Widdershins T1 - Le Pacte de la voleuse d'Ari Marmell


Editions : Lumen
Collection : /
Auteur : Ari Marmell
Couverture : Paolo Barbieri
Parution : Avril 2014

Résumé :
Dans une autre vie, elle s’appelait Adrienne Satti, mais à présent, elle n’est plus que Widdershins. Gamine des rues, devenue noble, puis voleuse – la vie ne l’a pas épargnée. Orpheline très jeune, elle a connu la pauvreté et le luxe les plus extrêmes. Revenue aux ruelles sombres d’où elle était sortie, elle est désormais considérée comme l’une des voleuses les plus intrépides... Mais ses talents suffiront-ils à la sauver de la ténébreuse conspiration qui ronge inexorablement les entrailles de la cité de Davillon ? Découvrez Widdershins, l’aristocrate devenue voleuse, qui connaît mille façons de couper une bourse et autant de charmer ducs et barons dans les salons de la noblesse !

Mon avis :
Le début est très intéressant, je me suis posée la question, si l’héroïne était folle mais ce concept au fil des pages j’ai apprécié. Quand vous verrez Olgun, vous comprendrez. Enfin voir c’est un grand mot. :P
Je trouve qu’il est très lent. On passe du présent au passé à chaque chapitre, hop passé hop présent. On voit plusieurs personnages mais ils ne sont pas approfondis, un peu en surface même si il y a quelques mots. La seule bien approfondie est Widdershins car on connait son passé et son caractère entre autre.
On visualise un peu bien ce monde, d’origine médiévale, des aristocrates, des voleurs. Les descriptions m’ont quand même aidé à imaginer.  Le décor est bien construit et c’est une importance pour le livre. La ville, Davillon, est un peu comme un personnage, pas mal de choses se passent.
L’héroïne, tout le monde veut l’attraper et on ne sait pas pourquoi. Qu’est-ce qu’elle a de spécial ? Mystère !

Je n’ai pas accroché au début, il y a beaucoup de blabla. Quelques scènes me font tilt car c’est intéressant mais après sans plus. Je sais que c’est important on va dire ses flashbacks mais quand même, il faut que l’histoire avance au présent mais pour moi elle est lente. Un peu comme un escargot ! Ouaip’ c’est lent. Certaines scènes du passé, je les aurais plutôt vues avec quelques phrases et non un chapitre en entier. Il y a une intrigue, des énigmes surtout celle du Seigneur Voilé, le chef des voleurs.  A la découverte du nom, j’étais comme une enfant qui ouvre son cadeau de Noël !! *.* J’avais un doute mais alors là, bim dans la tête ! L’intrigue principale est banale. Passe partout quoi ! :P 

C’est à partir de plus de 200 pages que ça commence à devenir intéressant, les liens du passé et présent se confirment, se lient. Après ces pages, je l’ai fini d’une traite.
L’histoire prend son temps et puis boom, ça se fini rapidement. Un peu dommage quand même. La Religion est très importante car l’histoire se construit autour. J’aurai aimé plus de renseignement sur les cent quarante-sept dieux et où ça se passe… Il y a un potentiel avec la Religion bizarroïde de l’auteur.

Je me demande qu’est-ce qu’il va y avoir dans le tome 2 puisque la fin du tome 1 est un peu fini, je dirais. Si l’auteur avait mis quelques pages en plus, il aurait pu faire un One-shot. C’est pour ça que je me demande ce qu’il va y avoir. Etant une curieuse invétérée, je vais lire le tome 2.


 
La couverture originale de Widdershins ne fait pas « Jeunesse » mais Young Adults ++. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy