Charley Davidson, T7 - Sept tombes et pas de corps de Darynda Jones


Editions : Milady
Collection : Bit-Lit
Auteur : Darynda Jones
Couverture : © Silas Manhood / The Great Frog
Parution : 28 Aout 2015


Saga  Chouchou 

** Ne pas lire le résumé car lui, il spoil ! (: **
Résumé :
VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.

Douze chiens de l’enfer se sont échappés. Leur but : me tuer, moi, Charley Davidson, faucheuse hors du commun et détective privée à mes heures, et rapporter mon cadavre à Satan. Mais j’ai d’autres chats à fouetter : comme mon père disparu alors qu’il menait une enquête des plus étranges ou encore mon ex-meilleure amie qui me hante nuit et jour, une épidémie de suicides qui laisse les autorités perplexes et mon fiancé qui s’est attiré les faveurs d’une célébrité locale… Le moins qu’on puisse dire c’est que je ne passe pas la meilleure semaine de ma vie.


Mon avis :
La révélation ou la petite surprise de la fin du tome 6 m’avait laissé entre la joie et la frustration.

Ce tome 7, comment dire, donne un grand pas en avant sur l’histoire de la Faucheuse. Dans les premiers tomes ça trainait un peu, on découvrait le « fond » mais là BIM d’un coup ça prend la première place. Parallèlement Charley doit « chercher » un tueur en série, elle va se découvrir super jalouse (il y a une femme qui drague Reyes, héhé), elle doit « aider » un fantôme car le corps de celui-ci a disparu du cercueil et elle va jongler avec l’histoire de son père et la Faucheuse.
Elle a une vie bien remplie dit comme ça. :P

Suivre Charley est toujours un plaisir. L’humour que je trouvais un peu lourd dans le précédent, ne m’a pas dérangé cette fois-ci. Il y a énormément et dans les pires situations. Je me suis rendue compte (il m’a fallu du temps pour le coup) que c’est une barrière pour elle. Elle se protège d’une certaine manière avec ça et elle est telle qu’elle est mais elle reste aussi sérieuse. Ça m’a bien fait rire à des passages.

Concernant la brume autour de la Faucheuse, beh ouais au bout d’un moment ça s’éclaircit, s’avance bien. On sait plus de choses, des révélations sont faites dans un sens mais il y a toujours une sacrée part d’ombre. Où l’auteur nous amène et qu’est-ce qu’elle prépare ?
Je suis restée perplexe et je devrais être habituée aux embrouillent/manigances de l’auteur. Je devrais me méfier à partir de maintenant mais bon avec moi, ça ne risque pas. x) Egalement mon cerveau a cogité et je suis restée étonné. Des petits pics/bouleversements s’enchainent.
D’autre force rentre en eux et c’est logique en fait même si je n’avais pas capté qu’on était dans notre monde. Des fois pouf plein de choses s’échappent de ma tête et je n’avais pas le cerveau à réfléchir.

Vous savez, Dealer, un nouveau personnage qui a débarqué dans le tome 6 ? Beh on le voit de plus en plus mais je me méfie un peu de lui comme de Reyes d’ailleurs. Ça m’éneeeeeerve de ne pas savoir, si vous savez ! FRUSTRATION EN VUE !
Ah mais Rocket, il a changé celui-là, c’est maintenant que j’en prends conscience. Il m’a fait rire ! x)

Il y a des moments qui sont mimis, d’autres qui vous mettent la boule au ventre. Des passages où les larmes ont coulé, j’ai bien ri aussi et les petits sourires au coin tout le long du roman.
Voilà un tournent dans l’histoire et ce tome l’affirme. Le fait, que le puzzle se met en place, que la partie d’échec se dévoile, donne un approfondissement.
Les lumières et les ténèbres jouent à un jeu dangereux et il y en a une qui ne faut pas s’attirer ses foudres.

Un petit plus vers la fin : TATA TATA TA TA TAAaa on n’a le point de vue de Reyes qui clôture ce tome, nous révèle une partie de l’ombre sans dévoiler. RE-FRUSTRATION !



VIVEMENT janvier !!!! *-* Ze veux la suite !

Commentaires

  1. Ah ouais, je viens de finir le livre et comme toi, je veux la suite voir ce que trame Duff, pas si innocent que ça celui-là. Le tome 8 promet d'être plus violent peut-être avec ce qui lui arrive à la fin, pauvre Charley.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy