Kel T2 : Le Loup Blanc d'Andréa Schwartz

Editions : Rebelle éditions
Collection : Chimères - Fantasy
Auteur : Andréa Schwartz  
Couverture de Miesis - Sylvie Veyres
Parution : 28 Février 2014

Résumé :
Dix ans de guerre contre les Deux-Empires ont repoussé les tribus occidentales loin dans la forêt éternelle.
Fils d’un général et d’une Cheveux-Noirs rebelle, Herdred emprunte à contrecœur le même chemin que son père : guerrier, officier, bras armé de l’Empire kel’yon. Lorsque des murmures de révolte contre les Deux-Empires s’élèvent dans la forêt, son instinct lui souffle de se tenir à l’écart.

Mais l’ombre du dieu de l’ouest plane sur les bois, et la main du grand loup blanc propulse le jeune sang-mêlé au cœur de la forêt, là où trahison et ambition règnent en maître.

Ne pas lire si vous n'avez pas lu le précédent tome ! (:

Avis :
Après avoir lu le premier tome, j’attendais avec impatience le tome 2.  La fin du premier tome étant un chouïa critique, j’avais hâte de savoir comment Shelun allait.
Je ne m’attendais pas du tout que ce soit avec Herdred comme héros et non Shelun.  Le tome 2 commence des années plus tard après la fin du tome 1.
Herdred est l’ainé des enfants de Shelun et Sir Mordrain Aydred. Il a le caractère de ses deux parents. L’ombre de son grand-père est derrière lui surtout qu'il est dans l’armée des Kel’yon (cheveux blanc). Il n’a pas eu la vie facile principalement parce que sa mère est une Kel’bai (cheveux noirs). Il veut protéger son prochain même si des fois il prend des décisions très choquantes à cause de l’armée.

Ce sont toujours des peuples aussi durs notamment les barbares. La guerre est toujours présente, le complot et la trahison aussi.  Ce sont des peuples qui doivent aimer être toujours en guerre, je suppose. Vive la guerre et le sang ! Naan je rigole (:

Herdred va faire la connaissance des Kjaltani, un des peuples barbares. On apprend avec lui à connaitre les croyances, les histoires du peuple barbare. Il existe tellement de peuples qu'il est difficile de tous les citer. Il y a toujours des scènes sur le champ de bataille mais c’est moins détaillé dans ce tome-ci. C’est plutôt les traditions ou les conséquences  qui fait que c’est plus « sanglant » et « émotionnel ». Des moments je tirais des grimaces tellement que c’était inhumain, « barbare ».  Certaines coutumes m’ont fait penser aux vikings.
Il y a des flash-back qui vont nous permettre de savoir ce qui c’est passé entre le tome 1 et quand Herdred rentre dans l’armée des kel’yon. Youpiii, j’avais tellement envie de savoir ce qui c’était passé surtout avec cette fin du tome 1.  Eh oui, j’étais tombée amoureuse des personnages du précédent tome.  Je le suis toujours hein ! ( :
On s’attache très facilement aux personnages et c’est un plaisir de revoir certains du tome 1, j’ai beaucoup aimé. Shelun toujours une femme aussi forte. Sai Mordrain Aydred est devenu général de l’armée Kel’yon. 
Des nouveaux personnages se montrent. Asja, la belle-fille du roi des Kjaltani, est une guerrière.  Elle cache un peu son jeu et je pense qu’elle a peur et qu'elle est fragile. En même temps son peuple n’hésite pas à montrer la hache. J’ai apprécié Mairi, Cerwyn, Jorgen. Pour les autres, j’avais envie de sortir la hache enfin pour certains.
Il y a moins de romance dans ce tome, j'ai trouvé. C'est plus concentré sur les peuples, les lois, les alliances et les ennemies. Qui va trahir en premier ? Qui va « gagner » ? 

Les 650 pages je ne les ai pas vues passer et en deux jours hop le livre était fini. L’histoire est prenante, on a envie de savoir ce qui va se passer pour Herdred. On tourne les pages pour en apprendre plus et voir ce qui va arriver à nos personnages.  Mais à la fin je voulais savoir ce qui allait se passer ensuite !!!! 
Il y a juste un petit truc, l’histoire du loup blanc, j’ai toujours des questions. Il manque un détail, quelque chose de plus approfondie pour comprendre pourquoi Herdred est un tamagug (faut lire pour comprendre le mot :D ). A moins qu’on aura les réponses dans le tome 3 ? Le glossaire à la fin est génial. On se perd facilement avec tous ces noms. Héhé.
La couverture est magnifique et en vrai encore mieux. Elle est signée Miesis !

C’est sur que je n’oublierai pas le monde créé par Andréa Schwartz. Un coup de cœur pour cette saga ! ( :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy