Sword Art Online, T1 - Aincrad de Reki Kawahara


Editions : Ofelbe
Auteur : Reki Kawahara
Couverture/illustrations : Abec
Parution : 12 Mars 2015


Résumé :
Un "game over" entraînera une mort réelle. Kirito a accepté cette certitude depuis qu'il a décidé de combattre en "solo" à l'intérieur de l'Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d'univers au plus redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online. Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté. Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c'est sans compter sur l'obstination d'Asuna une habile épéiste avec qui il va devoir s'allier. Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l'art de l'épée fait loi.



Mon avis : 
Depuis quelques temps je me posais la question si les japonais écrivaient des romans mais surtout s’ils étaient publiés en France. Ecrire oui, mais le reste… Héhé

J’ai entendu parler du manga/anime de Sword Art Online et pour le moment je n’ai pas eu l’occasion de le voir ou de le lire. Et voilà que la « Light Novel », le roman est sorti avant la sortie manga/anime et comme j’aime lire et découvrir je n’ai pas hésité. Les éditions Ofelbe ont choisi de mettre 2 tomes japonais en 1 pour la version française et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ce choix, malgré la frustration au milieu de ma lecture. :P A vous de voir ! :D
Le roman est top visuellement, les illustrations nous donnent une image des personnages et c’est une joie en lisant, de tomber sur des dessins, qui illustrent des scènes. Logique suprême, elles illustrent ! :D On est immergé encore plus dans le roman.

J'ai passé un bon moment de lecture. Le livre, étant en fait deux tomes en version japonaise, que j'ai dévoré la première partie (tome 1) et lu petit à petit les petites histoires de la deuxième partie (tome 2). On est tellement frustré de ne pas avoir la suite, qu'on est soulagé d'avoir les petites histoires qui se dégustent, normalement, lentement, mais ce monde est tellement intéressant qu'on continue à lire en tournant les pages de plus en plus vite.

Au début on fait connaissance avec ce jeu et l’histoire diabolique qu’une personne a faite à 10 000 joueurs. Quelqu’un a décidé que les joueurs devaient rester dans le jeu. Ils ne pourraient plus aller dans la réalité. S’ils meurent dans le jeu, hop ils meurent dans la vie. :/
La première partie explore et on découvre cet univers de jeu. Personnellement même en connaissant un autre manga dans ce genre, beh je ne comprends pas grand-chose au fonctionnement des MMORPG. On apprend beaucoup sur ce fonctionnement mais on peut être perdu sans un visuel. Des visuels sont là justement et le lexique à la fin peut énormément aider. C'est très bien expliqué aussi. C’est à travers le regard de Kirito, personnage principal, qu’on découvre ce monde, cet univers « funeste ». Je me suis vite rendue compte que j'étais devenue accro en suivant Kirito. J'avais la peur au ventre mais la romance apporte une douceur dans un monde "sans pitié". Ouii il y a de la romance, j'ai été un peu choqué sur un point mais c'est le jeu qui fait ça. Un autre personnage important est présent, et elle s’appelle Asuna ! Héhé !
Cette petite romance est très mignonne. Elle apporte une fraîcheur au récit. Asuna est également forte à l'épée comme Kirito. Comme toutes les personnes, elle a peur. Elle est différente quand elle est avec lui et quand elle est avec d’autres personnes. Sa vraie personnalité se révèle avec Kirito. Elle est forte et en même temps effrayée, grâce à lui elle a découvert une autre façon de penser surtout dans ce jeu.
Il y a encore des zones d'ombres et des interrogations comme le "Pourquoi ?" et le "Combien ?".
Kirito est tourmenté. Vivre dans un jeu change les personnes. Sword art online est un jeu "violent" puisque les personnes meurent. 

Je me suis dit à la fin que cette partie était assez rapide. J’ai été étonné mais d’un autre côté j’étais assez contente que ça ne soit pas sur la longueur.  Je parlais de rapidité car l’auteur m’a surpris en choisissant ce qu’il a fait. J’avais peur que l’objectif premier passe en second plan. Mais d’un côté on ne savait pas grand-chose sur ce jeu. Qu’est-ce qu’il s’est passé pendant deux ans ?  Kirito a-t-il vu d’autres joueurs ? Oui, je me suis posée cette question car il est réputé d’être un joueur solo. Héhé mmh !
Kirito et Asuna s’entraident et ont besoin l’un de l’autre. Tout mimi ils sont ! <3
Après cette fin de première partie/histoire j’avais envie d’avoir la suite mais en tournant la page, on va apprendre d’autres histoires. On est toujours dans le même monde, on va faire connaissance avec des personnages et ce qui se passe pendant ces 2 ans vécus dans Aincrad.
Cette deuxième partie est particulière puisque on suit des histoires, une sorte de plusieurs nouvelles/ courtes histoires.  Le point de vue, cette fois ci change en fonction de l’histoire. Ce n’est pas Kirito mais il va être présent dans chacune d’entre elle. Les réactions des personnages féminins m’ont fait rire car je trouve que malheureusement elles sont toutes identiques mais se différencient d’une certaine manière. Un peu tout de même.
On peut s’apercevoir grâce à ces petites histoires, un autre Kirito. On peut se douter qu’il était comme ça néanmoins ses sentiments sont plus mis en avant. Le regard de l’autre lui apporte quelque chose en plus même si on pouvait se douter qu’il avait déjà ses capacités. :P
Kirito change les gens ou donne quelque chose à son entourage. Il aide son prochain malgré sa peine et son mal intérieur qui le ronge. Il est fragile mais n'hésite pas à se mettre en danger pour autrui. Il peut être suicidaire (:P) remarquez mais il y a plus que ça derrière.

Qu’est-ce que c'est triste un moment, les larmes ont coulés.  Ils sont humains même si ce sont des avatars. Ils apprennent beaucoup dans ce monde, se construisent, se découvrent et dit gentils dit méchants, dit force obscure dit force bienveillante.  On voit dans le roman, la dureté de ce monde et la psychologie des joueurs sont assez en surface par contre certains personnages sont plus révélés.

Le fonctionnement d’Aincrad m’a plu car la magie est bannie et c’est la loi de l’épée qui règne. Ça change énormément de ce que je connais. Bon peut être pas grand-chose mais la plupart de ces jeux ont de la magie. Les descriptions des attaques sont bien faites, j’essayais d’imaginer. Le tableau de jeu est assez bien représenté, le fonctionnement est assez bien décrit. Les illustrations à l’intérieur nous apportent des précisions visuelles, particulièrement sur les attaques et sur la représentation de la forteresse volante (le cadre du jeu). Même si c’est bien décrit, j’étais, des fois, perdue sur certains détails.

Dans la première partie (tome 1), l’histoire pour « libérer » les joueurs est « rapide » puis d’un coup on est frustré car on n’a pas la suite ! Mais après, dans la deuxième partie (tome 2), les histoires suivantes sont celles qui se passent dans le même endroit « parallèlement », ou avant.
Je lirai la suite car j’ai une envie irrésistible de la connaitre ! J’ai beaucoup aimé c’est pour ça que je vais aller zeter un n’oeil au manga et à l’anime ! :D


Merci aux éditions Ofelbe de m’avoir permis de découvrir Sword Art Online ! :D 

Commentaires

  1. J'ai sensiblement eu la même expérience de lecture que toi au vue de ton article. Si SAO t'as plu et que tu t'intéresses à ce que les japonnais peuvent écrire, je ne peux que te conseiller l'excellent Brave Story de Miyuki Miyabe (si ma mémoire ne me joue pas de tour XD). Une trilogie qui m'a, dans ma jeunesse (pas si lointaine que ça XD), véritablement transportée! Merci pour ton article! ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy