Blood of Eden T1 - Je suis une immortelle de Julie Kagawa


Editions : Harlequin
Collection : Darkiss
Auteur : Julie Kagawa
Couverture : T. Sauvage
Parution : 01 Décembre 2012

Résumé :
Mourir… ou accepter d’être mordue — et devenir à son tour un monstre, un de ces vampires qu’elle hait.
Allie la rebelle est placée devant le pire choix pour elle. Dans le monde dévasté où elle vit, et sur lequel les vampires règnent en maître, elle a toujours refusé d’être un de ces misérables humains qui leur servent de bétail. Mais sacrifier sa vie… ? Face au marché qu’on lui met en mains, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l’Humanité.




Mon avis :
Cette saga me tentait depuis un moment et quand j’ai vu le tome 3 était sorti, j’ai foncé.
En lisant le résumé, je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai été surprise par cette image post-apocalypse version vampirique. C’est assez rare que je vois ça.

En lisant les premières phrases, le livre commence un peu fort. On rentre directement dans l’univers « macabre », sans espoir où il faut juste survivre. On ne vit pas. Les vampires ont pris le contrôle et au fur et à mesure, nous allons découvrir comment et « pourquoi ».
Il y a plusieurs parties dans le livre, ça peut nous aider. Ça coupe un peu l’histoire. Allison, notre héroïne, est une humaine et va, par les aléas, devenir vampire.

Allison a toujours connu le désastre, chacun pour soi. Elle vit dans une cité qui est dirigée par un vampire, avec une « cours » de vampire. La vie n’est vraiment pas agréable et vu comment commence le livre, on le comprend de suite. Quand elle va devenir vampire, elle va commencer à changer et voir une autre vision de la vie et de la mort.
L’héroïne évolue dans le roman et reste toujours sur ces gardes. J’ai beaucoup aimé cette façon de faire, on ne peut pas changer en un tome mais aller de l’avant ou défier nos idées peuvent faire avancer un personnage.
D’autres personnages sont plus au moins important mais vont permettre de « bousculer » l’héroïne et de faire avancer l’histoire. Egalement d’avoir d’autres opinions plus au moins bien tranchées.
Quand elle devient vampire, on voit déjà le mal qu’elle a avec ces préjugés/idées. Elle se découvre, elle avance. Les rencontres vont l’énormément l’aider, passant de Kanin (un mystérieux vampire) à Ezekiel (un jeune homme, beau gosse, vous voyez ? :P ).  

J’ai pleuré énormément. Je suis très sensible et je ne savais pas en lisant juste le résumé que tout ça allait se passer.
Le côté post apocalypse est vraiment pas mal. On n’est pas complètement à côté de la plaque en lisant ce premier tome. Je n’ai pas lu la suite, donc voilà, mon sentiment que du tome 1. Je veux dire, qu’on ne tourne pas en rond pour savoir ce qu’il s’est passé pour que les humains soient en mode « survivor ». Le peuple, enfin, celui qui est dans des cités avec des vampires pas très sympathiques, est exploité, dominé dans l’ignorance. Un peu comme au Moyen Age pour avoir une idée de la condition de vie mais en « pire »…
Il y a un côté religieux voire fanatique dans le roman. Je ne m’y attendais pas vraiment que ça soit aussi fort mais en même temps, quand on regarde le titre de la saga « Blood of Eden », ça prend un peu de sens. Maintenant, à la fin de ce tome, je me demande où l’auteur nous amène.

Les bases sont posées, des mystères résolus ou non et énormément de questions arrivent. J’avoue être parano mais ça change de ce que j’ai lu. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy