La Main Immaculée d'Anne Bardelli


Editions : Le Petit Caveau
Collection : Sang Neuf
Auteur : Anne Bardelli
Couverture : Erica Petit
Parution : 29 Juin 2015

Résumé :
Marie Costello, journaliste, est plongée au coeur d’une enquête nauséabonde.

Deux gosses gothiques ont été violemment agressés à la sortie d’une soirée.
Afin de découvrir l’identité des coupables, elle tente d’infiltrer le milieu de la nuit, un monde qu’elle connait peu et dont elle ignore les codes.

Au coeur du Black Pearl, boite branchée dont l’énigmatique patron ne la quitte pas des yeux, elle va découvrir que cette affaire est beaucoup plus sordide que ce qu’elle imaginait…



Mon avis :
En commençant, on découvre le style de l’auteur mais l’héroïne m’a fit rigolé avec son humour bizarroïde.
Marie Costello est une journaliste. Elle travaille pour Zoom ‘Infos, son patron l’envoie enquêter sur des meurtres qui visent les personnes « gothiques ». Plus elle va enquêter, creuser plus elle va découvrir que les hommes sont des fous. A vous de lire le roman ! Héhé ! Comme c’est une tête de mule, elle ne va pas laisser tomber !

Le caractère de l’héroïne, ses petites remarques peuvent passer ou non. Ce n’est pas ça passe ou ça casse mais presque. :P Elle a un sacré caractère et casse bonbon surtout pour les vampires. Casse bonbon pour tout le monde en fait. Marie se remet en question, elle sait comment elle est. J’ai plutôt apprécié même si elle accepte les choses vraiment vite et psychologiquement vite.

L’histoire en elle-même est simple. Je devinais facilement un peu tout mais il y a quand même eu des peurs. Beh ouais, est ce que l’héroïne va s’en sortir ?
On enquête avec elle et on fait la connaissance des vampires et d’une secte. La Main Immaculée porte bien son nom, donc je ne spoile pas vraiment et la couverture donne des indices. C’est le résumé, le titre et la couverture qui m’ont donné envie de le lire et je ne suis pas vraiment déçue. C’est vrai que je ne m’attendais pas vraiment à ce développement quand j’ai commencé le roman. C’est bien ficelé dans son genre mais j’aurais aimé que l’auteur approfondisse pas mal de chose. On connait des bouts, l’essentiel néanmoins un peu plus aurait été bien.
L’enquête nous entraine dans une aventure de « délire ». Oui, oui les fanatiques sont idiots. Il y a aussi les remarques de Marie. Héhé ! J’ai pas mal rigolé avec son humour. :D
J’ai trouvé que c’était rapide. Une facilité est quand même présente mais le déroulement de l’histoire est assez bien. Une petite romance est présente qui atténue le reste.  Alexis est un beau vampire et il est adorable, enfin avec Marie.  Ça reste un vampire, ne vous inquiétez pas ! ;) J’aime beaucoup leur relation.
Comme je le disais plus haut, Marie accepte très vite les choses et ce qu’il lui arrive. Ça m’a déconcerté surtout sur un passage. Elle a une sacrée carapace. Elle se blinde pour avancer, trouver les coupables et savoir la vérité.

L’écriture d’Anne Bardelli est fluide. Le livre se lit très facilement. Même si j’ai deviné pas mal de choses, le livre m’a fait passer un bon moment de lecture. Pas prise de tête, le suspense là où il faut et une héroïne avec du caractère. Chiante ? Naaan, juste un peu. :3 :P

Je ne m’attendais vraiment pas à ça à la fin. Une impression de non fini, non plutôt un renouveau que j’attends mais je ne sais pas si il y aura une suite. Le non fini sur des points mais c’est mon côté trop curieux qui le confirme. C’est fini sans l’être. J’aime et je n’aime pas. Et ça m’embête ! :P Elle me plait sans me plaire. Héhé !
On peut se demander qui a vraiment gagné ? Mmmh ! é_è

La couverture est signée Erica Petit. J’aime beaucoup, beaucoup. Elle représente très bien le charme, l’atmosphère du roman.

Merci aux Petit Caveau de m’avoir permis de donner mon avis ! :D

Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette chronique !
    Pas de suite pour l'instant, je suis sur une autre histoire, en plusieurs tomes, mais un jour... qui sait ?
    Encore merci et à bientôt !
    Anne Bardelli

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy