Erenn T3 - La Renaissance d'Emily Musso


Editions : Rebelle
Collection : Chimères
Auteur : Emily Musso 
Couverture : Miesis
Parution : Juin 2015


Coup de  diabolique 


*** Attention si vous ne connaissez pas un peu l'histoire mais techniquement je n'ai pas trop spoilé *** :D 

Résumé :
Il ne suffit pas de connaître ses origines pour savoir ce qui vous rend si spécial. À Fomorian, sur l’île des créatures damnées, Erenn va prendre conscience de qui elle est réellement et ce qu’elle est capable d’accomplir. En digne héritière des Tuatha Dé Danann, les dieux celtes, et avec l’aide de Kaven, elle devra protéger les hommes de la démence du druide noir.

De son côté, Adrian se sent trahi par le départ soudain d’Erenn et voit ses projets s’effondrer. Trouvera-t-il le moyen de la rejoindre et de mettre ses plans à exécution ? Personne n’échappe à son destin. Erenn et Adrian devront se montrer à la hauteur de leur héritage pour affronter ce qui les attend dans l’autre-monde, là où seuls les plus puissants survivent.



Mon avis : 
J’attendais impatiemment la fin d’Erenn ! Ce tome 3 ! Dès que le roman a débarqué dans mes peunottes, j’ai eu peur de l’ouvrir et de connaitre la fin. Vous voyez, on va de surprise en surprise avec les tomes et c’est un sacré changement.
La fin du tome 2 était, comment dire, haaaaaaa ! Je ne m’y attendais pas et à cette fin non plus d’ailleurs mais tellement logique !
Le livre est divisé en trois parties. Chaque partie a sa dose de surprises, de rebondissements, d’évolutions autant dans les personnages que dans l’histoire. Ce tome est surprenant ! Point barre ! SURPRENANT ! <3
L’histoire se passe dans l’autre monde, Fomorian. Charline va lutter pour ce qu’elle croit juste pour les êtres vivants.
  
Quel tome 3 !
La tension monte en crescendo. La boule au ventre en lisant ce qu’il se passait. La peur, les larmes, la joie, la tristesse, tous ces sentiments m’ont traversé. En commençant cette saga, je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Emily Musso a créé une magnifique histoire sombre, sanglante, envoûtante avec un destin trompeur. Oui, c’est sombre et tellement bien !
Les Fomoires, ces êtres d’un autre temps et ce mélange de mythologies, de légendes m’ont conquise. Des démons, pas tant « civilisés » que ça, guettent leur proie, se dévoilent au plus profond de la noirceur de leur « âme ». Des guerriers avides de sang et de pouvoir se découvrent dans des descriptions funestes.
Je ne connaissais pas le mythe des Fomoires avant cette saga et je suis ravie d’avoir appris quelque chose !

L’évolution de Charline me plait de plus en plus. Elle prend de l’assurance, a peur (normal) mais elle continue sur sa lancée et découvre les secrets de son destin/passé. Charline se construit et nous surprend. Elle prend sur elle d’avancer, de continuer pour trouver sa voie, son destin et surtout son histoire.
Cette fois ci, nous avons aussi le point de vue d’Adrian, on le suit. J’ai trouvé ça bien car au moins on en savoir plus sur lui et surtout comment il pense ! PSYCHOPATHE EN VUE !
Adrian est un héros dans mon langage romantique que je déteste et pourtant je l’ai adoré. Cet être torturé, tourmenté au passé volé. Mes idées ont été ébranlées et j’avais envie de meurtres j’avoue ! Son enfance perturbée par l’ambition de son entourage a obscurci sa vision. Un homme stratège, qui calcule à la vitesse grand V (comme le TGV, mais celui-ci déraille de temps en temps :P), et va se révéler mais aussi nous étonner pour le meilleur et pour le pire.
Kaven, ce personnage est différent d’Adrian mais pas tant que ça. Doux et brute, guerrier et amoureux, ce fomoire veut un monde meilleur dans sa conception des choses.
Les protagonistes secondaires vont faire bouger les événements et bousculer tout ce petit monde. Ça nous permet aussi d’avoir des bouts de puzzles dans les zones d’ombres. Grâce à eux, Charline va se décider et ses réflexions vont se bousculer.

Ce roman sombre et captivant, vous emportera dans une destinée hors du commun entourée de fomoires, de démons, de vices et d’un tantinet d’espoir.
On se pose des questions aussi sur l’Humanité, son but et ses appétits supérieurs. Egalement les Dieux et les Fomoires sont dans l’équation. C’est un parallèle sur la société humaine et sur celle des êtres surnaturels.  Diviser pour mieux régner comme on dit. ;)
L’écriture fait que les mots prennent vie, un brin poétique, métaphorique. Les descriptions font qu’on imagine très bien et qu’on se laisse transporter dans cet univers, ce monde de légendes. Emily Musso a su emporter le lecteur, à faire en sorte que nous rentrons dans l’histoire, qu’on se bouscule pour continuer à lire les pages et a tenu la ligne conductrice scénaristique jusqu’à la fin où ça fait TAN TAN TAN TAAN dans nos ma tête-s. L’auteur a évolué dans son écrit.

Note perso : Les hommes/mâles sont tous des conn*rds ! :P Youps !

Rien que pour le monde que l’auteur a créé, les rebondissements et l’écriture, il faut lire cette saga inattendue !! *-*
La couverture prend sens après lecture.  Elle est absolument magnifique, superbe. Miesis a su retranscrire le livre. La force, le pouvoir que l’illustration dégage, reflètent la détermination et la naissance d’une combattante !
La première couverture de la saga représente le désespoir, l’espoir et le rêve. La seconde symbolise le mystère sectaire et les révélations qui y sont faites. Pour finir, cette troisième couverture reflète la guerre « omniprésente » et le son des glas. Ces couvertures forment bien l’évolution de l’histoire et des découvertes intégrées à l’intérieur de chaque roman. 

Commentaires

  1. On dirait qu'on en a pensé la même chose, ce livre est une véritable pépite !
    Mais tous les hommes/mâles ne sont pas des conn*rds : moi, j'ai adoré Kaven !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! J'ai ADORE cette saga ! *-*
      Techniquement Kaven aussi même si il est plus "ouvert". :P ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy