous emporte. J’étais dedans tout le temps et je ne regrette absolument pas de l’avoir commencé ! Je relirai les 5 à la suite encore et encore. C’est la faute à cette saga doudou !

Je n’ai pas aimé parce qu’il n’y a pas de suite. =( Bon, il y a le spin off hé hé hé ! =D On passe par toutes les émotions : joie, bonheur, tristesse… Je regrette vraiment que ça se termine. =(
Ca va me manquer ! :3
*pars bouder*


Ps : La couverture est magnifique, sublime. Elle retranscrit le doute, la peur de tout perdre et l’attente. C’est une de mes préférées avec celle du tome 3.  Le rouge et la ville derrière qui fait un peu apocalypse retranscrivent parfaitement l’esprit du roman. Tout à feu et à sang.  Elle est signée Miesis. ♥ 

Commentaires

  1. je te rejoins entièrement ! une saga sublime qui va beaucoup nous manquer et que je suis triste de quitter,mais ravie d'avoir pu découvrir ! *o*

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy