L’Âme de la Nuit T1 - Nitescence de Maria J.Romaley

Editions : Rebelle 
Collection : Chimères
Auteur : Maria J.Romaley
Couverture : Chocolat Design
Parution : Juin 2013

Résumé :
Une mère dont la vie n’a de sens que l’existence de son fils voit son monde basculer dans les méandres incertains d’une autre réalité. Là, règne une guerre, cachée aux yeux des mortels, entre des créatures mythiques dont seuls ses rêves pouvaient lui souffler l’existence.
Que faire quand on est partagé entre une passion interdite et un amour protecteur plus puissant que sa propre raison ? Que faire quand notre vie est menacée à chaque instant et que l’on entraîne avec nous, amis et famille ?
La mort n’est pas une réponse acceptable lorsque la vie d’un enfant est en jeu…


Mon avis :
Dès le départ, ça m’a intrigué. Cette bataille étrange, je me demandais où ça pouvait nous mener !
Tara aime énormément son fils et vit que pour lui. Ses rêves lui font perdre la tête. Ce qui fait qu’elle se raccroche à son fils encore plus. Puis un jour, tadaaa, sa vie est chamboulée.

Ce premier tome met les bases de l’histoire et on découvre les légendes. J’ai adoré la touche de l’auteure concernant les Anges et les Démons. J’aimerai vraiment en savoir plus sur eux !

Le personnage masculin est assez énigmatique et mystérieux, j’ai nommé Daegan. Oui, Deagan a quelque chose de particulier.
Les personnages secondaires, je les ai bien aimés, Miguel, Kallian et Lucie.  Le fait qu’on a le point de vue d’un chat, Patte- Blanche, je me pose beaucoup de questions. C’est aussi très intéressant. J’ai énormément de questions concernant ce personnage. Oui pour moi s’en est un. Si j’écris mes questions, je risque de spoiler, pas bien. C’est un regard différent aussi. (:
Même si on suit Tara, entre autres, les autres personnages où il y a leur point de vue font avancer l’histoire.
L’héroïne Tara, il y a quelque chose qui m’échappe, peut être le fait que l’histoire est allée trop vite. L’ « histoire d’amour » dedans, je l’ai trouvé un peu rapide aussi, il n’y a pas vraiment « d’étincelles ». Pour moi elle est en surface et pas vraiment approfondie. Comme elle arrive je dirais d’un coup, c’est là qu’elle perd de « l’étincelle ».
C'est un peu plat quand même côté action/histoire, j’ai trouvé que c’était surtout les bases et des explications sur les légendes, les mythes ou bien les religions. Comme je l’ai dit c’est peut être que j’ai trouvé rapide le contenu.  Oui je sais, j’insiste un peu sur le trop vite. Pas ma faute.  J’aurai aimé un peu plus de pages je pense. (: Mais l’intrigue me plait beaucoup ! Yeap ! =D
Le plus, ça se passe à Avignon, j’aime cette ville. Elle est tellement chargée d’Histoire avec un grand H. Et la trouver dans un livre où  j’arrive très bien à voir quand l’auteure parle du Palais des Papes ou des remparts, c’est juste superbe ! N’hésitez pas à aller la visiter soit dit en passant !


Revenons au livre, je lirai le tome 2 car un je suis curieuse et de deux, cette touche de l’auteure me régale ! Maria J Romaley a une écriture fluide et le livre se lit rapidement. La couverture a quelque chose de mystérieux, elle est sombre et colle très bien au livre. Au départ, je ne comprenais pas bien mais en lisant, j’arrive mieux à la comprendre. Énigmatique, elle est aussi !  (: 

Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet avis.
    J'adore la ville d'Avignon, j'y ai fait mes études. Je ne pouvais que saisir l'occasion d'y placer mon histoire. C'est vrai que cette saga est surtout de la romance et comporte peu d'action. C'est un choix de ma part car déjà, c'est la première, puis j'avais surtout envie de faire partager tous ces sentiments qui bouillonnent chez mes persos.
    J'espère que le tome 2 te plaira et oui, Patte-Blanche est un personnage important, mais je ne vais pas te spoiler ^^
    Il existe un groupe FB où tu pourras trouver de supers exclus sur le tome deux et le trois ainsi que tous mes autres écrits si tu le souhaites.

    À bientôt !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy