Fille d'Hécate T2 : Le Parfum du Mal de Cécile Guillot

Editions du Chat Noir
Collection : Griffe Sombre
Auteur : Cécile Guillot
Couverture d'Anna Marine

Résumé :
« Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie... pourtant j'ai besoin plus que jamais qu'Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d'élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface... Voilà de quoi être déboussolée ! » Après la découverte de ses dons d'empathie, Maëlys est propulsée au sein d'une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus...


Avis :
C’est un plaisir de retrouver Maëlys.
On découvre une Maëlys plus sure d’elle. Elle a évolué entre le premier tome et ce tome 2.
La couverture est aussi sublime que celle du premier tome, et elle est mystérieuse avec cette lune.

Maëlys avec Dorine et Patricia, une voyante, vont aider la police sur une enquête de meurtres atroces.
L’enquête est liée avec la magie, la magie noire,  des symboles, ça va nous permettre d’en apprendre d’avantage encore sur les Wicca, Hécate, une partie de cet univers.  Qui commet ses meurtres ? Pourquoi ?
Elle a son diplôme en poche et elle a trouvé un travail qui met son côté psy en avant.

Les personnages secondaires sont plus mis en avant surtout Dorine. C’est un réel plaisir de découvrir cette sorcière.  J’aurai aimé un peu plus. Sa relation avec Alex est plus approfondie que dans le premier tome, on aurait dit qu’elle était en surface, même si elle est courte.

Une évolution aussi avec l’écriture de l’auteure.  Le tome 2 est bien meilleur que le premier. Le roman est ni trop court ni trop long, il y a juste ce qu’il faut la où il faut.  On tourne les pages pour en savoir plus sur la magie et sur l’enquête.  J’ai vraiment aimé quand elle est à son travail ou encore quand elle commence à se découvrir. Quelle sont ses origines ?


Petit plus, les dessins, à la fin, sont superbes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy