dimanche 15 janvier 2017

⁂ La Grande Muraille


Sortie française : 11 Janvier 2017
Réalisé par : Zhang Yimou
Nationalités : Américain, Chinois
Genre : Aventure, Fantastique
Distribution : 
Acteur (rôle)
Matt Damon (William Garin) ; Jing Tian (Commandant Lin Mae) ; Pedro Pascal (Pero Tovar) ; Andy Lau (Le stratège Wang) ; Lu Han (Peng Yong/Cadet Bear Corps)...


Synopsis :

Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.

Mon avis :
J’ai bien aimé ce film malgré les petits couacs donc des incompréhensions personnelles de certains choix. J’ai juste eu aussi un petit problème d’orientation avec cette muraille. Hé hé !

C’est l’histoire de deux mercenaires venant d’Occident, William Garin (Matt Demon) et Pero Tovar (Pedro Pascal) cherchant la fameuse poudre noire. Ils vont tomber sur un mur assez impressionnant. Le problème c’est qu’ils se font capturer et autre problème, les Tao Tei, des méchantes bebêtes, arrivent pour détruire l’humanité. 

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi il n’y a que Matt Damon en tête d’affiche alors qu’il y a deux ou trois autres protagonistes qui sont autant principaux que lui. Je parle notamment du Commandant Lin Mae (Jing Tian), elle est à la même hauteur que lui.
C’est un bon divertissement, sincèrement, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Ça démarre limite directement, on n’en prend plein la vue. On ajoute des personnages charismatiques en passant de l’étranger venu pour aider et se trouver, au gentil débutant et de la femme meneuse. Evidemment, il y en a d’autres….
Le personnage William est quelqu’un qui ne s’est pas encore trouver du coup. Il va voir une autre des combats, de frères d’armes tout en cherchant sa voie et prendre conscience de certains aspects de la vie. Comme un peu son borné d’ami, Pero mais lui toujours lui-même, jusqu’au bout de l’épée ou de la hache. 
Le Commandant Lin est une personne fière et elle peut ! Elle a une certaine prestance, charisme. C’est une meneuse où la confiance est souveraine. Et sérieusement, comment ça se fait que dans le marketing de merde, on n’a rien mis sur Jing Tian ? Elle est aussi l’héroïne de ce film comme Matt Demon. Faut amener les occidentaux à voir le film, c’est passable mais s’il vous plait, mettez le film en valeur tel qui l’est avec tous ses personnages !
Des représentants de deux peuples qui vont pourtant apprendre l’un de l’autre. Et une égalité homme-femme dans cette armée qui protège tout le monde des Tao Tei.

Justement, les Tao Tei, j’ai bien aimé esthétiquement ces bestioles. Elles sont supers bien faites comme les combats et ses angles de prises de vues et les ralentissements pour en mettre plein les mirettes. Je ne l’ai pas vu en 3D et ça me va parfaitement.  Concernant le scénario, il y a pas mal de raccourcis. J’essayais de comprendre certaines idées notamment le rôle des Bleus. Oui, « bleus » car chaque Commandant à sa couleur et a une fonction bien précise avec leur armée respective. Je pige toujours pas mais vraiment pas, c’est du suicide sur tous les plans même stratégiquement. Ha ha ! Comme je le disais plus haut, l’orientation géographique dedans a été un fiasco royal pour moi. Ha ha !


C’est un film qui déborde de clichés (fait exprès) en nous mettant plein la vue visuellement. Un bon divertissement qui nous embarque, du début à la fin malgré les couacs scénaristiques et mes incompréhensions.


Ps : Est-ce vraiment un historique ? Peut-il être une uchronie ?

Melena Sanders, tome 1 - Hantée par les ténèbres de Susan Illene

Editions : MxM Bookmark
Collection : Imaginaire - Fantastique
Auteur : 
Susan Illene
Couverture : Claudia Mckinney, Teresa Yeh 
Parution : 29 Avril 2016 


Coup de cœur ♥ !
💕💕
Résumé :
Melena Sanders a mené bien des combats dans l’armée, contre les rebelles et les terroristes, mais la voilà face à une nouvelle menace. Sa meilleure amie, Aniya, a disparu lors d’un voyage à Fairbanks, en Alaska – un sanctuaire du surnaturel. La plupart des êtres humains ignorent que de sombres créatures rôdent parmi eux, mais pas Mel. Si elle veut retrouver son amie, elle va devoir affronter le danger seule – mais pas désarmée.

Melena possède quelques atouts autres que les acquis de l’armée, mais elle va devoir rapidement trouver une solution qui leur éviterait à son amie et elle de mourir. Une guerre est sur le point d’éclater à Fairbanks entre les différentes puissances et elle n’a pas d’autre choix que de plonger en plein dans l’action.


Mon avis : 
Melena voit sa vie bouleversée ainsi que tous ses repères quand elle va à Fairbanks en Alaska chercher une amie, Aniya, disparue. Qu’est-ce qu’il lui a pu lui arriver ? Ex-militaire, elle fera tout pour la trouver avec au plus profond d’elle, une peur.

Ça fait un moment que je voulais lire cette série et ce premier tome. Je l’ai gagné lors d’un concours, ça a été l’occasion de le commencer à la sortie prochaine du tome 3.
J’ai beaucoup aimé ce premier tome. C’est un excellent urbaine fantasy. J’ai eu le même sentiment en lisant aussi Meg Corbyn. Ce n’est pas pareil mais en lisant j’étais dans le même état. Ha ha !
Susan Illene, l’autrice, construit un univers différent de ce que j’ai déjà vu tout en ayant quelques bases. Il y a plein de petites bestioles que nous raffolons (vampire, loup-garou, fae, nephilim…) sans pour autant tomber dans le cliché. L’autrice mis sa touche personnelle, son grain de sel dans ses créatures. Ce n’est pas pour nous déplaire. Nous sommes surpris face à chacune des espèces. Je ne dis pas qu’on retrouve les mêmes capacités ailleurs mais ici, c’est un sacré mélange et une originalité. 
Ça se sent qu’on n’a pas encore tout exploité. Il y a des petites miettes ici et là au fur et à mesure qu’on avance. Je suis rentrée directement dans ce monde. Evidemment, à côté de cet univers fascinant, prenant et énigmatique (surtout la nature de Melena), il y a une histoire. Niark niark !

Cette dernière est prenante. Nous sommes intrigués au début mais petit à petit j’étais de plus en plus à fond dedans. C’est lent sans pour autant perdre son charme. On avance face aux découvertes mais surtout face au charme de notre héroïne. Melena est une jeune femme qui s’est toujours auto-protégée avec une peur limite irréversible envers les surnaturels. Elle est spéciale, elle fait partie d’une espèce que certains espèrent anéantir. On ne sait pas grand-chose à part ce que Melena sait mais derrière tout ça, nous sentons qu’il manque quelques informations. Plus on avance, plus on s’interroge sur Melena et son passé. Je ne veux pas en dévoiler davantage, certains éléments sont faciles à savoir d’autres sont surprenants car nous nageons dans ce monde, essentiellement au niveau de son espèce, les sensibles. Nom surprenant nan ? Je vous laisse découvrir leur particularité en lisant ce roman. 😜
Melena, comme je disais, a construit une protection autour d’elle. En allant chercher son amie, elle va se découvrir et devoir prendre/faire des choix. Toujours elle-même mais en murissant face aux événements, elle va se questionner sur elle entre autres et dans tous les plans… Chuuut j’ai dit, ne pas spoiler. 😜 C’est madame tout le monde et parfois voire souvent elle est perdue. Attention ce n’est pas une super dure à cuire vu qu’elle est une ex-militaire mais cette partie de son passé lui donne un avantage dans ses capacités et sa confiance en elle. 😉 Warrior et non également. 😄
A côté d’elle, il y en d’autres personnages dont Lucas. Elle a une étrange relation avec lui. Je n’ai pas cerné ce dernier à part qu’il est bien mystérieux et contradictoire. Il est un peu comme Melena pour les repères, ça se sent. Un personne bien énigmatique comme on les aime. 💕  On ne sait pas grand-chose sur lui, mais le peu qu’on sait, de son caractère et de son parler font craquer un peu. 😜 Oui, dès le départ je l’ai adoré, c’est la faute à Melena aussi ! 😜
Du coup, oui il y a d’autres personnages. Je pense à un particulièrement où j’ai bien rigolé, notamment quand Lucas est dans les parages.  Hé hé ! Les autres, sont différents, évidemment. Il y a tous les caractères possibles, c’est bien fourni. Les bienveillants et les malveillants… Quel scoop hein ! 😜


Je reviens à l’histoire.  Sooo, nous rencontrons des surnaturels et des petites intrigues se développent un chouille pour nous garder en haleine par la suite. =( Je la veux la suite moua ! Une trame derrière s’installe face à l’intrigue du premier volet. Elle monte petit à petit en crescendo, ce n’est pas transcendant mais on ne s’ennuie absolument pas. Je n’ai pas vu les pages passer. Je ne voulais pas quitter Melena et compagnie. Je voulais découvrir plus que tout ça. J’ai tellement de questions et pas beaucoup de réponses. En plus les révélations de la fin… Mouarf Rrrrrh. 
Du coup, les aventures de Melena prennent de l’ampleur bien malgré elle. Pas de chance ha ha !  
J’ai eu peur quelques fois, j’ai même pleuré. Je ne m’y attendais pas du tout, j’espérais un truc mais nan. Oops, si vous lisez ce roman, vous allez vous douter de quelque chose. Huum hum.  Bref, ce tome 1 construit sa petite histoire et a une fin pour ladite histoire. Elle est prenante et entraînante, tout en étant tranquille et « piquante », c’est un gros mot mais ça bouge quoi. Je ne sais pas trop quoi en dire plus… à part la montée en crescendo… ou encore efficace, violent parfois… 



Un premier tome mettant les bases d’une histoire avec des personnages attachants ou détestables. L’intrigue pour ce volet est entraînante, les pages défilent avec cet univers fascinant et « original » qui n’a pas encore dévoilé tous ses secrets. Je veux à tout prix retrouver ce monde !
Hâte de lire la suite ! 

The Irregular at Magic High School, tome 1 - Enrôlement de Tsutomu Salo


Editions : Ofelbe
Auteur : Tsutomu Salo
Couverture/illustrations : Kana Ishida
Parution : 27 Octobre 2016


Résumé :
En 2095, trente ans après l'intervention des magiciens qui mirent fin à la Troisième Guerre mondiale, la magie, autrefois fruit des mythes et légendes, est devenue une technologie courante tout comme les pouvoirs qu'elle procure. Tatsuya Shiba et sa jeune soeur Miyuki ont tous deux rejoint la plus prestigieuse de toutes les écoles de magie, mais si l'un est relégué au rang des élèves les moins doués, l'autre est considérée comme un véritable prodige. Alors qu'il ne rêvent que d'une scolarité sans histoire, les conspirations et les menaces pesant sur l'académie les forceront à agir !

Mon avis : 
Merci à Ofelbe éditions de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’avais super hâte de découvrir la Light Novel après avoir vu l’anime. Ce dernier m’a beaucoup aidé pour visualiser certains points du roman. J’y reviens plus tard.

L’histoire se passe dans le futur où la magie a été découverte sous les traits de la technologie au siècle passé. J’ai l’impression qu’il n’y a pas que de la technologie… =P 
Tatsuya Shiba et Miyuki sont frère et sœur. Ils vont rentrer au Premier Lycée. C’est notre monde mais différemment, avec de « nouvelle » discrimination, ça se ressent au lycée avec les Premier Cursus et Second Cursus déjà. La vie simple n’est pas d’actualité pour nos deux personnages. =)

J’ai vraiment du mal au niveau technique du roman. Piouuuf. Cet univers est un peu compliqué mais fascinant. Ce premier tome (qui est composé de deux tomes dans la version originale) est un avant-goût de la suite (avantage d’avoir vu l’anime, hé hé). Nous avons quelques informations sur les personnages et beaucoup sur les techniques. On se perd très, très facilement. @_@  Heureusement qu’il y avait quelques petites répétitions pour que mon cerveau comprennent mieux ! =P Fastidieux mais après une relecture et une nouvelle concentration, mon cerveau répondait présent malgré souvent le bouton enfoncé sur off. =D

Tatusya m’a rendu comme ça : @_@. Il est difficile à cerner, un peu timide mais il a un certain charisme. Il n’aime pas trop se dévoiler et il en impose un peu. Heureusement qu’on le suit. Concernant sa magie, j’ai un peu de mal. Ha ha, vu les techniques c’est normal ! Il est également carré sur certaines idées si puis-je dire… mmmh mmmh Il est d’une logique parfois. Raaah !
Des personnages hauts en couleur. Il y en a beaucoup et ils me régalent pour certains. J’avais une certaine crainte et un dégoût « glaucasse » sur la relation entre le frère et la sœur. Ici, ça ne parait pas incestueux (dans l’anime, pour la sœur… no comment..). Ha ha. Ne vous inquiétez pas, c’est assez dérangeant mais c’est vrai qu’à part quelques doutes pour le moment, il n’y a pas grand-chose. Juste deux personnes qui tiennent l’une à l’autre et qui ont des secrets. Miyuki est une jeune fille avec un tempérament sous une apparence douce et bien élevée. ;)
Les autres personnages donc sont géniaux. Je vous jure, une petite bande se forme (Erika, Mizuki, Leo…), en entraînant des interrogations sur eux ainsi que les personnes appartenant au Conseil des élèves. Attention aux apparences et à ceux nature peintures. =D 


C’est un premier tome qui nous fait découvrir les personnages et l’univers. Toutes les explications cassent un peu l’ambiance mais nous permet de visualiser un peu mieux tout ce qui est technologie et magie. Une intrigue se développe petit à petit. Ça met du piment dans la vie des lycéens et dans notre récit. Plus on avance et plus on découvre un peu plus sur tout ce petit monde. Il y a des éléments qui nous font questionner. C’est assez tranquille avec juste ce qu’il faut pour nous tenir. Dans ce premier tome, le point fort ce sont les personnages. Les aventures de ces lycéens se poursuivent de pages en pages, passant de problèmes de discrimination, d’adolescents à quelques idées plus adultes, des problèmes bien plus loin que le lycée voire même au-delà. Le ressenti est au fil des pages, quand les informations tombent, nous titillent et que ça carbure vers la fin de plus en plus. C’est un monde tinté de violence et ce n’est pas pour nous déplaire. On peut dire que parfois c’est un peu gros pour des lycéens et pour un roman de ce genre-là, sauf que ça marche du tonnerre malgré ce premier tome qui pose les bases et les techniques assez fastidieuses. (OUI JE REPETE HA HA !)



Les explications techniques sont assez barbantes quand on ne comprend pas mais ça nous intrigue davantage ce fonctionnement de magie. L’auteur crée un univers assez unique, fascinant avec des personnages hauts en couleur qui nous poussent à tourner les pages et à connaitre plus d’aventure à la limite du « rocambolesque ».


samedi 7 janvier 2017

Ray Shepard, tome 1 - Amnésie de Morgane Rugraff

Editions : Plume Blanche
Collection : Plume d'Argent
Auteur : 
Morgane Rugraff 
Couverture : Mina M
Parution : 10 Janvier 2017


Coup de cœur ♥ !
Résumé :
« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. »


Mon avis : 
Je lorgne depuis un moment sur cette saga, depuis que je l’ai vu aux Editions Valentina. Mais TADA, une réédition de cette saga chez les éditions Plume Blanche. Ouiiiii ! 
La couverture est magnifique, attirante et envoûtante. J’ai envie de me plonger dedans comme dans le livre d’ailleurs. Elle est signée Mina M.

Le résumé donne le ton du roman et ce n’est pas pour me déplaire. Nous sommes prévenus. =D
« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. » 💕💕
J’ai vraiment eu du mal à lâcher le roman à part pour réviser.
Comment ça commence, l’espèce de petit prologue, me donne une hantise et le sourire en même temps. Vous verrez, il y a quelques éléments et on se dit : « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? ». Hiii 

J’étais de suite plongée dans le roman. On apprend à connaitre les personnages, cet univers se dévoilant à chaque page et j’ai adoré essayer de comprendre le fonctionnement du fluide, des âmes et du corps. Vous êtes perdus ? C’est bien, moi aussi ! Naaaan, je rigole. Je suis intriguée par le concept mis en place par l’autrice. J’ai pensé à « A la croisée des mondes » (vu juste le film), pour le concept partenaire.  Si vous avez peur, ça n’a rien à voir. L’autrice construit un univers fort intéressant, entraînant et prenant. 
Au début, nous rentrons sagement dans ce monde en découvrant les personnages et les quelques conceptions de ces âmes pouvant sortir du corps à travers un fluide, se nomme le spectre. C'est votre compagnon, votre partenaire, une partie de vous.  J'adore l'idée !! Rajoute l'alchimie et ça fait des étincelles. *-* 😍 Ça donne un côté mystique un peu. 

On se demande, Ray, qu’est-ce qu’il a de particulier ? Nan, c’est vrai, le roman porte son nom et c’est une personne fort, fort intéressante. Le résumé ne dévoile rien de l’histoire. Gni gni !

À chaque page j’étais de plus en plus conquise par l'univers et les personnages. Des petites révélations, données se révèlent. Les personnages se dévoilent encore et toujours. Il y a beaucoup et les points de vue nombreux nous permettent de voir ailleurs, de plus nous interroger, d'être plus complet à cette société et à ce qui l’entoure. C'est vrai que le fait qu'il y en ait plusieurs et de voir ailleurs font que nous sommes super méga content en apprenant plus sur les personnages et les conséquences avec les petites miettes d'informations déposées ici et ailleurs. Ça renforce le roman.

Il y a une atmosphère spéciale quand on lit : on ne veut pas lâcher le roman, on veut découvrir plus loin l'univers, on se demande si ce n'est pas le calme avant la tempête et les protagonistes sont différents, semblables, mystérieux, méfiants, naïfs, observateurs, menteurs, ténébreux... BOUYAAA ! tout ça, fait qu'on continue à tourner les pages. C’est un premier tome prenant, entraînant avec une atmosphère BOUYAA.
Une atmosphère légère nous transportant du début à la fin en n’oubliant pas tout ce mystère et cette force entourant le récit. BOUYAAA ! Ça chouchouille dans la tête ! 😁😵😵

Ray est une personne mystérieuse, ténébreuse, assez perturbée mais attachant et adorable. Par contre, au fond ça reste un bâtard. =D Il doit composer avec ses problèmes intérieurs et tout ce qu’il lui arrive. C’est une bombe à retardement dès qu’on le croise en fait. Attention, si vous le croisez, vous risquez de faire BOOM. Hé hé ! Ne brûlez pas hein ! MOUHAHAHA. Petit à petit, il va (re)découvrir un  autre aspect de la vie. Il reste énigmatique, hypnotique (demandez à une personne *rire* 😆). J’ai vraiment eu du mal à le cerner, surtout vers la fin. xD
Kaily est toute simple. Naïve, elle voit le bon côté des personnes sans pour autant oublier les mauvais. Elle est pétillante, curieuse…  C’est un peu un personnage lambda qui se découvre mais un personnage sympathique, attachant et qu’on adore. Sa personnalité fat sa force. Timide, sans confiance en elle, va se révéler aux contacts des autres. Elle va briser sa coquille. Elle est comme un petit oisillon qui demande à s’envoler. Y a un truc que je ne suis pas fan concernant ses sentiments =P 
Mariah est bien mystérieuse également. Elle ressemble à Ray d’une certaine manière, le côté sombre. Elle a des idées précises, des buts et autre chose. Bornée, du caractère, hautaine parfois avec une confiance en elle qui donne sa détermination. 
Tant d’autres personnages vont compléter tout ce petit monde… pour le meilleur et pour le pire. 😄 Oui, y en a pas mal d’autres comme Matt (il s’interroge beaucoup, calme, posé mais attention =P) entre autres. *-* Y en que j’avais envie de secouer tellement qui sont idiots, d’autres les tuer, beh parce que c’est eux. HA HA 

Nous passons par toutes les émotions. Préparez-vous, je suis restée choquée. C’est sensationnel, dans une scène y a plus qu’une émotion. Je n’ai pas envie de spoiler du coup c’est dur à expliquer. Dans une même scène, en gros, nous pouvons ressentir autant d’amour que de haine. 😉 Je m’arrête là. Morgane Rugraff, je te hais. 😄
Je veuuux la suiiiite, troooop d’interrogations, trooop de mystères, je veux savoir la vérité, je veux tout savoir ! Perturbant certains éléments, on aurait dit mes partiels devant les Vrai/Faux et les QCM, l’éternel angoisse entre deux parties..  😜 😵



Le roman est un champ de mine avec toutes ses informations qui forment la base de l’histoire. Cette dernière est prenante, entraînante et j’ai vraiment eu du mal à la lâcher. On alterne les points de vue, ça nous donne une bonne vision de l’univers et des personnages. Il y a beaucoup de moments de répit mais les gros yeux, les « Oh », les cris, les surprises face aux révélations, font monter la tension en crescendo. Oh putain, vivement la suite ! *-* 

Le Clan Tarran, tome 1 - La Romancière de K. Sangil

Editions : Lune Ecarlate
Collection : Pleine Lune
Auteur : 
K. Sangil
Couverture : Nathy
Parution : 15 Décembre 2016


Résumé :
Annie Virene, jeune auteur spécialisé en romance vampiresque, remporte une audience grandissante auprès du public. Surfant sur la vague du succès, elle vient même de décrocher une interview à la radio dans une émission littéraire très prisée. Au cours de cet événement médiatique, elle émet le souhait très ironique de rencontrer un jour l’une des créatures qu’elle met en scène.

Quelque temps plus tard, elle reçoit, par l’intermédiaire de son éditrice, une bien mystérieuse invitation qui bouleversera à jamais son existence.

S’il s’agit incontestablement d’une histoire d’amour, ce roman plein de rebondissements vous ravira par l’originalité avec laquelle il vous mènera hors des sentiers battus du genre…


Mon avis : 
J’avoue que le speech derrière me donnait envie de découvrir le roman.  Il est intrigant mais ne dévoile en aucun cas la trame de l’histoire.

Annie Virene, est une jeune autrice et son livre marche du tonnerre. Elle a pour nom de plume Aio. Lors d’une interview, elle lance qu’elle aimerait rencontrer un vampire en plaisantant. Elle va découvrir que ce n’était pas une plaisanterie.

Quand on pense que ça va aller dans un sens, un événement tombe ou les personnages nous surprennent et hop ça va vers un autre chemin. Il y a quelques clichés mais l’auteur nous ouvre un univers qui demande à être exploité. Il n’y a pas que cette « douce » romance, derrière une histoire de fond s’installe et nous fait interroger sur les événements suivants. J’avais quelques doutes pour les personnalités, néanmoins ce monde était inconnu du bataillon pour moi. Petit à petit on prend plaisir à le découvrir davantage avec ces lois entre autres. Ça se passe à notre ère mais caché dans l’ombre, il y a les dents pointues. 😄

Annie, est une jeune femme assez naïve et un peu trop confiante parfois. Elle est assez strange. Pour moi, c’est une personne simple, tranquille mais s’affirme, évolue, prend énormément de conscience comme ses actes et son entourage.  Elle m’a un peu « choquée » au début mais j’ai vraiment apprécié les passages où ses pensées sont plus exploitées, son ressenti mis en avant ainsi que ses questionnements. Je me suis dit qu’elle n’était pas complètement inconsciente. 😛  
Deniel, est un vampire. Il est un peu dans les apparences et pourtant derrière se cache une personne qui va se découvrir plus profondément en parcourant les obstacles devant lui. C’est quelqu’un qui a peur au fond de soi et n’arrive pas à faire face à certains soucis, comme ceux du passé. D’où les problèmes du passé. Néanmoins, il va se révéler et faire un énorme travail sur soi, toujours d’ailleurs. 
Le passé n’est jamais loin. 😉
Il y a d’autres personnages qu’on apprécie, qu’on déteste. On s’attache à ce petit monde. J’avais envie d’apprendre davantage sur eux. Ils ont chacun leur personnalité comme calculateur, manipulateur, catalyseur, simple, timide ou encore une soif de connaissance… Nous en suivons quelques-uns, ça nous permet de comprendre le fond et d’avancer dans l’histoire. Toujours autant de questions sur eux. Les protagonistes mis en avant sont Annie et Deniel. 😛 Ces deux-là sont casse pied, et têtus et ooh que vois-je au loin ?! Des quiproquos ! pas souvent mais cliché voire basique. 😜 Ils m’ont fait rire de temps en temps.

L’histoire est assez simple au début. Le résumé nous dit qu’il va y avoir des rebondissements et ça n’a pas manqué. Je pensais que c’était qu’une romance vampirique avec quelques petits événements. Que nenni ! Ce n’est absolument pas que ça et parfois la romance passe au second plan. En débutant, c’est tout joyeux, il y a une certaine gaieté (plus tard aussi, je vous rassure). Je ne sais pas décrire vraiment ce que j’ai ressenti, ça correspond à notre héroïne (simple, joie, un peu fofolle)… Même là, on se questionne nous rentrons directement dans l’histoire sans pour autant qu’elle se révèle complètement. On pense mais nan, ça part dans un autre sens.  J’ai été plusieurs fois surprise. Une fois l’univers installé nous comprenons mieux certains chemins mais préparez-vous à quelques surprises du début à la fin. 
Je ne veux pas dévoiler tout l’univers, ça serait dommage puisque on ne s’y attend pas et la quatrième de couverture ne dit absolument rien dessus. Attendez-vous à des vampires, des lois, des règles, une hiérarchie… Plus, une intrigue qui prend forme en se révélant petit à petit, se dévoile dans des retournements de situations sans pourtant avoir un air totalement de déjà-vu. 
Les relations entre personnages se construisent, paraissent naturels. Le récit est assez calme avec quelques petits boom boom par-ci par-là. En fait, la base de l’histoire est posée et tout nous pousse à poursuivre les pages, à tourner encore et encore. 😃 C’est vrai que parfois, les deux zigotos (Annie et Deniel) je voulais les buter pour leur bien, évidemment… leur bien ! Un monde vampirique classique mais unique. J’aime beaucoup ce qu’il se passe et j’ai hâte d’en savoir encore plus comme la suite d’ailleurs ! 

Une écriture assez entraînante, qui change un chouille en fonction des personnages et des pronoms. 😜 J’aime beaucoup ce procédé entre l’omniscient et le « je ». *-* 😍 Un vrai plus dans ce roman pour la double narration !



Un premier tome bien plaisant, nous transportant du début à la fin. L’univers se dévoile à chaque page pour notre plus grand plaisir. Les personnages sont nombreux et quelques peu diversifiés. Ce n’est pas que de la romance, également une petite aventure vampirique dans leur monde « bien régit ». =P

samedi 31 décembre 2016

Cet autre monde, tome 1 - Souffrances de Lil Evans


Editions : La Plume et le Parchemin
Collection : Boîte de Pandore
Auteur : 
Lil Evans
Couverture : Kryseis Retouche
Parution : Avril 2016

Résumé :
Se réveiller avec la migraine, ça passe. 
Se réveiller avec la migraine et un homme de deux mètres de haut à moitié nu dans votre salon, c’est déjà plus impressionnant ! Ainsi commence ma nouvelle vie.
Moi, Eyreen, je viens d’apprendre que je suis une créature surnaturelle dotée de super pouvoirs. Je vais devoir consacrer le reste de mon existence au boulot de passeuse et me battre contre d’autres créatures qui me considèrent comme dangereuse. 
Quel enfer !


Mon avis : 
Grâce à certaines circonstances, j’ai commencé cette saga. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’avais peur, à cause de certains extraits, que ça soit olé olé pour rester polie.

C’est vraiment long à démarrer et Eyreen est une héroïne assez spéciale. Elle a eu beaucoup de souffrance dans sa vie. Pourquoi personne ne l’a aidé ? Pourquoi elle n’arrive pas à avancer ? C’est dans un sens morbide, morose en plus elle est toute joyeuse avec de simple petite chose (indice : CHOCOLAT mouhahahaha) et maladroite. Sauf qu’Eyreen est rongée par son mal intérieur. POURQUOI ?! Grain de folie un jour, grain de folie toujours. Ou pas…

C’est vraiment long au début, on essaye de comprendre en même temps que notre héroïne ce qu’il se passe, du monde caché au commun des mortels et surtout sa mort. N’empêche elle est super calme, une petite folie mais super calme. J’aurais déjà explosé certains personnages pour tout savoir et découvrir la vérité. 
Au commencent et pendant un long moment, c’est surtout la nouvelle vie d’Eyreen  et comment elle s’en sort. Il y a des petits éléments qui piquent notre curiosité. N’empêche les 3 premières pages m’ont titillée sauf qu’on nage un peu dans un sens ensuite, avec une héroïne psychologiquement en mal aimé, essaye de décortiquer le caractère d’autres personnages et nous lecteur on veut la secouer et la buter car elle fait un peu voire trop confiance. Heureusement qu’elle se réveille de temps en temps. Bref, au début c’est long, le temps de mettre en place le comportement, la psychologie, le caractère d’Eyreen.  Elle m’a un peu énervée avec son passé même si je suis super curieuse. Elle ressasse trop, en lisant le livre ce n’est pas tout le temps mais ça se ressent. Il y a de l’humour croisé avec des scènes tristes et cocasses. 
Dans tous les cas, son besoin de comprendre est vraiment là. *-*  Et le petit grain de folie arrive…
Sur tout le roman, c’est tellement plat… POURQUOI ?! POURQUOI ?! Qu’est-ce que cet univers cache ?  Ça bouge parfois dans le roman. En plus, je ne voulais pas trop que ça dure pour ne pas traîner les choses... Même en bougeant, ça traîne… Le roman est tellement plat que ça pose des contradictions à mon cerveau. Y a des petites scènes où on se dit : « ouaiiiis » mais en fait nan. Aucune information pour moi. RIEN. Y a juste des petites bases. Eyreen est spéciale, on ne sait pas pourquoi. Elle souffre beaucoup psychologiquement et physiquement. Evidemment faut rajouter l’univers de ces créatures étranges. En fait, ce n’est pas consistant. J’étais curieuse mais déçue également. Eyreen est obstinée. Heureusement parfois !! 


Eyreen est désespérée et elle m’énerve quand y a une personne qui débarque et qu’elle le catalogue en « ami ». OUHOU je sais que tu es en manque d’affection mais merdoum réveille-toi quoi ! Pourquoi souffre-t-elle autant ? Y a quelque chose qui cloche entre son passé, son après mort et tout ce qu’il se passe ! Je sais qu'il faut qu'elle évolue mais tout le long du roman, une atmosphère, un fond m'a gênée et je ne sais pas trop quoi d'ailleurs.  Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus.
Alors oui avec ce qu'elle a vécu blablabla beh blablabla c'est trop parfois. Est-ce que ça a un lien avec l'univers ? Le tome 2 me le dira.... ou pas... *suspense*
Pourquoi quand Abbàn fait le pitre j’ai une image de manga/anime dans la tête ?? xD Et alors avec Abbàn c'est mignon parfois mais j'avais envie de les crucifier tellement que c'était niais. Quel cliché en plus ! Les scènes entre Eyreen et Abbàn sont assez chiantes… OH LA LA ! OH MES DIEUX, IL EST CHAUD COMME LA BRAISE ! Mais haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa quoi ! *tue quelqu’un*
Eskil no comment. Qu'est que tu fous hein ? Décoincer un peu celui-là sérieux et aussi le secouer très très fort. =D  Têtu. J'adore Tam, elle a l’air toute naturelle. J’aimerais beaucoup en apprendre davantage sur ces trois derniers personnages cités. 


C'est vrai quand j'ai tourné après la dernière page je me demandais où était la suite car je ne savais pas que j'étais arrivée à la fin. xD Je pensais à quelque chose de gros à la fin, comme un cliffhanger, sauf que pas du tout. J’avais même deviné l’information donnée. =P



C’est un premier tome long, plat avec des petits éléments de l’histoire qui nous font interroger. On sait qu’il y a quelque chose et du coup on veut savoir. On essaye de voir le cheminement des pensées d’Eyreen. C’est parfois niais, cocasse et triste. Un tome pas à la hauteur de mes espérances… 

Le secret de l'épine, de Olivier Lerouge

Editions : Hélène Jacob
Auteur : Olivier Lerouge
Parution : 14 Décembre 2013

Résumé :
Romain a neuf ans lorsqu’un soir, à Belle-Île-en-Mer, son grand-père habituellement si distant lui dévoile la fierté de sa vie : il possède une épine de la Sainte Couronne de Jésus-Christ. Ce n’est que quelques années plus tard que Romain, jeune adolescent un peu perdu ayant reçu l’épine en héritage, se pose les bonnes questions : est-ce une vraie ? Se moquait-il de moi ?

Il retrouvera alors les notes et carnets de son grand-père et commencera une quête qui l’emmènera de la bibliothèque parisienne de Sainte-Geneviève à l’appartement minuscule de Gillian à Dublin et au chevet de la mère d’un chercheur italien à Milan. Dans cette aventure, Romain risquera de se perdre parfois, mais il en ressortira grandi, éduqué, amoureux aussi…


Mon avis : 
Merci aux éditions Hélène Jacob de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’ai eu du mal à démarrer. C’est intriguant mais le style de l’auteur m’a quelque peu coincé. C’est différent de ce que je lis d’habitude et même si je croise ce style d’écriture on va dire, j’ai du mal. 

Romain, un jour, voit son grand-père dévoiler un secret de famille… Une épine qui a traversé les siècles… TAN TAN TAAAAN !
Ne vous attendez pas à une aventure abracadabranque, rocambolesque comme « Da Vinci Code », j’ai vu que le film je précise au cas où. 

On voit grandir Romain, évoluer. Il a une obsession en grandissant, découvrir la vérité sur l’épine que son grand-père lui a légué. Une partie de sa vie qui nous est dévoilée. 
C’est un peu difficile de faire l’avis. Je n’arrive pas à mettre les mots sur cette lecture. Elle est calme, un peu rêveuse, de temps en temps on est transportée. J’ai adoré suivre  Romain pour savoir la vérité. Il y a plusieurs caps/parties dans ce roman. L’évolution du protagoniste est un bon exemple.
Romain est un garçon timide, réservé et qui se cherche. Pourtant petit à petit et face aux informations reçues, aux rencontres, il va pouvoir se découvrir, se trouver, se questionner plus profondément et voir plus loin dans l’avenir sans oublier le présent.
Comme j’ai eu un problème avec l’écriture, c’était un début assez difficile. Le temps que je m’y habitue, le temps que je comprenne où l’auteur nous emmène, le temps de mettre en avant ce petit monde des années 50/60, le temps d’apprendre la psychologie de Romain…. Puis, ça s’est arrangé. 

L’histoire se développe, on part à la recherche de cette vérité sur l’épine. Nous voyons le bonheur, la rage, la colère, la tristesse, la joie, le désespoir de Romain. Plusieurs étapes, choix dans ce si court laps de temps. Il y a d’autres personnages qui vont aider, booster, faire questionner Romain. Quelques fois, j’avais un pincement au cœur. Hé hé
J’ai aimé comment l’auteur tourne le scénario. C’est prenant au bout d’un moment, j’ai pris plus de plaisir à lire, à connaître la vie de Romain. C’est un peu comme un long chemin, peut-être dans le style des pèlerinages ?! Nan j’ai rien dit. Ooops. Il y a un côté historique et scientifique qui m’a bien plu. J’ai appris et j’ai même revu certains points de cours. Comment dire, parfois je nageais comme les cours d’ailleurs. Ça nage ! =D Hé hé, je suis sûre que vous venez d’apprendre un truc. =D
Ce que je veux dire, on sent qu’il y a de la recherche à travers les pages. ;) 


Une quête de soi en cherchant la vérité pour Romain, un personnage touchant, idiot et adorable. Une histoire qui met du temps à se mettre en place mais au bout d’un moment entraînante malgré la difficulté que j’ai eu pour le style de l’auteur. Une lecture légère.