mercredi 24 août 2016

Le Secret des Dieux Anciens, tome 1 - La Pierre de sang de Belina Kerboriou


Editions : La Plume et le Parchemin
Collection : Boite de Pandore
Auteur : Belina Kerboriou
Couverture : Fleurine Rétoré
Parution : 26 Février 2016

Coup de cœur ♥ !


Résumé :

Égypte, 2030 av. J.-C. :
Les dieux descendus des cieux cachent un lourd secret en passe d’être révélé au monde par l’un des leurs. Ne pouvant accepter cela, l’aînée de tous, Isis, fait disparaître son traître de frère, Seth.
Des milliers d’années plus tard :
Avanélia, jeune Française tout à fait ordinaire, voit son père, Georges – celui qui l’a abandonnée à la naissance – refaire surface après presque treize ans d’absence. Cet homme qu’Avanélia ne connaît pas va s’avérer être aussi mystérieux qu’extravagant. Toujours accompagné de son fidèle ami anglais, Wilfried – dont l’impassibilité attire la jeune fille tout en la rendant inexplicablement anxieuse – Georges paraît cacher un bien lourd secret. Très vite, Avanélia comprend que Wilfried n’est pas ce qu’il prétend être et fera tout pour percer la véritable raison du retour inopiné de Georges. Ce qu’elle va découvrir bouleversera sa vie, à tout jamais.



Mon avis :
Merci aux éditions La Plume et le Parchemin de m’avoir permis de donner mon avis. =D

En lisant le résumé, j’avais peur de l’âge d’Avanélia, l’héroïne. Beh, oui 13 ans d’après mon calcul, attirée par un homme ? Oh ! shoking ! Mais une fois que j’ai commencé à lire, j’étais soulagée car elle grandit. YOUPIIIIIIIIIIIIIII ! Ça se sent dès le chapitre 1 qu’elle va grandir. =P


Avanélia retrouve son père après 13 ans d’absence. Elle ne l’a jamais connu. Un étrange homme accompagne son père. Pourquoi ce dernier est-il revenu ? Qui est cet homme étrange ? Quels secrets cachent-ils ? TAN TAN TAAAAN !

En plus, les Dieux quels sont leurs secrets ? Pourquoi enfermer Seth ?

J’ai absolument adoré le tome 1 de cette saga. Un coup de cœur inattendu.
Je me suis régalée du début à la fin. Le prologue nous met l’eau à la bouche, en tout cas la mienne ça n’a pas raté. J’adore la mythologie et Bélina Kerkoriou met cette mythologie égyptienne à sa sauce. Si, si ! Le pire c’est qu’elle rajoute des créatures et hop on a un super et génialissime livre. Quand je vous dis que j’ai adoré ce n’est pas pour rien. J’ai redécouvert ces Dieux. J’avais quelques noms en tête et du coup, je cherchais qui était qui dans tout ça. =D Si on connait quelques liens entre certains Dieux, on peut être moins surpris mais on fait plusieurs bonds parfois et surtout « POURQUOIIII » ? Il y a quelque chose de louche ! =P
Après ce moment de surprise inattendue, j’ai tourné et tourné, et tourné, vite, très vite les pages. J’ai dévoré le roman. ♥  Je suis restée scotchée devant des révélations. 
(Harry Potter = les Dieux / Patrick = moi)

L’histoire est entraînante. Les rebondissements sont de plus en plus passionnants, étonnants et courants. Je ne pouvais plus m’arrêter. J’ai eu plusieurs coup de frayeur notamment cette horrible fin. ELLE EST OÙ LA SUITE !!!! 
Ça démarre doucement le temps qu’on se demande « qu’est-ce que c’est ce monde » « qu’est-ce que c’est ce délire » « c’est quoi le lien entre les personnages » Je ne vous dis pas les questions. Les différents points de vue nous permettent de comprendre de partout. Je ne veux rien dévoiler, sauf le petit résumé en haut. Je ne vais pas tout gâcher. Hé hé ! Ce premier tome met une grosse base, un premier élan. Qu’est-ce que nous réserve la suite ? 

Les personnages. HA HA ! Y en a énormément et je n’aime pas les cités pour le moment. Y en a que j’ai adoré, d’autres détestés. Ils ont tous leur caractère et certains ont un but. Il y a des méchants, des gentils mais qui sont les méchants ? les gentils ? Parfois j’avais de sérieux doutes. Des thèmes sont classiques mais ça va tellement bien dedans. =D Dans ma tête, des personnages étaient morts au moins une fois et définitivement mais le récit de m’a pas écouté. =(

Les autres créatures. Qu’est-ce que ça peut bien être ? Je ne vous le dirai pas. J’avais prévu dans mon brouillon mais finalement je vous laisse le découvrir je trouve que c’est bien mieux ! Je ne m’attendais pas du tout à les voir et ça rend le roman encore plus captivant. Essentiellement à cause de ce que fait l’autrice et de certaines origines. *tousse* *tousse* L’histoire prend une nouvelle proportion et là c’est vraiment difficile de dire stop ou d’aller faire dodo ou quoi que ce soit d’autres.  Complètement dedans, complètement attractif.

Belina Kerboriou a une écriture fluide, entraînante. Le fait qu’il y a plusieurs points de vue est un plus ainsi que chaque protagoniste à ses pensées et ça se ressent quand on lit. Une écriture différente à chaque personnage sans pour autant dépayser le roman puisque ça coule de source. =D Le récit est plus réaliste même avec les Dieux et les autres bébêtes. Hé hé !



Je me suis laissée embarquer dès la première ligne. Mes Dieux ! J’étais de suite dans l’histoire de ces Dieux égyptiens à la sauce de Belina Kerkoriou.  Je n’arrivais pas à lâcher les pages, c’est addictif. Un peu long au début avec quelques boooms mais quand ça part, ça part et je n’ai pas la suite. Vivement que je retrouve ce monde captivant !

lundi 22 août 2016

Enfants de l'ombre, de Anne Feugnet

Editions : Rebelle
Collection : Galactée
Auteur : Anne Feugnet 
Couverture : Karen M
Parution : 30 Mai 2016


Résumé :

2051 : Andy et Dany sont deux adolescents qui ne devaient pas se rencontrer. Quand Andy tombe par hasard sur une photo de Dany, il est frappé par leur ressemblance. Resurgit alors la question de ses obscures origines. Devant l’opposition de ceux qui savent, il s’enfuit pour mener seul l’enquête.



Mon avis :
Merci aux éditions Rebelle de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Le résumé est alléchant. L’anticipation me plait bien et parfois est effrayante. 
2051, ça se passe dans le futur donc. Andy et Dany sont des adolescents et un jour ils découvrent qu’ils se ressemblent. Mais que se passe-t-il ? Pourquoi ?
Ils ont en commun Gary. Qui est cet homme ?  Andy fugue pour rechercher la vérité.

J’ai vraiment mis du temps à commencer et à être dedans. Au début, c’est long, on ne sait pas où va ni pourquoi. Pourtant quand j’ai fini le livre, je me suis aperçu qu’il y a plein d’indice et la psychologie d’Owen était primordiale. =P Une fois qu’on est dedans, c’est super entraînant, on cherche la vérité, je voulais savoir à tout prix comment ça se termine. 

Cette anticipation fait réfléchir car personnellement je ne veux pas de ce monde. Notre monde n'est pas parfait mais je le préfère largement par rapport à ce que je lis dans ce roman avec les nano, les règles et en plus on sait la face cachée de l'iceberg car nous voyons plusieurs personnages. =P Il y a plusieurs points de vue et ça permet d’avoir une vision globale. L’autrice garde le secret jusqu’au bout et j’ai crié, je vous jure j’ai vraiment crié, quand j’ai découvert quelque chose.


J'étais choquée. Néanmoins quand on réfléchit à la scène, dans ce roman ça paraît logique et à la fois bizarre mais logique quand on a toutes les cartes en main. Ça me donne un petit espoir vu cette fin. J’en parlerai plus tard.
Cet univers se passe dans le futur. Il y a beaucoup d’éléments qui me dérangeaient. Mon cerveau se rebellait face à ça surtout quand nous lecteur nous savons VRAIMENT ce qu’il se passe. CE mystère m’a le plus énervée. Je vous jure, c’était classique mais intérieurement une horreur essentiellement sur pleins de morceaux qui nous permettent de connaître vraiment un but. Ooops un indice. Ooh punaise, l’explication d’un truc vient de faire tilt dans ma tête. J’étais déstabilisée parce que je ne m’attendais pas du tout à cela et là. =P Dans un sens je suis contente, ça me donne de l’espoir. MOUHAHAHAH ! 
Je reviens à ce monde. Je ne pourrai pas y vivre et ça fait un peu peur. Je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise mais il y a de la technologie et des puces. Ça vous donne une idée. Le pouvoir aussi ! ;) 

Les personnages. Je n’ai pas envie de faire personnages par personnages. Là, au moment de l’écriture de mon avis, après 1 journée et demi d’avoir fini mon livre. Je crois que je n’y arriverai pas à part qu’ils ont chacun un caractère. Ils sont bien travaillés. Psychologiquement c’est le nirvana. Ce roman est aussi psychologique. J’ai adoré tout ce qu’il se passe dans leur tête. Aie parfois. =P Il y a juste Andy qui m’a étonnée car pour moi ce n’est pas logique, on dirait qu’il se relâche. « Andy avec ce que tu as vécu tu ne réfléchis plus et tu ne te poses plus de question ? » Ah la la. J’avais envie de le secouer très très fort. Andy reste un enfant malgré tout. Je suis restée bête face à certaines pensées. =P hé hé à voir pas la suite mais le livre est fini ! Pfff Je suis restée idiote pour un autre également.
Owen est un homme arrogant avec un sacré ego. Il est tellement simple à deviner une fois qu’on l'a cerné un peu. Si, si ! =P
Dany, euuuh, est un peu comme il est. Je vous aide, hein. Ils sont tous très, très différents. Il y a des milieux sociaux différents, des comportements différents mais qui créaient un mélange fabuleux. Oui, j’ai adoré la psychologique qui se dégage de ce roman. ♥

Les fins de ce genre m'énervent un peu. Dans un sens il y a à peu près un point final pour les personnages mais le vrai problème n'est toujours pas réglé. C'est vrai que ces fins laissent des possibilités et je me demande toujours ce qu'il se passe après. =P 
Au moins, les rebondissements ne cessent pas jusqu’à la dernière page. C’était prévisible parfois et totalement surprenant d’autre fois. Anne Feugnet a une écriture fluide.



Le roman est un peu long à démarrer. Une fois que j’étais dedans, je n’arrêtais pas de tourner les pages pour découvrir aussi la vérité. J’ai adoré ce roman mais je ne veux pas vivre dans cet univers. C’est un peu futuriste. Les personnages sont bien travaillés et la psychologie dedans est un régal. Plein d’interrogations et de surprises. 

Les loups de Kharkov, de Alexis Lorens


Editions : Petit Caveau
Collection : Sang Ancien
Auteur : Alexis Lorens
Couverture : Suzuhito Yasuda
Parution : 10 Mars 2010


Résumé :

Novembre 1936. A Paris, la police est sur les dents : les cadavres se succèdent, plus mutilés les uns que les autres. Seul indice, les victimes sont de jeunes et jolies danseuses de ballet.
Est-ce l’œuvre d’un psychopathe ? La machination d’une secte satanique ? Les inspecteurs Xavier Kerlann et François Hernandez ignorent qu’ils viennent de tirer le fil d’un écheveau sanglant qui les conduira de Paris à New York sur la piste d’un ennemi plus terrifiant encore…

******
« Les loups de Kharkov » est un polar haletant, vif, sans temps mort, qui vous entraîne à un rythme effréné sur la piste de singuliers tueurs, dans l’ambiance pesante de l’entre deux guerres.

De Paris à New-York en passant par les vastes plaines sauvages de l’Est, les lecteurs se retrouveront embarqués dans ce roman d’Alexis Lorens empli d’actions, de rebondissements et de suspense.

Indispensable à tous les fanatiques d’enquêtes surnaturelles.



Mon avis :
Merci aux éditions du Petit Caveau d’avoir permis de donner mon avis ! =D

Paris, 1936. Il y a eu un meurtre assez sanglant d'une jeune femme. L'inspecteur Xavier avec ses collègues vont chercher les coupables de cette sordide affaire.

C'est très prenant. On ne voit pas le temps passer avec cette écriture fluide, ces chapitres courts ou encore l'intrigue et cette course pour attraper le coupable. Parfois ça va trop vite mais ça rentre bien dans le récit. Il y a juste des petits couacs ou peut être que j'ai mal lu sur comment les policiers ont eu des noms. Des erreurs de prénoms pour moi. =)

L'histoire est simple et pourtant entraînante. Si j'étais pas autant fatiguée, j'aurais eu du mal à le lâcher. Il y a beaucoup de raccourcis mais ça rentre tellement bien qu'on ne chipote pas. J'adorais faire des découvertes. La tension montait à certains moments, l'adrénaline et la peur prenaient chacune le relais. Cette fin je la hais mais vraiment, c'est tellement triste. Malgré ça, j'avais le petit sourire en coin à cause de cette fin, de fin. Je suis peut-être sadique par moment. Le roman s'arrête là et c'est génial comme ça. Ça nous permet d'imaginer une suite et de nous laisser à certaines suppositions.

En commençant le livre, je ne m'attendais pas vraiment à ce que j'ai lu. L'enquête était captivante mais c'est surtout le ou les suspect-s qui m’ont titillée. Grâce à plusieurs  point de vues on sait davantage mais également l’histoire se complète, c’est vraiment un plus. Les révélations se révélaient petit à petit, à petite dose. On se questionne facilement sur ce qu’il se passe. Parfois ça allait vite mais d’autres fois, c’était tout doucement. Je ne m'attendais pas à cette révélation néanmoins ça semble logique avec l'histoire. Je n'ai pas beaucoup réfléchit.  Je me suis laissée aller dans ce roman. Il y a de la douceur malgré ce qu'il se passe. Un autre point génial est que j'ai beaucoup appris sur cette époque. 



On va à l'essentiel, c'est prenant on se demande si les policiers vont arriver à trouver à boucler l’enquête. Les pages défilaient facilement, j’étais à fond dedans. Une très belle surprise !

mercredi 17 août 2016

Fais un vœu, d’Enel Tismae

Editions : Auto-édité
Auteur : Enel Tismae
Parution : 8 Octobre 2016


Résumé :

Noreen Andrews est une femme ordinaire. À trente-trois ans, elle vit seule – sans chat, Dieu merci ! –, et passe ses soirées devant des séries TV, tout en rêvant de l’homme parfait, alias Connor O’Donnell, son meilleur ami. Et lui, bien sûr, ne se rend compte de rien.

Un cliché des plus banals, n’est-ce pas ?

Ce qui l’est moins, c’est quand une bohémienne lui propose de faire un vœu et de voir son futur. Noreen cède à la tentation et se retrouve projetée dans un avenir où elle et Connor ne sont plus amis. Pire, il va se marier et elle doit assister à la cérémonie !

À elle désormais de tout mettre en œuvre pour que ce futur ne se produise jamais.



Mon avis :
Merci à Enel Tismae de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Dès que je l’ai reçu, je l’ai lu dans la soirée. Je ne voulais pas me casser la tête avec un roman, alors une nouvelle c’était très bien surtout qu’il me faisait de l’œil. La nouvelle m’appelait : « Laura, viens ici, tu vas rire ! ». Comment résister ? =P

Noreen est amoureuse de son meilleur ami, Connor. Lors d’une soirée, elle va découvrir ce qu’il y aura 5 ans dans le futur. Catastrophe Connor va se marier avec une autre femme et leur relation n’est pas du tout au beau fixe. PAS DU TOUT !

J’ai adoré parcourir les pages et savoir comment Noreen va s’en sortir.  J’ai ri mais aussi pleuré. Je suis vraiment sensible. Je me demande comment elle a fait pour être aussi calme, j’aurais crié ainsi je n’aurais pas pu faire ce qu’elle a fait. Ah non j’aurais eu trop mal. J’avais déjà mal pour elle alors là… =P Ce n’est pas du tout évident. Hé hé !
Jusqu’au bout il y a ce suspens mais également on voit l’évolution et la prise en confiance de Noreen. Certaines choses peuvent aider. ;) Je suis passée par beaucoup d’émotions mais c’était tellement prenant. Est-ce qu’ils vont être ensemble ? Ou pas ? Je tournais vite les pages pour savoir. L’autrice Enel Tismae garde le mystère. L’écriture est fluide et entraînante.  J’ai passé un excellent moment.



Cette nouvelle de Enel Tismae est entraînante avec un suspense qui dure limite jusqu’au bout. On passe par plusieurs émotions et c’est dommage que ça soit trop court. =) Une belle petite nouvelle qui nous emporte.

Sword Art Online, tome 4 - Mother's Rosario de Reki Kawahara

Editions : Ofelbe
Auteur : Reki Kawahara
Couverture/illustrations : Abec
Parution : 30 Juin 2016


Résumé :
« Si nous arrivons à battre ce boss, nos noms seront gravés sur le Monument des Héros ! »

Malgré tous les obstacles qu’il a surmontés avec brio, Kirito perd un combat face au mystérieux joueur « l’Épée Absolue ».

Intriguée par cette défaite, Asuna décide d’aller à la rencontre de cet individu, qui se révèle être une jeune fille nommée Yuuki.
Après avoir fait la connaissance de sa guilde, les Sleeping Knights, Asuna s’allie au petit groupe afin de les aider à terminer une quête.

Durant cette nouvelle aventure, elle va découvrir un terrible secret qui la marquera à jamais.

Une aventure humaine qui dépasse le virtuel !


Mon avis :
Merci aux éditions Ofelbe de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Que j’avais hâte de lire ce tome-ci. J’avais fait qu’une bouchée de l’anime et je voulais lire le roman, pour avoir plus de détails. Beaucoup de choses nous sont cachées dans l’anime.

Dans la première partie on se concentre plus sur Asuna et son « aventure » et dans la seconde ce sont des petites histoires.

On va se concentrer sur la première partie. =P La première histoire est délicate, belle, forte et humaine.
Il faut que je vous prévienne, avec ce tome enfin surtout la première partie, on pleure. Personnellement je n’ai pas arrêté. Surtout que je connaissais l’histoire. Ooh la la ! *craquage*
On se concentre sur Asuna, cette jeune fille qu’on a vu forte est brisée, un peu éteinte. Tout ce qu’elle a, est ALO et ses amis. Encore que parfois elle ne leur dit pas tout. Elle est cachottière. Un jour, elle va rencontrer « l’Epée Absolue » et sa vie va être bouleversée, changée à jamais. ♥

C’est une histoire tout en douceur où on apprend ce qui est important. C’est touchant, on lit avec plaisir ces pages. Il y a de l’humour, de l’amitié et de la vie.
Se concentrer sur Asuna m’a bien plu. Oui, personnellement, je l’adore ! Elle a ses problèmes avec sa famille. Elle garde tout pour elle. Grâce à Yuuki, elle va pouvoir trouver une force en elle qu’elle avait perdue. Elle va se redécouvrir et qu’est-ce que j’ai aimé.
Yuuki, est une jeune fille qui va vous toucher. Elle est forte, croque la vie et nous en montre une vision tellement belle.  ♥

J’ai pleuré, mais pleuré ! Surtout que je connaissais l’histoire. Le pire, en écrivant, je pleure. Quand je vous dis que ça m’a touchée, ce n’est pas pour rien ! L’histoire est magnifique, nous apprend énormément de choses et nous fait réfléchir. L’auteur a été sadique avec les lecteurs et les personnages particulièrement. Je ferme cette parenthèse. Je vais m’effondrer sinon. =P
Sooo, un peu d’english hein, ou pas. =P Je suis passée par toutes les émotions, ça a été un kaléidoscope. Il y a toujours de l’humour. En lisant, j’avais les chansons de l’anime, c’était particulier. On découvre beaucoup sur Asuna mais sur Yuuki également. Ce duo nous offre une très belle histoire qui va rester graver à jamais dans mon cœur. Je souriais beaucoup devant la joie et la bonne humeur que je lisais. Les illustrations d’Abec renforcent toujours le récit.
Une aventure de force.
A la fin, je ne peux toujours pas m’empêcher de dire que les pions se mettent en place et j’attends vraiment certaines révélations ! =O

La deuxième partie, où je n’ai pas pleuré. Je précise, je précise, c’est important. =P
Il y a trois histoires plus ou moins longues dont 2 qui se passent dans Aincrad. Ça remonte hein ! Un véritable plaisir de retrouver ce monde de mort. =P
« Incident à l’intérieur de la zone de Prévention des Crimes » révèle une histoire dans Aincrad avec Asuna et Kirito.
« Calibur » se passe juste avant l’histoire de la première partie donc « Mother’s Rosario ». Un nouvel aspect dans le jeu. ;) Des détails en plus sur des questions qu’on se pose et toujours des interrogations d’ailleurs.
« Le jour où tout a commencé » les « premiers pas » de Kirito dans le jeu Aincrad.
Ces trois histoires sont très sympas à lire et on découvre encore plus ce monde. J’ai aimé me replonger dans l’univers d’Aincrad. Avec « Calibur », les mythes sont revisités.


Ce tome 4 de « Sword Art Online » m’a bouleversée tant qu’il est humain. L’aventure continue, les personnages se renforcent. J’ai adoré parcourir les pages du début à la fin. On passe par beaucoup d’émotions.

mardi 16 août 2016

Antarès, de Marie-Pierre Bardou

Editions : Hélène Jacob
Collection : Littérature
Auteur : Marie-Pierre Bardou
Parution : 4 Juin 2013

Résumé :

Hiver 2012. Une terrible vague de froid s’installe sur l’Europe, puis sur le monde.

Les black-out électriques se multiplient dans les villes, obligeant les citadins à s’installer dans des abris de fortune. Les émeutes éclatent, les magasins sont pillés, et le monde s’installe peu à peu dans l’immobilisme : les entreprises ferment, les véhicules n’ont plus de carburant. Les campagnes sont désertées, et la population tente de survivre comme elle le peut. Internet s’éteint enfin, dernier témoin d’un univers vivant.

Dans ce monde de glace et de silence, Camille et Romain vivent en autarcie presque complète.

Le frère de Camille, Thomas, et sa famille, trouvent refuge chez eux. Pendant ce temps, Aïdan et Connor, leurs cousins, essaient de les rallier en faisant d’étranges rencontres sur leur route…

Leur unique lien est une étoile, Antarès, le cœur rouge de la constellation du Scorpion. Une étoile qui, dit-on, serait déjà morte depuis plusieurs siècles. Ils la suivront pourtant, morte ou pas, jusqu’à gagner leur survie – ou jusqu’à leur perte.



Mon avis :
Merci aux éditions Hélène Jacob de m’avoir permis de donner mon avis. =D

Le résumé était tentant et je me demandais qu’est-ce que ça pourrait être. Je l’ai fini en moins d’une journée. Nous suivons des personnages mais comme c’est court on n’a pas le temps de tout développer. 
Un froid glacial sévit dans l’Europe et dans le monde. Beaucoup de personnes se voient restreindre pour se chauffer et la nourriture est rare. On va lire comment des personnages s’en sortent, une famille. =)

Ce roman est court j’ai trouvé. Il y a une histoire même une fin mais « Antarès » aurait pu être beaucoup plus développé. L’histoire est assez intéressante. Je me suis laissée facilement prendre dedans, et je voulais savoir si il y en avait qui allait mourir. Ce n’est pas lourd, c’est léger, on se pose des questions au fur et à mesure. On essaie de trouver le lien entre les scènes que voient les personnages ainsi que les articles de journaux. Ces derniers nous informent et surtout nous montrent la voie de l’information et du journalisme. C’était bien trouvé. 
Pour les personnages, y en a beaucoup mais nous voyons surtout les points de vues de Camille et Connor. Sinon, je suis restée septique sur le sang froid de Camille à une scène. Je crois que je suis choquée, ouais ça doit être ça et j’aurais voulu savoir beaucoup plus sur ce personnage.
Tout le monde apprend, analyse, regarde et se dispute.

L’histoire est géniale, je me suis régalée. J’aurais aimé tellement plus, tellement plus d’informations, de pages, de développement. Dans un sens c’est aussi bien comme ça mais je suis tout de même frustrée car il y avait un sacré potentiel pour développer. Je suis restée bête devant la bêtise humaine et pourtant c’est très réaliste. Je ne vois pas trop le rapport avec Antarès mais ça coule de source dedans. Il y a beaucoup de raccourcis mais ça ne se ressent pas. Il y a juste la fin où je suis dépitée car tellement de questions sans réponses que c’est énervant. Cependant ça rajoute un brin de mystères qui envahi et qui est le roman. 


Ce roman nous fait réfléchir sur certains aspects de la vie. Il y a plusieurs personnages avec différents caractères. Je me suis prise dans le jeu de la « survie », des relations entre personnages ainsi ce qui peut être réaliste. Parfois ce n’est pas futée et j’étais grognon à la fin me disant « c’est déjà fini ?! ». J’ai passé un agréable moment. 

lundi 15 août 2016

Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1 - L'Héritage des rois de Eleanor Herman


Editions : Robert Laffont
Collection : R
Auteur : Eleanor Herman
Couverture : Suzuhito Yasuda
Parution : 21 Avril 2016


Résumé :

Imaginez une époque où les dieux s'amusent des souffrances des hommes.
Où des forces maléfiques se déchaînent aux confins du monde connu.
Où des cendres des villes naissent des empires. 
Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. Même s'il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d'Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d'Âmes, seuls capables d'infléchir son destin.

Le Sang des dieux et des rois, la saga historico-fantasy événement bientôt adaptée par Warner Bros en série TV.
" Eleanor Herman mêle brillamment éléments fantastiques et vérité historique dans cette saga haletante ! " Amy Ewing, auteur de la trilogie best-seller Le Joyau.



Mon avis :
Je remercie la Collection R de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’étais toute contente de le recevoir, j’imaginais un livre d’aventures remplis de mythes et de légendes. Sauf que beh, en fait, pas du tout. Quand j’ai compris que c’était sur Alexandre Le Grand, j’ai eu un blocage et un gros à priori. J’avais à demi-raison. J’ai bien aimé finalement, néanmoins y a des éléments qui dérangent, certains sont simples, classiques et la fantasy, je m’interroge. =P

J’ai mis du temps à être dedans. Il y a quelques défauts pour moi, ça me dérange et ça gâche l’histoire. Nous suivons plusieurs protagonistes majoritairement des adolescents : Alexandre, Jacob, Katerina, Cynané, Héphestion, Zofia…
Y en a beaucoup, j’ai commencé à aimer les personnages dès qu’on voit la première jeune femme, Cynané, elle pimente jusqu’à un peu d’énervement. En fait, parfois ça fait trop gamin et les « amourettes » et les attirances des uns et des autres perturbent un chouia. Heureusement que ça s’estompe, quand ils en parlent pas, c’est parfait !
Mon personnage préféré est Zofia, elle est à part rien que géographiquement et mentalement un peu. C’est énorme car les autres sont limite tous ensembles et les envies de meurtre augmentent petit à petit. Du lecteur hein, en l’occurrence moi. =P
On voit une évolution des personnages avec les épreuves qui arrivent, de l’affirmation, du courage, de la force, des calculateurs mais surtout des couillons. La romance tue l’histoire du récit. Sérieusement des moments ça peut aller car c’est clair mais après ça sert strictement à rien et ceux qui me connaissent savent que je suis fan de romance. *-*

Parlons de l’histoire. Apparemment c’est historique, je n’ai rien ressenti la dessus. J’ai fait un tour sur internet un peu pour voir oui ou non. L’autrice a pris un fait divers, des noms qui ont existé, et je pense, a fait à sa sauce pas mal de choses tout en prenant des événements réels. On ne sent pas que c’est historique et c’est dommage. Après on tombe dans le classique : manipulation, homme couillon devant femme, femme de pouvoir, homme de pouvoir, complot, corruption, trahison, femme couillonne devant homme… Même si l’époque est vouée à ce genre d’idées, je trouve que c’est simple car on devine. J’avoue avoir regardé la fin, et de temps en temps entre ce que j’avais lu et la fin car au départ je n’arrivais pas à avancer. Le roman est composé en plusieurs parties ou des actes comme une pièce de théâtre. Ça donne une vigueur, un élan au roman, comme à moi d’ailleurs. Ça m’a encouragée. =P Il n’a pas beaucoup de descriptions, je ne sais pas trop quoi en penser. J’imaginais très bien mais j’aurais aimé plus sentir, ressentir les lieux, l’époque. Difficile à expliquer.

Il y a un mystère qui prospère au fur et à mesure. On sait que ça touche principalement la magie, les Dieux et tout ce qui ça entoure. Ces secrets, que tout le monde cache, demandent à se dévoiler. J’ai un peu plus tenu pour ça et aussi parce que j’ai regardé la fin. Ouais ce n’est pas bien mais tentant quand on n’avance pas. =P La fantasy est une ébauche, des mots au départ mais dès qu’on s’approche de la fin, ça commence à venir. ALLÉLUIA ! Sérieusement, je l’attendais avec impatiente, du coup j’attends le tome 2 car je pense que la magie va hanter la saga. L’autrice crée un monde magique qui est assez captivant et qu’on a envie de découvrir.


Même avec le blocage que j’ai eu, c’est une agréable surprise quand on s’approche de la fin. J’ai mis un peu de temps à être dedans à cause des sujets classiques ou encore certains thèmes. La magie arrive petit à petit mais les mystères nous permettent de tenir pour poursuivre le roman. Les personnages sont moyennement attachants. A voir pour la suite que j’ai envie de découvrir rien que pour l’évolution de l’histoire !