KGI, T6 - Sans pitié de Maya Banks


Editions : Milady
Collection : Suspense
Auteur : Maya Banks
Parution : 30 Avril 2015

Résumé :
P.J. et Cole, tireurs d’élite au sein du KGI, sont rivaux, et un peu plus. Un soir, ils cèdent à l’attirance qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Mais ils n’ont pas le temps de réfléchir à leur relation : dès le lendemain, le KGI envoie P.J. dans une mission qui tourne au cauchemar. Survivant de justesse à une expérience traumatisante, elle quitte le groupe et disparaît pour s’engager sur la voie de la vengeance. Elle ignore que Cole est prêt à la suivre où qu’elle aille, même dans les ténèbres les plus profondes. Même au péril de sa vie.



Mon avis :
PJ et Cole ! PJ et Cole ! Raaaaah ! J’ai beaucoup aimé ce tome, je ne l’ai pas lâché une minute. Un de mes préférés de la saga.

J’attendais impatiemment l’histoire de P.J et d’un autre côté j’avais peur d’être déçu comme celui sur Garrett. Eh beh pas du tout !
PJ et Cole passe une nuit ensemble, le lendemain ils doivent partir en mission. Celle-ci tourne au désastre particulièrement pour PJ. Je me doutais un peu de ce qui allait se passer. C’est un petit classique et ça paraissait logique puisque on connait déjà P.J et elle fait déjà partie de la famille KGI.

Ce tome est différent des précédents. Comme j’aime me répéter, on connait déjà les deux personnages et en plus PJ est différente des autres « demoiselles en détresse ».  Une femme forte et tellement carapacée qu’elle a peur aussi de faire face. Elle évolue, apprend, et son passé n’est pas là pour l’aider. Son équipe va tout faire pour mais plus, le beau gosse Cole.
Cole va devenir un soutien pour elle. Très protecteur et des envies sanguinaires quand elle fait n’importe nawak.
Leur relation va s’approfondir en se rapprochant et en étant là l’un pour l’autre.

Un passage très difficile dans le roman est très bien décrit, écrit. Il est explicite sans l’être et on imagine très bien l’horreur. En plus la réaction des protagonistes rajoutent une goutte ignoble de la situation.
C’est une vengeance et une reconstruction petit à petit qui se déroulent dans le roman. On pourrait croire que ça va vite car la mission est sur quelques pages mais l’histoire avance tout en émettant un doute psychologique chez P.J. Cole, lui est plus un roc mais il boue de l’intérieur. (rien à voir avec l’érotisme, hein !).


L’homme de glace arrive avec le suivant… Steele :D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy