La pelote d'épingles de Cécile G. Cortes


Editions : Le Chat Noir
Collection : Féline
Auteur : Cécile G. Cortes
Couverture : Cécile Guillot
Parution : Février 2015


Résumé :
De nos jours, l’existence des marraines fées est bien connue. L’une d’entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinettes et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d’épingle est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.



Mon avis :
On commence comme si on nous racontait une histoire, comme un conte de fée mais après le ton change sans pour autant enlever le charme.  C’est un petit bijou d’humour et de clichés déchiquetés à la sauce de l’auteur.
Violette a pour mission de réunir pour le Grand Amour, Elisabeth et Savan sauf que le hic, ils ne sont pas intéressés l’un par l’autre. Pas du tout. Savan est attiré par Violette, notre fée-fleur (elle gère les missions Amour). Elisabeth est plus éprise de Gabriel, l’ami de Savan. Pouf ! L’histoire débute sur plein de péripéties rigolotes avec un passage de tristesse.  =(

La pelote d’épingles sort des sentiers battus pour le syndrome du véritable amour des contes de fées. Etant romantique dans l’âme, je me demandais comment l’auteur allait tourner ça. Le fait que c’est la fée marraine qui va craquer, change énormément des déjà-vus. C’est chouette ! On ne rentre pas dans la romance cul cul la praline et qui est malheureusement assez courante. 
Comme tous les contes de fées, il y a des passages dramatiques. L’originalité de l’histoire est vraiment le plus dans le roman. L’auteur casse les règles et les met à sa façon. Malgré ce cassage, la grande trame suit le chemin des contes : des obstacles, des hauts, des bas, des vilains, des amis…  Le cœur serré pour Violette, et les larmes aux yeux à cause des conséquences.

On suit Violette mais également d’autres personnages. Ils sont tous aussi complémentaire les uns que les autres. Ils peuvent être aussi très différents les uns des autres. Dans le déroulement de l’histoire, c’était une sacré surprise je n’ai rien vu venir et j’avoue que ça fait du bien.  
L’apprentissage de cette fée dans le monde des humains est quand même quelque chose. :D
Violette, prend un coup quand *bip* (navrée mais je ne peux rien dire). Son monde s’écroule. Mais elle va se découvrir elle-même et sa vision du monde va s’agrandir. Elle évolue tout au long du roman. Cette part d’innocence qu’elle a, se perd dans les péripéties de l’inconnues.
Savan est plus en retrait par rapport aux autres. Pourtant ça crée une bulle autour de lui, remplie encore plus de mystères. Il est fragile sous sa carapace. Elizabeth et Gabriel sont marrants et ces deux-là, mes Dieux que je les aime !  J’ai une pensée pour la petite sœur de Gabriel, Solène que j’ai beaucoup appréciée !
Les personnages sont attachants et je tournais les pages pour connaitre la suite des événements, savoir ce qu’ils pensaient et comment ils allaient tous s’en sortir. J’ai aimé tout ce petit monde. Le côté rock, le côté couture et le côté fée donnent quelque chose au roman et aux personnages. Coquin, pestouille (c’est gentille, hein ! même affectueux pour moi), curieux, réservé, enchanteur… font parties des caractéristiques des personnages pour notre plus grands plaisirs.

Le monde des fées est passionnant. J’aurai aimé en apprendre beaucoup plus mais ce n’est pas vraiment la trame du roman. Il y en a plusieurs et elles sont toutes différentes. Certaines ont un travail/une fonction précis-e et elles ne se ménagent pas pour parvenir à leur fin ! Fini les gentilles petites fées, place aux diaboliques, manipulatrices, tentatrices et transformées. A vous de les découvrir et de voir que les légendes les plus effroyables peuvent exister. ;) ou pas. Piou piou ! *-*


Ce n’est pas un coup de cœur mais presque. C'est une bouffée d'air frais. Je n'ai pas arrêté de rire, il y a des passages tout tristounets et les clichés des contes de fées tombent  comme des mouches devant la modernité de notre joli monde d'amour ! J’ai été enchanté par l’histoire. L’écriture de Cécile G Cortes est fluide et agréable.
Arrêtez les préjugés et les clichés, libérez-vous et faites votre vie comme vous l’entendez !  (Faut respecter la loi hein !) :P
C’est un roman qui m’a fait rire tout le long pour tout et n’importe quoi. Je ne vais pas tout citer car ça ferait une sacrée liste mais il y a des petites choses, des particularités qui sont tout bonnement croustillantes !
Clin d’œil à la pelote ! :D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy