Let the Sky Fall, tome 1 de Shannon Messenger


Editions : Lumen 
Auteur : Shannon Messenger
Couverture : Mélanie Delon 
Parution : 4 Juin 2015


Résumé : 
Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend. Les nuages s'amassent à l'horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d'affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.



Mon avis : 
Nous suivons deux personnages : Vane et Audra  donc deux points de vue différents qui font avancer l’histoire. Ça jongle entre les deux.
Dès le départ, je me suis posée des questions et j’étais happée par l’histoire. Vane a survécu à une tornade et on apprend qu’Audra doit le surveiller. Pourquoi ? Qu’est ce qui se cache ? Qui est-il ? Qu’est ce qui s’est passé ? Qui sont les ennemis ? Pouaah j’en pouvais plus mais je tournais les pages pour avancer dans l’histoire et bien évidemment, savoir !

Les créatures mythiques, les Sylphes, j’en avais déjà entendu parler mais je n’avais pas encore lu un roman où elles étaient en première ligne. On découvre plus en avant ces créatures qui proviennent du vent.. Ouuu ouuuu oouh *bruit du vent*
En même temps que Vane, on apprend les techniques du vent, les pouvoirs que ça peut engendrer et la veille d’une guerre ?

Les deux héros sont tiraillés entre plusieurs sentiments.
Audra doit jongler entre son devoir et ses sentiments envers Vane. Son enfance n’a pas été évidente, elle a grandi trop vite. Elle va devenir une jeune fille forte, combattante mais fragile car tout ce qu’elle a sur le cœur, ou dans sa petite tête reste profondément enfouie et elle a peur des conclusions. Aussi bornée ! Elle veut tellement croire, qu’elle se ment à elle-même. Vane, comme il a été élevé parmi les humains a  une autre vision du monde, ce qui va permettre d’avoir plusieurs perspectives.
Vane est égale à lui-même avec son humour, ses réflexions mais il est aussi battant et apprend à gérer tout ce que Audra lui a révélé.
Le « jeu » entre les deux, me plait beaucoup. Vane pousse Audra dans ses retranchements, la petite fissure qu’elle a, il exploite. En écrivant cette dernière phrase, j’imagine Vane avec un petit sourire malicieux en coin.
Qui sauve qui ? Qui c’est vraiment sauvé l’un de l’autre ?

Shannon Messenger m’a encore une fois conquise. Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai beaucoup, beaucoup aimé l’histoire et les personnages. Ils sont attachants, ils évoluent et jusqu’au bout ils sont eux-mêmes. J’ai beaucoup souri pour les remarques ou plutôt les pensées de Vane qui sont plus « amourette » qu’Audra. C’est vraiment paradoxal entre les deux. Mais chacun a un combat intérieur à mener surtout Audra qui doit faire face à plus de chose et s’accepter.
Les bases de l’histoire sont présentes. On sait ce qu’il faut pour un premier tome, on se concentre sur les protagonistes principaux, sur les miettes du mystère qui entourent le passé des jeunes adolescents et sur cet univers des Maitres du vent. Très intéressant d’ailleurs ce monde, je ne sais pas si une facette va évoluer encore plus mais l’histoire des sylphes et de leur société est semblable à la nôtre et à la fois pas du tout. On apprend pas mal de chose. Il y a peu de personnages secondaires mais à leur façon, ils sont importants car c’est l’entourage des héros et ça aura un écho sur eux.
Surprise vers la fin et c’est également « psychologique ». Cet univers est fascinant et ce n’est pas fini ! Vivement la suite car je veux savoir. Je suis également très contente de la fin de ce premier tome. Ça booste un peu le tout et on se demande ce qui va se passer ensuite.


Merci aux Editions Lumen de m’avoir permis de donner mon avis !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy