Barbarie 2.0 d'Andrea H.Japp


Edition: Flammarion
Collection : Policier/Thriller
Auteur : Andrea H. Japp
Parution : 24 Septembre 2014 

Résumé :
France, Canada, Etats-Unis. Une explosion de meurtres violents gagne le monde. Pourquoi ces crimes gratuits ? La barbarie 2.0 est-elle en marche ? Yann, analyste de données pour les services secrets, se retrouve au cœur d'un complot où profit, science, pouvoir, puissance, manipulations s'imbriquent. Pisté, traqué, épié, il ne sait à qui se fier mais cherche coûte que coûte la vérité. Se cache-t-elle forcément où il le croit ?

Mon avis :
Barbarie 2.0 est un thriller avec une touche réelle. C’est-à-dire qu’il y a une enquête et en parallèle une correspondance entre deux personnes qui « résume » ou plutôt « énonce » des faits divers.
Au départ, j’étais perdue. Pleins de noms, des lieux différents et je n’avais pas vraiment compris. Au fur et à mesure, ça s’emboite. Il y a des liens entre un peu tout ça.
On voit que l’auteur s’est renseigné sur beaucoup de chose. Il y a souvent des petites notes et personnellement ça aide quand il y a des NSA, CIA, des abréviations et où l’auteur a pris l’information.
Des meurtres horribles, atroces sont décrits mais rien qu’une petite phrase avec le fait, peut faire froid dans le dos. C’est très bien décrit sans en faire trop et on imagine ces scènes.
Des personnages arrivent en cours de route. Ils s’ajoutent à ceux qu’on connait. La plupart du temps : « mais c’est qui lui/elle ? ».
L’histoire, je la trouve « classique » si je puis dire. Il y a les ingrédients : « meurtre », complot, suspense, mystère..
J’ai trouvé quand même intéressant tous ces personnages, points de vue. Mais malgré ça, je trouve que ça reste un Thriller classique avec un concept original. Dire que malheureusement tout ça peut très bien refléter la réalité ! 

Merci à Gilles Paris de m'avoir permis de donner mon avis sur ce livre. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy