jeudi 23 mars 2017

Stray Dog, tome 3 de VanRah

Editions : Glénat 
Collection : Seinen
Scénario : VanRah
Dessin : VanRah
Parution : 22 Mars 2017


Coup de cœur ♥ 

Résumé du tome 1 :
Les Karats... Des démons capables de se fondre dans la société. Des créatures si terrifiantes qu'elles ont contraint l'humanité à les asservir pour s'en protéger.  
Parmi eux, Toru, un Lycan au destin funeste. Pour ce Karat réduit à combattre dans les arènes clandestines jusqu’à la mort, la rencontre avec le docteur Senri Aokideso pourrait bien être le moyen d’échapper à la malédiction qui le ronge. Mais pour cela, encore faudrait-il que la bête en lui accepte…
Entre l’être humain et le démon se tisse alors un lien inattendu qui pourrait bien changer à jamais l’existence de la fille de Senri…


Mon avis : 
Ouiiii ouiiiiiiiii ! IL EST LAAA ! 


Giphy

J’attendais impatiemment après ce tome 2 qui avait tenu ses promesses. J’ai toujours peur en lisant une suite, pour voir si c’est à la hauteur ou non. Que dire ?! J’AI ADOOOOOOOOORE ce troisième tome. 

Il y a de ces univers qui nous restent dans la peau et dans la tête. Stray Dog fait irréfutablement parti de ceux-là. En plus, ses personnages sont absolument divins/géniaux. Vous aurez compris, je suis amoureuse de cet univers et de ses personnages ! =D

En parcourant les pages, entre les répliques et les dessins sur certains passages, l’humour est toujours présent. Ça allège l’atmosphère surtout quand il y a des conversations sérieuses. 😜
C’est un tome centré plus sur des informations et quelques révélations. D’ailleurs heureusement que nous avons des explications, des petits résumés qui font leur apparition, de temps en temps surtout ces derniers. Parfois, je me perdais mais relire un chouille m’a fait beaucoup de bien ! 😜 Enfin le cerveau était satisfait. Hé hé !
C’est un monde qui s’approfondit et se révèle davantage sans oublier de mettre en avant le relationnel des personnages. Ces derniers je les kiffe toujours autant. *smouack* Je n’ai pas trop envie d’en dévoiler sur eux. A part qu’ils sont toujours eux-mêmes, plus affirmés pour nous à cause de certains qui montrent mieux le bout de leur nez (coucou Tarot 💕, incontestablement fan maintenant de cet enfoiré) et d’autres dévoilent un peu mieux leur visage. Les caractères de merde font des miracles (petit sourire au coin)… du coup ils sont forts, charismatiques, géniaux, ou encore flippants… et même flippants et mimi. x) Je risque de me faire tuer si je leur dis *peur* !

Chaque tome prend de l’ampleur. L’histoire se bonifie pour le meilleur et cette putain de suite n’est toujours pas là. Ouuuiin ! Bref, c’est un tome avec plein de détails mais ce n’est pas encore ça, on a quelques questions, des hypothèses qui nous traversent l’esprit – du coup, j’ai pour objectif de relire les deux précédents tomes – des petites réponses mais nan faut la suite ! Un tome qui, malgré les informations, nous tient en haleine du début à la fin.  Je suis passée par beaucoup d’émotions, du rire à la tristesse (pour une fois je n’ai pas pleuré ! Oh choqué de moi là !), les surprises vont bon train avec les événements qui se passent, l’inquiétude était assez présente, mais surtout le sourire et le rire tout au long de ma lecture. Il suffit de quelques joutes verbales mémorables avec des dessins adéquats pour être mort de rire. Ne pas oublier les caractères des personnages ! *-*
Je ne m’en lasse pas, en plus en approchant de la fin, on vibre sous la puissance des scènes. La tension grimpe (c’est limite le cas de le dire !), j’étais à fond dedans ! SÉRIEUSEMENT Où EST LA SUITE ???! 


Giphy


Il n’y a pas assez de pages, alors qu’il est assez conséquent, j’en veux encore. C’est un univers absolument divin avec une tension maîtrisée, des révélations donnant des réponses bondissant sur de nouvelles questions et des personnages titanesques (dans tous les sens). Je ne suis absolument pas fan du tout ! En gros une histoire grandissante face aux petites révélations doublée de nouvelles interrogations et aux dessins magnifiques donnant une sensation de grandiose. G-E-N-I-A-L ! A lire !


Résumé de ce tome (risque de spoile) :
Capturés par le Bird, Toru et Aki se retrouvent séparés. Incapable de se contrôler, le Lycan est désormais perçu comme une menace à éliminer. Si elle veut avoir une chance de sauver le démon de l'exécution qui l'attend, Aki va devoir assumer son rôle de maître et aider la Bête à reprendre forme humaine. Mais est-ce encore possible ?

mercredi 15 mars 2017

After Anna, de Alex Lake

Editions : Pygmalion
Auteur : Alex Lake
Parution : Février 2017


Résumé :
Une petite fille de cinq ans disparaît à la sortie de son école. La police n’a aucun indice. Pas la moindre piste sérieuse. La presse s’empare du fait divers et ne recule devant rien. Ses parents, Julia et Brian, vivent l’épreuve la plus effroyable qui soit. 
Pourtant, une semaine après l’enlèvement, Anna leur est rendue, indemne. Sans aucun souvenir de la semaine qui vient de s’écouler. 
Mais pour Julia, le pire reste à venir.


Mon avis : 
Merci aux éditions Pygmalion d'avoir permis de donner mon avis ! =D 

J'avais un peu peur de le lire car ce genre n'est pas ma prédilection. Finalement j'ai bien aimé. 
Une petite fille, Anna, disparaît à la sortie de l’école. Elle est retrouvée une semaine après et indemne. Pourquoi la rendre une semaine après l'avoir enlevée ? Pourquoi ?! Quel est le but ?

Le roman se divise en deux parties. La première avant qu’Anna revienne et la seconde, après qu’elle soit revenue.  J’ai beaucoup aimé qu’il y ait deux parties et que nous voyions la progression et l’évolution de l’histoire et des personnages. Enfin pour ces derniers, nous en  faisons plutôt la connaissance. 

Le début est assez intense nous suivons Julia, la maman de Anna, la petite fille disparue. On assiste à comment se déroule les recherches. Ça prend aux tripes. Les émotions sont retranscrites limite à la perfection. Nous découvrons donc les personnes autour de cette histoire. Le « cocoon » familial est bouleversé, explosé mais des questions s’invitent en exprimant des hésitations et des affirmations. C’est rare que je lise du « thriller » et j’ai beaucoup aimé comment l’auteur aborde tous les sujets présents. Par exemple, la presse et les réseaux sociaux, nous voyons bien notre époque un peu bête parfois – souvent – qui critique sans rien savoir. Du coup, c’est abordé, voire plus que ça, c’est un peu approfondi sans pour autant rentrer dans les détails. J’ai vraiment trouvé ça génial, car nous voyons les conséquences de beaucoup de choses. En même temps, ça intègre dedans l’histoire. =P Promis, je ne spoile pas, c’est une évidence d’ailleurs. =)

Je vous présente les personnages :
  Le kidnappeur, on ne sait pas qui c’est (sauf à un moment évidemment).  Nous avons de temps en temps son point de vue. Ce n’est pas pour me déplaire. Ça donne une atmosphère plus stressante, flippante car les mots sont assez préoccupants/alarmants mais tellement géniaux. L’écrit de ces passages nous montre la personnalité de cette personne et qu’on soit spectateur ou acteur, ça fait flipper. Pas peur extrême hein mais on s’inquiète tout de même. 
        Julia, une mère qui aime profondément sa fille. C’est elle que nous suivons en parcourant les pages. C’est une femme qui va beaucoup se poser de questions sur tout. Elle se cherche d’une certaine manière mais va également grandir dans sa façon de penser. Bon ok, y a l’enlèvement de sa fille mais pas que… 
  Brian, le père de la petite qui l’aime profondément aussi. C’est une personne qui m’a assez énervé quelque fois. Il est égoïste mais en même temps quelque chose le bloque. Quoi ?!  Beh faut lire hein ! Je ne vais pas tout vous dire. Je le plains dans un sens, mais dans l’autre je lui aurais cassé la tronche. 😃
  Celle qu’on déteste dès qu’on en entend parler. Edna la belle-mère est une grosse salope et grand-mère de la petite. C'est vrai qu'on a le point de vue de Julia mais je serai déjà rentrée dedans mère de mon mari ou non. Raaah que je hais ce genre de personne surtout dans les bouquins. xD Je ne peux pas vous décrire cette personne, je suis sans mot. Enfin si mais ça ne se dit pas dans un avis. Hé hé ! Vous allez l’adorer ! *ironie* Ah, elle aime beaucoup sa petite fille. =)
Il y en a d’autres mais un peu moins présent. =)

La psychologie est vraiment mise en avant. Ce n’est ni trop ni pas assez. C’est la dose qu’il faut pour comprendre, se méfier, douter, et également deviner. La psychologie des personnages est assez présente. Je n'ai pas envie de trop dévoiler pour vous laisser la découverte. On se doute beaucoup mais les actes/réactions confirment nos hypothèses. De toute façon je n'aurais pas pu vous la décrire car je n’ai pas les mots avec ce bouquin. J'arrivais à comprendre et à un peu cerner mais vous l'expliquer, ha ha ha, c’est une autre histoire… 

Dans la deuxième partie je suis devenue folle de rage. Ce qu'il se passe m'énervait à un point inimaginable. Si j'avais pu rentrer dans le roman et faire un carnage je l'aurais fait. Oui vous pouvez dire que j'avais des pulsions meurtrières. Le souffle coupé jusqu’à un petit passage calme et ça repartait pour un tour. C’est assez rythmant, entraînant et on ne veut pas s’arrêter face à l’ampleur de l’évolution de l’histoire et de tout ce qui se passe. Je faisais limite une nuit blanche pour le terminer mais fallait que j’arrête sinon je m’endormais assez tard. Je n’ai plus vu les pages défilaient. La première partie tout se met en place mais la seconde est intense. 
L’histoire est assez simple mais la « plume » de l’auteur donne toute la puissance je dirais de cette histoire. La construction également avec les deux parties jouent beaucoup. Donc, c’est simple et classique néanmoins efficace. Juste un peu déçue du « pourquoi » sauf que c’est parfaitement logique et cohérent. Les émotions font du yo-yo et nous passons par tout. Je suis très sensible et j’ai ressenti les émotions/sentiments de Julia. Les relations entre personnages sont géniales et conflictuelles (pour ne pas dire d’autres mots sinon j’aiguille vos hypothèses, pas bon quoi). 



L’histoire est prenante et entraînante. C’est plus qu’une histoire d’enlèvement, c’est autre et intense. On ne s’ennuie pas une seule seconde.  On passe par toutes les émotions. J’ai adoré ce roman. 

mercredi 8 mars 2017

< Article > Ouvrages sur Les Animaux Fantastiques

Je remercie Gilles Paris et les éditions Gallimard Jeunesse pour ces précieux et magnifiques ouvrages.

J’ai quatre livres à vous présenter autour du film, vous l’aurez compris grâce au titre, Les animaux fantastiques.  Je trouve qu’ils renforcent un peu le film et l’enrichissent.


Le Carnet magique de Norbert Dragonneaux  
                Ce carnet n’est pas un complément du film mais un petit résumé des personnages, des lieux, des objets magiques ou encore un petit bestiaire. Ne vous attendez pas à grand-chose mais un très beau visuel ainsi que des extras comme des cartes, c’est interactif. J’avoue que j’avais les yeux qui pétillaient. Il y a des cartes détachables, des petites cartes et bien autres choses. Ça m’a beaucoup plu ainsi de connaitre un peu mieux des éléments, enfin de lire ces quelques phrases. Les petites anecdotes et certains secrets de tournage, généralement les visuels sont très intéressants à savoir. Si vous voulez garder le secret, ne regardez pas certaines pages. J’aime énormément les photos à l’intérieur. Je l’avais déjà dit nan ?! La présentation fait bien carnet ancien dans un sens.
Son prix est de 19,90 € - Paru le 16 Novembre 2016.



Les animaux fantastiques – Un film magique

                C’est un « résumé » en fiches du film. Il est très différent du carnet, attention ! Ce sont des fiches avec des informations sur les personnages, les lieux et un peu sur les animaux. Il y a juste ce qu’il faut sur les sujets exploités, en gros l’univers. Ce n’est pas superflu. En plus le livre est souple, ha ha. Ouais, je sais, ce n’était pas à préciser mais bon z’avais envie. Personnellement je le trouve très bien. Il y a des photos en plus pour visualiser surtout les endroits ou encore les personnages. Si vous avez oublié des noms, c’est le moment ! Ha ha ! Je trouve qu’il peut faire un complément du « Carnet magique de Norbert Dragonneaux ».
Son prix est de 7,90 € - Paru le 16 Novembre 2016.






Les kits collecter – Le Niffleur
                Le Niffleur, cette merveilleuse et mignonne bestiole. Je n’ai pas encore construit la bestiole mais ça ne serait tarder. Je ferai un article à ce moment-là. Mes premières impressions sont que nous avons un Niffleur à construire et un petit livret avec. Au début, je pensais qu’il y avait juste la maquette. Ha ha ! Je pense qu’il me faut de nouvelle lunette. =P A première vue, enfin de plus près, la plaquette de bois est légère (tout le monde s’en aperçoit) mais le système à l’air très facile à monter. Je verrai quand je le ferai. Il y a une notice qu’il faudra bien suivre. Bref, sinon le petit livre. Il est assez court. Néanmoins, nous avons un petit topo sur la créature – le Niffleur. Il y a des informations sur cette bête et comment ils l’ont imaginé. On parle de certains personnages également et les acteurs disent des petits mots. Il parle également des décorations, des détails architecturaux et de petites anecdotes. Comme il est petit, on en a quelques-uns. En tout cas, de ce que je vois, il faut bien tout lire avant de commencer la maquette du Niffleur. =) C’est ludique.
Son prix est de 18,90 € - Paru le 16 Novembre 2016.





Le monde des sorciers de J.K. Rowling – La Magie du cinéma
                Alors celui-là, il parle aussi d’Harry Potter. Comme le titre l’indique, ça concerne surtout les films. C’est le premier volume et il y a deux parties, une petite sur Les animaux fantastiques et une plus grosse sur Harry Potter. Ça parle des héros et des lieux. Je trouve que ce volume est très bien fait et en plus il est interactif par moment. C’est un livre composait d’anecdotes (la plupart rigolotes) sur les acteurs/personnages et des informations sur la conception du film. J’aime beaucoup lire les révélations sur les costumes, les acteurs… Grâce aux photos, la magie du cinéma est revenue. Quelques secrets de tournages sont révélés ça m’a bien plu. Savoir comment ils ont fait et comment ils ont tourné donne dans un sens un peu plus de magie car le résultat est assez impression. Dans un autre sens, ça peut gâcher la magie des films, ce n’est pas le cas pour moi.
Son prix est de 26,90 € - Paru le 16 Novembre 2016.


Si vous les prenez tous, il peut avoir des doublons en informations et tutti quanti.  Je trouve, dans l’ensemble, qu’ils sont assez sympas. J’avais les yeux qui pétillaient, en même temps l’univers créé par J.K Rowling est fabuleux. Ça m’a beaucoup plu de regarder les cartes, les déplier ou encore les interactions. Je suis une gamine devant ce genre de truc.
J’allais oublier, pour les éléments détachables par exemple, ce n’est pas à la portée de tous les enfants. Regardez bien s’il y a un âge précisé et si vous le prenez, soyez vigilants avec les petits. ;) 

dimanche 5 mars 2017

Ana l'étoilée, tome 2 - Piste d'Enfer de Ophélie Bruneau


Editions : Chat Noir
Collection : Féline
Auteur : 
Ophélie Bruneau
Couverture : Alexandra V. Bach
Parution : Septembre 2016


Résumé :
De retour à Londres après une mission chaotique, je n’espérais qu’une chose : me remettre de mes émotions avec une tasse de thé et un nuage de repos. Je ne m’attendais pas à ce qu’un vampire en fuite décide de squatter ma baignoire. Ni à ce qu’une copine, pourtant étrangère au monde de l’occulte, se retrouve inexplicablement contaminée par une forte dose de magie ancienne. Encore moins à ce que le beau Jayesh, mon ingénieur lumières et plus si affinités, disparaisse sans prévenir des écrans radar et même des réseaux sociaux. Le danger rôde dans le milieu du théâtre londonien, et avec Jayesh pris dans la nasse, je ne peux pas fermer les yeux. Je dois découvrir ce qui se trame, même si cela implique de risquer ma vie devant une bande de sadiques assoiffés de sang. Qui voulait retrouver un peu de calme, déjà ?


Mon avis : 
Ana est revenue à Londres et pensait reprendre sa petite vie tranquille avec une tasse de thé à la main. TOUJOURS AVOIR UNE TASSE DE THE A LA MAIN ! 😜  C'est sans compter sur certaines personnes et que le « destin » s’en mêle !

Quel plaisir de retrouver Ana et son incroyable humour. Je l’aime beaucoup d’amour. J’adore ses expressions et ses pensées. Ça donne toujours le sourire au coin. Elle est tellement naturelle et en plus dans les situations critiques, ça cartonne… enfin quand elle a le temps. 😜
Je ne me rendais pas compte qu'Ana m'avait autant manqué avant de lire les premières lignes. 💕 Sa personnalité est toujours extra. 

Nous commençons tranquillement ce deuxième volet de cette saga. C’est toujours court mais toujours aussi bon/bien. Ce roman est un tournant. L’histoire est assez stressante, prenante et entraînante. Une impression qu’il y a un peu plus de peps ici. Comme je le disais c’est calme puis petit à petit notre petit cœur s’accélère car la question primordiale est « qu’est-ce qu’il va se passer ensuite ? ». Et oui, notre petite Ana est dans de sales draps. Nous découvrons un nouvel aspect de cet univers.  J’avoue que certains détails du tome 1 ont été effacés de ma mémoire concernant certains éléments de ce monde. N’empêche j’ai redécouvert la partie magique. Enfin, certaines choses ne me disaient rien et j’ai vraiment hâte d’en savoir davantage ! 
Donc Ana, malgré elle, n’a pas la vie tranquille qu’elle espérait. En plus, j’aime beaucoup les références qui sont faites dedans. Hé hi ! 😄 Ce n’est pas de tout repos et j’étais à fond derrière elle. J’avais souvent les gros yeux. Les descriptions nous font bien imaginer même si j’ai eu un peu de mal avec une scène. Ce qui allège l’atmosphère est le brin de romance venu s’installer. 😄 Moi happy ! Nous découvrons d’autres créatures dont certaines je ne m’y attendais pas. Quand je vous dis que j’adore cet univers ce n’est pas pour rien ! Parfois c’est dégueulasse, parfois c’est mignon et parfois je n’en ai aucune idée ! MOUHAHAHAH ! Notamment certaines filles > HAKUNA MATATA hein… mmmh Une atmosphère à la fois lugubre et pimpante. J’ai peut-être une tare aussi, il ne faut pas vous inquiéter !



Ses pensées sont toujours une petite pépite. Dès les premiers instants je me suis régalée avec Ana et l’histoire de ce volet. Le roman se déguste avec une tasse de thé... à la rigueur avec un Cappuccino pour moi. 😜 L’univers me plait toujours autant et j’ai hâte de lire la suite. 

mardi 28 février 2017

Rovolution, tome 1 - Processus R de Patrick S. Vast

Editions : L'ivre-Book
Collection : Imaginarium Science-Fiction
Auteur : 
Patrick S. Vast
Couverture : Vael Cat
Parution : 21 Janvier 2017 


Résumé :
Dans un futur imprécis, la planète est gouvernée par la RIC (Robotic Innovation Company), une multinationale fabriquant des robots et imposant ses produits dans une société où l’humain doit de plus en plus s’effacer.

En opposition à ce système, existent deux mouvements œuvrant pour le retour de tous les humains au travail et la fin des androïdes : les Genésistes, une confrérie religieuse, et le STH (Syndicat des Travailleurs Humains). Mais au sein même de la RIC, deux tendances s’opposent : les actionnaires modérés, adeptes d’une démocratisation et d’un système mixte où humains et androïdes cohabiteraient à parts égales, et les actionnaires extrémistes voulant mettre en œuvre le Processus R, R comme Rovolution ou robotisation radicale avec, comme finalité, l’avènement des hommes-machines.


Mon avis : 
Merci aux éditions L’Ivre-book pour ce service presse. =D

Le résumé me tentait à moitié et je me suis dit pourquoi pas ne pas tester ! Ça fait un moment que je n’ai pas lu avec des sujets robotiques. 

C’est un bon premier tome. Au départ nous faisons la connaissance des protagonistes puisque nous avons plusieurs points de vue  ainsi que de cet univers. Ça se passe dans le futur. Quand ?! Je ne sais pas mais c’est régit par une multinationale, la RIC. Ce n’est pas jojo d’ailleurs.

J’ai beaucoup aimé l’univers malgré une petite peur au début puisque je me suis jetée à l’eau un peu pour le roman. Ce monde est régit par la RIC (Robotic Innovation Company) et tout le monde doit se plier à ses règles. Les androïdes sont de plus en plus présents au détriment des humains. Ces derniers, il y a toutes les personnalités. Nous rencontrons beaucoup d’entre eux. Les différents points de vue font avancer l’histoire et nous permettent d’être sur plusieurs fronts et d’en savoir beaucoup plus. Nous voyons les différents partis, ceux qui veulent une robotisation totale, ceux qui veulent une humanisation totale et ceux qui veulent une cohabitation (les minoritaires). 

Après, après… j’en dis pas plus. Ce premier tome met les bases de l’histoire. J’ai beaucoup aimé le rythme soutenu. Les choses ne traînent pas et pour ce récit ce n’est pas pour me déplaire. Il y a juste une grosse interrogation pour la suite car ce n’est pas fini et je crains le pire. Il  y a du suspense et de la tension par moment. J’ai souri, ri et failli avoir une crise cardiaque. Les événements s’enchaînent. Ça débute doucement le temps de mettre en place une partie des personnages et du système. Oui, car ce n’est pas le monde que nous connaissons. Il est très cadré et il n’y a pas beaucoup de liberté. Une guerre de pouvoir est déclenchée ainsi qu’une autre. Je ne dis rien. On peut passer que ce sont des thèmes classiques, faut avouer que c’est le cas mais l’auteur met sa touche et ça marche ! 
Les personnages sont attachants, d’autres beaucoup moins. Nous voyons limite de tout ainsi que la déchéance de l’humanité. Ce monde craint pour nous, je le dis carrément et la réaction des protagonistes sur les questions de liberté ou sur les régimes enrichis plus ce monde et le contexte. 



Ce premier tome met les bases du roman avec un rythme entraînant et prenant. L’histoire avance bien et les personnages sont attachants plus ou moins. Des thèmes classiques sont abordés toutefois c’est un univers intrigant. Je me demande ce que réserve la suite ! 

Sword Art Online, tome 5 - Alicization beginning de Reki Kawahara

Editions : Ofelbe
Auteur : Reki Kawahara 
Couverture/illustrations : abec
Parution : Février 2017 


Coup de cœur ♥ !


Résumé :
Kirito se retrouve livré à lui-même après s’être réveillé dans l’Underworld, un mystérieux monde virtuel. Incapable de rejoindre la réalité, il fait la connaissance d’Eugeo, un jeune habitant du village de Rulid rongé par les remords suite à la disparition de son amie d’enfance, Alice. À la recherche de réponses et d’une porte de sortie, les deux garçons se lancent dans une périlleuse quête aux enjeux bien plus importants qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Quels secrets les habitants de l’Underworld abritent-ils ? Que cachent les Chevaliers Intègres, gardiens de l’ordre et de la paix dévoués corps et âme au Monde des Hommes ? Et que se trame-t-il donc dans la réalité ? La plus grande épopée de l’Épéiste noir n’en est qu’à son commencement. Bienvenue dans le projet Alicization.


Mon avis : 
Merci Ofelbe pour ce service presse et de votre confiance ! =D

Ça fait du bien de sourire après avoir pleuré comme une madeleine avec le précédent tome même si ici j’ai frôlé la crise cardiaque à une scène. Voilà le fameux arc : ALICIZATION. J’attendais déjà impatiemment la suite de SAO mais en prime qu’est-ce que ce nouvel arc cache ! D’abord, il y a plusieurs tomes et Ofelbe nous offre déjà deux tomes en un pour chez nous. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de Kirito et ce que cache le monde Underworld.


  On retrouve Kirito, Asuna et compagnie. Sinon, depuis qu’on la connait est devenue un personnage central je dirais. Ça se passe quelques temps après la fin du précédent tome.  Kirito (désolée j’utilise son pseudo, l’habitude hi hi) a accepté un job, vous vous souvenez ? On va en apprendre un peu plus et un événement inattendu va changer les choses. Je ne m’y attendais pas. En plus, comment Kirito a atterri dans Underworld ?!
Ce tome est une base et un avant-goût, je pense. L’auteur nous met les bases et nous fait découvrir le monde Underworld qui est déjà fort intéressant. Il y a des explications nous permettant de comprendre un peu mieux même si c’est un peu technique parfois. Au début, je me demandais ce que je lisais, le premier prologue mais ensuite un moment donné ça a tilté. Nous arrivons mieux à comprendre les explications et une partie de l’histoire suite à certaines révélations.

Qu’est-ce que l’auteur nous réserve pour la suite ? C’est la question qui me taraudait l’esprit pendant tout le long. J’ai eu des réponses mais davantage de questions, essentiellement ce qu’il va se passer ensuite. J’attends fortement les retournements. Bref, je reviens à ce fameux tome 5.
Il met les bases donc de l’histoire. On se questionne beaucoup sur ce qu’il se passe et sur ce nouvel univers. On dirait quand on suit Kirito et d’autres personnages dans Underworld, qu’on lit un roman fantasy. Cet univers est un peu unique, il y a toujours un air de VRMMO mais pas uniquement. On se croirait encore plus dedans. J’ai l’impression que l’auteur se lâche un peu dans le sens où il prend largement le temps pour nous montrer la construction de ce nouveau monde. Ne vous attendez pas à beaucoup d’éléments, il y en a, néanmoins c’est une mise en bouche. Heureusement, qu’on a une réponse à une certaine question comme « le pourquoi du comment ». Reki Kawahara n’est pas aussi sadique cette fois-ci. Par contre, j’ai un peu peur pour la suite. C’est un peu comme une nouvelle épopée où Kirito nous montre une nouvelle facette de lui-même et les épées sont de nouveau présentes. Il va être mis à rude épreuve psychologiquement enfin un peu tout de même… Quant à Asuna, l’événement précédent l'a rendu plus confiante en elle-même. 😉
J’attends impatiemment le déclencheur et les révélations des cachotteries. On se doute énormément. On sent que nous rentrons à peine dans ce nouvel arc puisque il y a une certaine sensation de lenteur mais attention c’est dans l’histoire car le tome est entraînant et prenant. Nous découvrons de nouveaux personnages forts intrigants. Ils sont très intéressants et ceux que nous connaissons, certains s’approfondissent. J’étais contente, en effet, nous avons des informations, des petites révélations et des éclaircissements, toutefois un petit goût d’inachevé (dans le bon sens) car nous savons qu’il va y avoir plus et nous attendons. La ligne entre la réalité et le virtuel, n'a jamais été autant étroite.
Ça me manque ! *-* Je suis folle amoureuse de SAO. 😛 💕 



C’est un tome qui pose les bases de ce nouvel arc et univers. Un tome avec des informations, des questionnements et des explications. Un tome qui nous transporte encore et encore. J’ai hâte de lire la suite et ce que l’auteur nous réserve. Je suis en manque !



dimanche 26 février 2017

Le Crépuscule Royal, de Westley Diguet

Editions : Gloriana
Collection : Impéria
Auteur : 
Westley Diguet 
Couverture : Nicolas Jamonneau
Parution : 5 Décembre 2016


Résumé :
 » Elle est belle, talentueuse et à l’écoute. Il est beau, puissant et l’héritier d’un trône maudit. Ensemble, ils pourraient mener le Royaume à sa perte. » Il y quasiment trois cent soixante-dix ans est survenu ce que nous appelons « le Grand Cataclysme ».

Une série de trois plaies qui changèrent la face du monde. Les États-Unis, et plus généralement le continent américain, n’existent plus, l’Afrique a été ensevelie sous les eaux et la Russie et l’Asie forment un immense brasier qui ne s’éteindra jamais. Du monde, il ne reste que l’ancienne Europe, des pays de cette alliance politique, il ne reste rien. Henri Grace s’apprête à succéder à son père sur le trône d’Europa, la nouvelle Europe. Il est jeune, beau, mais cache un terrible secret. Lisbeth est sur le point d’entrer au service de Sa Majesté en qualité de costumière et elle n’imagine pas un seul instant dans quel enfer elle se jette. Tandis que les Anarchistes continuent de combattre la Monarchie des Grace, des sentiments puissants vont naître et déclencher ce que le jeune roi redoute. Que faire, abdiquer et laisser les derniers survivants mourir ou accepter cette effroyable mission ? Comment sauver Europa sans y perdre son âme ? Henri trouvera-t-il le soutien aux côtés de Lisbeth et de son oreille attentive ? Une chose est sure cependant, Europa ne survivra pas sans que ne coule le sang…


Mon avis : 
Ça fait un sacré moment que j’attends de lire ce roman et dès que j’ai su qu’il allait sortir chez Gloriana, j’ai un peu foncé. Et je suis un peu mitigée, j’attendais un peu plus de passion et d’émotions. C’est con car il y en a mais ça n’a pas eu tout le charme. Après comme c’est un récit qui prime en romance, l’histoire parallèle sur le cataclysme est un peu en retrait alors que je l’aurais aimé plus en avant. Bref, si on commençait l’avis ? 😛

Henri Grace s’apprête à devenir roi et Elisabeth dite Lisbeth va devenir sa costumière. Sauf que les règles royales vont être sur leur chemin ainsi que quelques problèmes.

Je me croyais vraiment dans cette monarchie avec toutes les règles, les coutumes… l’univers de ce côté est bien fourni même si je tirai des grimaces car certaines traditions, je les trouvais bêtes. Oops. 😜 C’est vrai que c’est le livre qui est comme ça mais je n’arrêtais pas de me poser comme question, pourquoi revenir à une monarchie aussi « stricte » ? Moi et mes questions parfois. 😜 J’ai adoré les citations à chaque début de chapitre. ♥ 💕
L’histoire est quand même entraînante. Deux personnes qui s’aiment mais ne peuvent pas s’aimer à cause de leur origine sociale. On découvre Henri et Lisbeth. Ils ont chacun leur caractère. Dès le départ, on a une douce Lisbeth face à un Henri changeant face aux événements. A cause d’eux, ils vont s’affirmer sans pour autant oublier leur caractère. J’avoue qu’il m’a choquée. Hé hé !

Sinon, mmmh l’histoire du Grand Cataclysme est fascinante ! J’ai adoré découvrir cette vérité qui est révélée très tôt dans le roman. Ça va changer notre protagoniste masculin et va avoir des conséquences par la suite. C’est génial toutes ses révélations. Comment ils vont s’en sortir ? Vont-ils accepter ce terrible fait ? 
D’autres problèmes surgissent. Les pages défilaient mais le « couple » devait faire face à leurs sentiments. Je n’ai pas trouvé vraiment de l’alchimie même si ça coulait de source. Il me manquait un petit quelque chose pour que ça soit meilleur. Comme le couple ne m’a pas trop convaincu, je ne sais pas… Bref, c’est néanmoins un couple charmant. Il y a d’autres personnages dans le roman qui sont plus ou moins importants. Il donne un petit plus et bouscule l’histoire, les événements et renforcent nos protagonistes. Il y a plusieurs points de vue et ce n’est pas pour me déplaire. Ça donne du peps au roman. A part la romance, certaines scènes sont sombres. J’avais des envies de meurtre.
Les histoires de fond mettent un petit suspense et fond faire un petit yo-yo sentimental.
J’aime bien le coup de crayon de Nicolas Jamonneau, l’illustrateur de la couverture. =) 



Je suis mitigée par Le Crépuscule Royal. La romance est sympa mais il manquait un petit quelque chose pour qu’elle soit bien meilleure. Néanmoins, les protagonistes sont attachants. L’histoire est prenante et j’ai bien aimé découvrir la vérité, bien que celle de Grand Cataclysme ne soit pas trop mise en avant pour moi.